CHARLIE COURT TOUJOURS

Un an après le massacre à Charlie Hebdo, le journal a sorti un numéro spécial de 32 pages, tiré à un million d’exemplaires. Ce numéro commémoratif a fait un tabac, et non seulement en France, car des dixaines de milliers d’exemplaires ont été expédiés à l’étranger. Pour faire face à la demande, le journal a eu droit à un nouveau tirage pour réapprovisionner les kiosques.

Le canard, bourré d’humour satirique, comprend, entre autres, l’histoire des événements du 7 janvier 2015 rapportée par les survivants, une édito du caricaturiste Riss, blessé lors de l’attaque maintenant directeur de Charlie, une parodie des trophées reçus pour leur défense de la liberté d’expression, une BD hilarante Comment je l’explique à mon enfant, des dessins des victimes disparus (Cabu, Wolinski, Charb, Tignous, Honoré) et des messages de soutien de personnalités.

Le journal, aujourd’hui bunkerisé dans de nouveaux locaux ultra-sécurisés à une adresse secrète continue de promouvoir un monde laïc et de défendre le droit de déconner à propos de n’importe quel sujet. Un journal qui faisait des petits dessins comme le décrit Riss est devenu un bastion de la liberté et de la laïcité. La une du numéro spécial montre un dieu taché de sang, un kalachnikov sur le dos, avec les mots Un an après, l’assassin court toujours.

Malgré les événements du 13 novembre à Paris et le chaos à Cologne le soir de la Saint Sylvestre, Charlie, lui, court toujours, sa tendance provocatrice et ses principes athées et libres-penseurs intacts. Un numéro à ne pas manquer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CHARLIE’S STILL UP AND RUNNING

One year after the Charlie Hebdo massacre, the paper has brought out a special 32-page edition, with a print-run of a million copies. This commemorative issue has been a big success, and not only in France, as tens of thousands of copies have been sent abroad. To cope with demand, the paper has had to print more copies to replenish stocks in the kiosks.

The paper, which is jam-packed with satirical humour, contains, amongst other things, an account of the events of 7 January 2015 by the survivors, an editorial by the cartoonist Riss who was injured in the attack and is now the director of Charlie, a spoof on the awards received for their defence of freedom of expression, a hilarious strip cartoon ‘How to explain to my child’, cartoons by dead victims (Cabu, Wolinski, Charb, Tignous, Honoré) and messages of support from celebrities.

The paper, now ‘bunkerised’ in new ultra-secure premises at a secret address, continues to promote a secular world and to defend the right to make fun of any subject. ‘A paper with little cartoons’ as Riss describes it, has become a stronghold of freedom and secularism. The front page of the special edition shows a blood-stained god, a kalachnikov on his back, with the words ‘One year on, the assassin is still on the loose’.

Despite the events of 13 November in Paris and the mayhem in Cologne on New Year’s Eve, Charlie, its provocative streak and atheist and free-thinking principles intact, is still around. A must-read edition.

Un commentaire pour CHARLIE COURT TOUJOURS

  1. Frank dit :

    Rien ne justifie les terribles meurtres de Charlie Hebdo mais avec la liberté vient une responsabilité et je m’inquiète que les fois religieuses des autres ne soit plus bien respectées.

    Merci, comme toujours, pour les excellent blogs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :