LA NUIT DE LA LECTURE

janvier 14, 2019

Êtes-vous déjà resté debout toute la nuit à lire un livre passionnant? Si vous êtes rat de bibliothèque, vous pouvez rejoindre d’autres dévoreurs de livres samedi prochain pour célébrer la troisième Nuit de la lecture. Des rendez-vous littéraires vous attendent partout dans le monde. Ça rappelle La fête de la musique au mois de juin où on encourage tout le monde à faire de la musique et d’en écouter ensemble.

Les livres foisonnent, donc on vous propose de jouer le jeu en ligne “Dis-moi qui tu es, je te dirai quoi lire”. Le jeu utilise la fenêtre conversationnelle Messenger. Vous dévoilez votre personnalité en répondant à quatre questions courtes et vous découvrez le livre qui vous correspond et qui vous sera offert au format numérique, sélectionné parmi les classiques de Gallica.

Si tout ça vous paraît trop compliqué, où vous n’aimez pas faire des trucs en ligne, une petite visite au site Internet https://gallica.bnf.fr vaut quand même un coup d’oeil. Disponible en français ou en anglais, c’est le site de la Bibliothèque nationale de France. C’est une véritable mine de trésors de livres, de documents, de journaux, de cartes et d’images. La carte maîtresse de ce site? C’est gratuit! Vous pouvez donc télécharger ce que vous voulez.

De la célèbre lettre d’Émile Zola intitulé J’accuse et publié dans l’Aurore en 1898 aux journaux clandestins de la Résistance, les historiens parmi vous vont vous régaler de ces archives fascinantes.

https://nuitdelalecture.culture.gouv.fr

READING NIGHT

Have you ever stayed up all night reading an exciting book? If you’re a bookworm, you can join other reading fans next Saturday to celebrate the third “Reading Night”. You can take part in literary events all over the world. It’s like the “Music Festival” in June where everybody’s encouraged to make music and listen to music together.

There are so many books, so it’s suggested that you play the online game “Tell me who you are, I’ll tell you what to read”. The game uses the Messenger app. You reveal your personality by answering four short questions and you discover the book which corresponds to you and which you can access as an e-book, chosen from the Gallica classics.

If all this seems too complicated, or you don’t like doing stuff on line, it’s still worth having a look at the https://gallica.bnf.fr website. Available in French or English, it’s the French National Library site. It’s a real treasure trove of books, documents, newspapers, maps and images. The site’s trump card? It’s free. So you can download whatever you want.

From Émile Zola’s famous letter entitled “I accuse” published in the newspaper l’Aurore (the Dawn) in 1898 to secret newspapers of the Resistance, the historians amongst you will really enjoy these fascinating archives.

Publicités

POURQUOI PAS UN PRÉFÉRENDUM?

janvier 7, 2019

Il fait partie des 72 savants dont le nom est inscrit sur la Tour Eiffel. Est-ce que Jean-Charles de Borda détient la clé de l’impasse du Brexit?

Né à Dax dans le sud-ouest de la France en 1733, ce mathématicien, physicien, politologue et navigateur français était ingénieur polyvalent dans la marine française. Il a parcouru le monde et ses missions comprenaient des essais de nouveaux modèles de montres et de chronomètres marins. Il a participé à la guerre d’indépendance des États-Unis.

Ça n’a rien à voir avec la choucroute, je vous entends dire. Mais si, parce que de Borda a inventé un système de vote, connu sous le nom de méthode Borda, qui est resté populaire parmi les réformateurs des systèmes électoraux du monde entier. Il s’agit d’un préférendum.

Ce système de vote préférentiel est utilisé par la ligue de base-ball aux États-Unis pour élire le joueur de l’année et aussi pour le concours Eurovision de la chanson. Concernant l’adhésion du Royaume-Uni à l’Union Européenne, ça permettrait une consultation plus sérieuse de la population. Au lieu de dire simplement “oui” ou “non”, on aurait l’occasion de considérer une série de questions et de classer de multiples propositions.

Si le gouvernement britannique oserait avoir recours à cet outil intelligent qui ferait preuve d’une vraie démocratie, j’ai des doutes. Mais c’est une idée intéressante s’ils veulent sauver les meubles.

WHY NOT HOLD A PREFERENDUM?

He’s one of the 72 scientists and scholars whose names are inscribed on the Eiffel Tower. Does Jean-Charles de Borda hold the key to the Brexit impasse?

Born in Dax in south-west France in 1733, this French mathematician, physician, political commentator and navigator was a versatile engineer in the French navy. He travelled the world and his missions included trials of new models of naval watches and stopwatches. He took part in the American war of independence.

This hasn’t got anything to do with the subject, I hear you say. But it has, because de Borda invented a voting system, known as the Borda method, which has remained popular amongst electoral system reformers all over the world. We’re talking about a preferendum.

This system of preferential voting is used by the U.S. baseball league to elect their player of the year and also by the Eurovision song contest. As far as the UK’s membership of the European Union goes, it would allow a more meaningful consultation of the population. Instead of simply saying “yes” or “no”, people would have the chance to consider a series of questions and to rank multiple proposals.

Whether the British government would dare to resort to this smart tool which would show real democracy, I have my doubts. But it’s an interesting idea if they want to salvage something.


LE VÉLOTAF

décembre 31, 2018

On finit l’année avec encore un néologisme: le vélotaf.

Vous connaissez sans doute le mot familier ‘boulot’ qui signifie le travail, le métier, le job (oui, ce dernier est bien une importation de l’autre côté de la Manche qui ne plairait certainement pas aux Immortels). À propos, saviez-vous que le mot ‘travail’ trouve ses racines dans le mot latin médiéval trepalium ‘instrument de torture’!

Le taf est un autre mot populaire employé pour dire ‘travail’ ou ‘métier’. Son origine fait débat, l’acronyme TAF pour ‘travail à faire’, semble un peu trop habile.

Mais revenons au vélotaf qui signifie ‘aller au travail à vélo’. Le vélo présente un impact carbone très faible et c’est bon pour la santé de ses pratiquants. L’usage du deux-roues dans les grandes villes de France augmente d’année en année et les vélotafeurs ont la satisfaction de savoir qu’ils ne contribuent pas à la pollution de leurs villes.

Si vous cherchez une résolution pour la nouvelle année, pensez à devenir vélotafeur. Vous avez déjà pris votre retraite? Pour vous aussi, devenir un(e) fidèle de la bicyclette ne vous fera pas de mal non plus et la planète en bénéficiera aussi.

Bonne année à tous et à toutes!

CYCLING TO WORK

We’re finishing the year with another new word: le vélotaf (cycling to work).

You doubtless know the slang word ‘boulot’ which means work, profession, job (yes, the latter is of course an import from the other side of the Channel which wouldn’t be popular with the Immortals – members of the Académie Française). By the way, did you know that the word ‘travail’ (work) has its roots in the medieval Latin word ‘trepalium’ ‘instrument of torture’!

Taf’ is another popular word used to say ‘work’ or ‘profession’. Its origin is disputed, the acronym TAF for ‘travail à faire’ (work to be done), seems a bit too neat.

But coming back to ‘vélotaf’, which means ‘going to work by bicycle’. The bike has a very low carbon footprint and is good for the health of its users. The use of two-wheelers in France’s cities is increasing year by year and the ‘velotafeurs’ have the satisfaction of knowing that they aren’t contributing to their town’s pollution.

If you’re looking for a New Year’s resolution, think about becoming a ‘vélotafeur’. You’re already retired? For you too, becoming a regular cyclist won’t do you any harm either and the planet will benefit too.

Happy New Year to one and all!


INFOX

décembre 17, 2018

Vous avez peut-être entendu parler de l’Ordonnance de Villers-Cotterêts? Signée en 1539, c’était le premier pas vers la généralisation de l’usage du français. Parmi ses articles concernant tous les aspects de la justice, les articles 110 et 111 obligeaient les officiels à employer le ‘langage maternel françois et non aultrement’, notamment pour permettre une meilleure compréhension des jugements. Mais le français n’était pas généralisé dans le royaume de France: dans le nord, on parlait la langue d’oïl et dans le sud la langue d’oc.

L’Académie Française, gardienne encore aujourd’hui de la pureté du français, a été créé en 1635. Ses 40 membres, les Immortels, remettent constamment à jour leur dictionnaire et luttent contre la prolifération d’anglicismes et d’américainismes.

La Commission d’enrichissement de la langue française a été etablie en 1996 et a pour mission de créer des néologismes, en favorisant le français, dans les domaines économiques, juridiques, scientifiques et techniques. La Commission vient d’autoriser le terme infox (information/intoxication) qui signifie information fallacieuse ou fausse et s’avère préférable à l’expression anglo-saxonne fake news.

Je vois que le mot infox est déjà listé dans l’excellent dictionnaire en ligne Reverso. Si vous pensez vous acheter un dictionnaire en papier comme cadeau de Noël, laissez-vous tenter par un dictionnaire français monolingue, afin d’essayer de comprendre le sens d’un mot sans la traduction anglaise : un très bon exercice qui vaudra le coup. On dit que le Larousse est sans égal.

Lecture complémentaire:

https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2013/10/29/pourquoi-ordinateur-et-pas-computer/

Votre blogueuse va marquer une petite pause de fin d’année. Je vous souhaite à tous et à toutes de très bonnes fêtes.

INFOX

Maybe you’ve heard of the Ordonnance de Villers-Cotterêts? Signed in 1539, it was the first step towards the generalisation of the use of French. Amongst its articles about all aspects of justice, articles 110 and 111 obliged officials to use ‘the maternal French language and no other’, notably to enable people to better understand judgements. But French wasn’t that widespread in the kingdom of France: in the north, people spoke the ‘oïl ‘ language and in the south, ‘oc’.

The Académie Française (French Academy), still today the guardian of the purety of French, was set up in 1635. Its 40 members, the Immortals, are constantly updating their dictionary and fighting against the proliferation of Anglicisms and Americanisms.

La Commission d’enrichissement de la langue française (the Commission for the enrichment of the French language) was established in 1996 with a remit to make up new words, favouring French, in the fields of economics, justice, science and technology. The Commission has just authorised the term infox (information/intoxication) which means fake or false news and is proving preferable to the Anglo-Saxon expression ‘fake news’.

I see that the word ‘infox’ is already listed in the excellent Reverso on line dictionary. If you’re thinking of buying yourself a paper dictionary as a Christmas present, treat yourself to a monolingual French dictionary, so that you can try to understand the meaning of a word without an English translation: a very good exercise which will be worth the effort. The Larousse apparently can’t be beaten.

Further reading:

https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2013/10/29/pourquoi-ordinateur-et-pas-computer/

Your blogger is going to have a short end of year break. I wish you all a happy holiday season.


NON AU JOUR SANS PAIN

décembre 10, 2018

Les propriétaires d’une boulangerie dans le Calvados qui ouvre 7 jours sur 7 se sont retrouvés devant le tribunal de Caen. Leur crime? ‘Vente ininterrompue de pain”. Ils risquent d’écoper d’une forte amende.

Il paraît qu’en France seulement 18 départements autorisent la vente non-stop de pain. Mais le Calvados n’est pas parmi eux. Une grande partie de la population pourtant soutient la boulangerie et organise une pétition contre la fermeture hebdomadaire.

D’autres boulangers ont trouvé des lacunes dans la législation. Dans le magasin La Feuillette à Mondeville (Basse-Normandie), leurs ‘jours de fermeture’, ils vendent des sandwiches et des gâteaux, mais pas de simples pains. Pour le pain, ils ont installé un distributeur dans le parking, car la loi ne s’applique pas aux machines.

Le Président Macron encourage les gens à travailler mais la fermeture de la boulangerie La Boulaga un jour par semaine obligerait les propriétaires à se séparer de deux employés. L’affaire doit leur sembler longue comme un jour sans pain.On ne peut pas s’empêcher de penser que la loi est tordue.

NO TO A DAY WITHOUT BREAD

The owners of a bakery in Calvados which opens 7 days a week found themselves in front of a court in Caen. Their crime? “Uninterrupted sale of bread”. They risk receiving a big fine.

It seems that in France only 18 ‘départements’ allow the non-stop sale of bread. But Calvados is not amongst them. However, the vast majority of locals are supporting the bakery and are organising a petition against the weekly closure.

Other bakeries have found loopholes in the law. In the ‘La Feuillette’ shop in Mondeville (Lower Normandy), on their ‘closed’ days, they sell sandwiches and cakes, just not loaves. For bread, they’ve installed a vending machine in the car park, since the law does not apply to machines.

President Macron is encouraging people to work, but the closure of the La Boulaga bakery one day a week would force the proprietors to let two employees go. This whole business must seem to be taking a month of Sundays. You can’t help thinking that the law is an ass.