LES NIVOCULTEURS

février 20, 2017

La saison de ski bat son plein. Heureusement pour les stations de ski, il a neigé presque partout à temps pour les petites vacances. Après des fêtes de Noël privées d’or blanc, c’est une bonne nouvelle. Mais même si ça n’avait pas été le cas, les grandes stations auraient été prêtes à accueillir les foules grâce à leurs nivoculteurs.

Vous avez sans doute déjà deviné ce que cela concerne, ce métier insolite. Les premiers canons à neige en France ont été installés à Flaine dans les années 80. Avec le réchauffement climatique, il y a de moins en moins de neige naturelle, ce qui a obligé les stations à investir dans la neige de culture et d’employer des nivoculteurs.

La neige de culture a des grains sphériques. tandis que la neige naturelle se forme à partir d‘un germe de glace hexagonal. La neige de culture a plusieurs avantages: elle est plus stable et elle a une meilleure cohésion. Le grand inconvénient, c’est qu’elle forme plus vite des plaques de glace.

Pourquoi ne parle-t-on pas de neige artificielle? Si le procédé est artificiel, la neige de culture en France est quand même naturelle. Ailleurs, il existe une version artificielle qui pulvérise avec l’eau des bactéries désactivées, ce qui accélère le processus de refroidissement et produit une neige de meilleure qualité. Cependant on a observé le développement de mousses et une fonte plus tardive et la France en a interdit l’utilisation.

Si vous partez bientôt aux sports d’hiver, je vous souhaite de très bonnes vacances et pas de membres cassés! Si vous avez des expériences de ski à partager, n’hésitez pas à laisser un commentaire, en français ou en anglais.

THE SNOWMAKERS

The ski season is in full swing. Luckily for the ski resorts, it’s snowed practically everywhere in time for the half-term holiday. After the Christmas holiday without any ‘white gold’, it’s good news. But even if this hadn’t been the case, the big resorts would have been ready to welcome the crowds thanks to their snowmakers.

Doubtless you’ve already guessed what this unusual profession is all about. The first snow cannons in France were installed in Flaine in the eighties. With global warming, there’s less and less natural snow, which has forced resorts to invest in artificial snow and to employ snowmakers.

Artificial snow has spherical flakes, whereas natural snowflakes are hexagonal. Artificial snow has several advantages: it’s more stable and has better cohesion. The downside is that it turns to ice much faster.

Why don’t we talk about ‘neige artificielle’? Even though the process is artificial, artificial snow in France is nevertheless a natural product. Elsewhere, there exists an artificial version which sprays water onto deactivated bacteria, which speeds up the freezing process and produces a better quality snow. However, the development of mosses has been noted and it‘s slow to melt and France has banned its use.

If you’re off on a winter sports trip soon, I wish you a very happy holiday and no broken limbs. If you have any skiing experiences to share, don’t hesitate to leave a comment, in French or English.


LA SAINT VALENTIN

février 13, 2017

Demain c’est la Saint Valentin. Adultes, ados et même enfants vont s’adonner à déclarer leur flamme. La célébration de l’amour et de la fertilité au milieu du mois de février remonte à l’antiquité, mais de nos jours c’est devenue une fête de la consommation ostentatoire et c’est les restaurateurs, les fleuristes, les chocolatiers et les fabricants de cartes de voeux qui en engrangent les bénéfices.

On note la première mention de la Saint Valentin en matière d’amour et non de religion au XIVe siècle en Angleterre, où l’on croyait que le 14 février était le jour où les oiseaux s’accouplaient. Perdue au fil du temps, il y a eu un regain d’intérêt pour la fête de la St Valentin en France en 1942 avec les dessins de Peynet.

Le graphiste parisien Raymond Peynet (1908-1999) est souvent connu, comme beaucoup de caricaturistes, par son seul nom, ‘Peynet’. Ces dessins merveilleux d’un jeune couple l’ont rendu célèbre et ses caricatures ont fait le tour du monde. Le kiosque à musique sur le Champ de Mars de Valence, où Peynet a imaginé le petit violoniste aux cheveux longs et son admiratrice qui l’écoutait, est classé Monument Historique depuis 1982. On dit que Georges Brassens s’est inspiré des amoureux de Peynet pour sa chanson Les amoureux des bancs publics. Les mignons amoureux sont aussi immortalisés sur des timbres-poste*.

Ce n’est que le 13 aujourd’hui, donc vous avez encore le temps d’écrire un billet doux à votre amoureux, même si le temps n’est pas favorable pour se bécoter ou se faire des mamours sur un banc de parc.

*Si les règles pour le pluriel des noms composés comme timbre-poste vous intéressent:

http://la-conjugaison.nouvelobs.com/regles/grammaire/le-pluriel-des-noms-composes-98.php

VALENTINE’S DAY

Tomorrow is Valentines Day. Adults, teenagers and even children will devote themselves to declaring their love. The celebration of love and fertility in the middle of February dates back to antiquity, but nowadays it’s become a festival of conspicuous consumption and it’s restaurant owners, florists, chocolate makers and greetings card makers who are reaping the benefits.

We see the first mention of Saint Valentine in terms of love and not religion in the 14th century in England, when it was believed that the 14th of February was the day when birds mated. Valentine’s day disappeared over time, but came to the fore again in France in 1942 with the drawings of Peynet.

The Parisian graphic designer Raymond Peynet (1908-1999) is often, like many cartoonists, known only by his surname ‘Peynet’. His delightful drawings of a young couple made his name and his cartoons have travelled all round the world. The bandstand on the Champ de Mars in Valence, where Peynet imagined the little long-haired violinist and his admirer who was listening to him, was classified as a historic monument in 1982. It’s said that Georges Brassens was inspired by Peynet’s lover for his song ‘Lovers on public benches’. The sweet little lovers are also immortalised on postage stamps.

It’s only the 13th today, so you’ve still got time to write a love letter to your lover, even if the weather isn’t conducive to kissing or canoodling on a park bench.

*If you’re interested in the rules for the plural of compound nouns like ‘timbre-poste’ :

http://la-conjugaison.nouvelobs.com/regles/grammaire/le-pluriel-des-noms-composes-98.php


LES DRONES

février 6, 2017

Ils sont partout! Ils envahissent notre espace aérien et on s’émerveille et on s’effraie dans une même mesure. Et ils font polémique.

Les drones (mot puisé directement de l’anglais) représentent une révolution dans les transports qui bouleverse les secteurs civils et militaires. Un drone est un aéronef qui n’a pas de pilote à bord, mais qui est le plus souvent télécommandé.

Les drones ont un bel avenir devant eux dans de nombreux secteurs d’activité commerciale: l’agriculture, la livraison de paquets, la photographie pour n’en citer que quelques-uns. Pourtant, des incidents à répétition ont eu lieu, des quasi-collisions qui ont mis en danger des avions. Ce n’est qu’une question de temps avant qu’un vrai accident d’avion ne se produise. Dans les mains d’un pilote amateur, surtout dans les milieux urbains, une perte de contrôle n’est jamais loin. Des survols illicites – il est interdit de faire voler un drone au-dessus de Paris – ont été signalés et quelques pilotes ont écopé d’amendes et de confiscation de leur drone.

Pour avoir une impression du pouvoir militaire des drones et des implications morales de leur usage, vous n’avez qu’à regarder le film Eye in the Sky, un film à suspense que je vous recommande vivement. Encore un risque est l’atteinte à la vie privée, une question controversée qui devient de plus en plus pertinente.

Une force du bien ou du mal? Qu’en pensez-vous? Ce qui est certain c’est que les drones sont ici pour longtemps.

 

 

DRONES

They’re everywhere! They’re invading our air space and we marvel at them and fear them in equal measure. And they’re stirring up controversy.

Drones (the word is taken directly from the English) represent a revolution in transport which is having a huge effect on both the civil and military sectors. A drone is an aircraft which doesn’t have a pilot on board, but which is most often remote-controlled.

Drones have a rosy future in front of them in numerous commercial sectors: agriculture, parcel delivery, photography to name but a few. However there have been repeated incidents, near misses which have endangered aeroplanes. It’s only a matter of time before there’s a real accident. In the hands of an amateur pilot, especially in urban areas, a loss of control is never far away. Illegal flights – it’s against the law to fly a drone over Paris – have been discovered and some pilots have been fined and had their drone confiscated.

To get an idea of the military power of drones and the ethical implications, you only need to watch the film ‘Eye in the Sky’, a thriller which I highly recommend. Another risk is an attack on privacy, a controversial issue which is becoming more and more relevant.

A mixed blessing? What do you think? What’s certain is that drones are here to stay.


LA BIÈVRE, UNE RIVIERE SECRÈTE

janvier 30, 2017

Tout le monde connaît la Seine, corps et âme de Paris, grand artère commercial, culturel et touristique. Peut-être avez-vous déjà prix un voyage en bateau-mouche pour mieux apprécier cette rivière bien-aimée? Mais saviez-vous que sa soeur cadette, la Bièvre, coulait en plein coeur de Paris jusqu’à son bannissement sous terre?

La Bièvre prend sa source dans les Yvelines et rejoint la Seine à la gare d’Austerlitz. Ce cours d’eau autrefois vibrant, qui tient son nom des castors qui habitaient ses bords (du Gallois bebros) était victime de l’industrialisation du centre de Paris. La rivière a été divisée en deux: son cours naturel a été nommé le bras mort et le cours construit par l’homme le bras vif.

Des bouchers, des tanneurs, des blanchisseurs, des bottiers, des meuniers, des fabricants de textiles et j’en passe l’ont traité de dépotoir, à tel point qu’elle est devenue un risque pour la santé. C’est notre cher vieux Baron Haussmann (voir mon article dans l’archive sous la rubrique Paris en date du 16 mai 2016), qui a fini par décider que la partie Parisienne de la Bièvre devait disparaître. Aujourd’hui elle fait partie des égouts de la capitale.

Mais la rivière a toujours ses défenseurs, notamment les Lézarts de la Bièvre, une association d’artistes qui s’organisent autour de la rivière cachée et s’installent dans des ateliers du quartier. Des plaques commémoratives enfoncées dans le trottoir rappellent le tracé des deux bras.

À propos, quelle est la différence entre une rivière et un fleuve? Il paraît qu’un fleuve se jette toujours dans la mer et est souvent de taille importante.

Des tanneries le long de la Bièvre à la fin du 19e siècle

Tanneries alongside the Bièvre at the end of the 19th century

THE BIÈVRE, A SECRET RIVER

Everybody knows the Seine, the heart and soul of Paris, the big commercial, cultural and tourist artery. Maybe you’ve been on a boat-ride in a ‘bateau-mouche’ (pleasure boat) to get a better view of this beloved river. But did you know that its younger sister, la Bièvre, flowed right through the heart of Paris until it was banished underground?

The Bièvre rises in the Yvelines and joins up with the Seine at the Gare d’Austerlitz. This previously vibrant waterway, which gets its name from the beavers who used to live in its banks (from the Gallic bebros), was the victim of the industrialisation of the centre of Paris. The river was divided into two: its natural course was called the ‘dead arm’ and the manmade course the ‘living arm’.

Butchers, tanners, launderers, shoemakers, millers, textile makers and many more besides treated it as a dumping ground, to the extent that it became a health hazard. It was dear old Baron Haussmann (see my article in the archive under the ‘Paris’ heading, dated 16 May 2016), who ended up deciding that the Parisian section of the river had to disappear. Nowadays it is part of the Paris sewage system.

But the river still has its advocates, notably the ‘Lézarts de la Bièvre’, a group of artists who are organising themselves in the area of the hidden river and setting up in workshops in the district. Commemorative plaques sunk into the pavement show you the route of the two ‘arms’.

By the way, what’s the difference between ‘une rivière’ and ‘un fleuve’? Apparently, ‘un fleuve’ always flows into the sea and is often of significant size.


EMMAÜS ET L’ABBÉ PIERRE

janvier 23, 2017

«Je ne peux pas t’aider, je n’ai rien à te donner. Mais toi, tu peux m’aider à aider les autres.»

Emmaüs est une organisation laïque de lutte contre l’exclusion, fondée par le prêtre catholique Abbé Pierre (de son vrai nom Henri Grouès) en 1949. Emmaüs est le nom d’un village en Palestine qui figure dans l’évangile selon saint Luc.

Après avoir rencontré quelqu’un qui venait de faire une tentative de suicide, l’Abbé Pierre lui avait demandé de venir ‘aider à aider’. C’est ainsi que le mouvement Emmaüs s’est mis en marche. dans une maison à Neuilly-Plaisance ou l’abbé a commencé ses activités de recyclage, un aspect toujours important chez Emmaüs aujourd’hui.

L’Abbé Pierre était député entre 1945 et 1951. Avec Albert Camus et André Gide, il a fondé le comité de soutien à Garry Davis, fondateur du mouvement des citoyens du monde. En février 1954, au cours d’un hiver particulièrement rude, l’Abbé Pierre a lancé un appel aux Français sur les ondes de Radio Luxembourg qui a fait date. Il les exhortait à une “insurrection de la bonté” en faveur des sans-abri et des plus démunis de la société. La réponse était faramineuse.

Pour voir des vidéos qui expliquent l’histoire de cet hiver et pour écouter l’appel de l’Abbé Pierre:

https://www.youtube.com/watch?v=UkM8xsVe2q0 

https://www.youtube.com/watch?v=OhxDjbKumlE

Entre 1959 et 1960, l’Abbé Pierre a mené des conférences à travers le monde et en 1971 Emmaüs International a été créé. Ses valeurs principales se résument par la solidarité, l’accueil inconditionnel, l’autonomie par l’activité et le développement durable, L’Abbé Pierre est mort le 22 janvier 2007 à l’âge de 94 ans, mais il a laissé un héritage durable. L’association lui a rendu hommage hier et a appelé à poursuivre sa lutte contre la pauvreté, notamment sur Twitter, sous le hashtag #OnContinue.

À noter qu’Emmaüs se pronounce en trois syllabes: Emm – a – üs.

EMMAÜS AND ABBÉ PIERRE

I can’t help you, I’ve nothing to give you, but you can help me to help others”

Emmaüs is a secular organisation fighting social exclusion, founded by the catholic priest Abbé Pierre (real name Henri Grouès) in 1949. Emmaüs is the name of a Palestinian village which is mentioned in the Gospel according to Saint Luke.

After meeting someone who had just tried to commit suicide, Abbé Pierre asked him to come and ‘help to help’. This was how the Emmaüs movement started up in a house in Neuilly-Plaisance where the priest began his recycling activities, still an important part of Emmaüs today.

Abbé Pierre was a French MP between 1945 and 1951. With Albert Camus and André Gide, he set up the support group for Garry Davis, the founder of the World Citizens movement. In February 1954, during a particularly harsh winter, Abbé Pierre launched an appeal to the French people on the airwaves of Radio Luxembourg, which marked a milestone. He urged them to take part in an “uprising of kindness” in support of the homeless and the poorest people in society. The response was huge.

To see videos telling the story of this winter and to hear Abbé Pierre’s appeal:

https://www.youtube.com/watch?v=UkM8xsVe2q0

https://www.youtube.com/watch?v=OhxDjbKumlE

Between 1959 and 1960, Abbé Pierre went on a world lecture tour and in 1971 Emmaüs International was born. Its main values can be summed up as solidarity, unconditional welcome, independence via activity and sustainable development. Abbé Pierre died aged 94 on 22 January 2007, but he has left an enduring legacy.

The charity paid tribute to him yesterday and called for people to continue the fight against poverty, notably on Twitter using the hashtag #OnContinue (We fight on)

Note that Emmaüs is pronounced with three syllables: Emm – a – üs.