UNE TEMPÊTE DANS UN VERRE D’EAU?

février 8, 2016

Vous aurez peut-être remarqué le brouhaha récent autour des réformes orthographiques qui seront appliquées en France à la rentrée prochaine. Ces rectifications seront officiellement recommandées sans toutefois être imposées.

Si ça vous intéresse, vous pouvez lire un mini-guide sur Internet qui vous explique tout: http://www.orthographe-recommandee.info/miniguide.pdf

La simplification de l’orthographe de mots comme oignon ognon) et week-end weekend) n’est que du bon sens. De toute façon la nouvelle orthographe est facultative. Les révisions suggérées par l’académie Française déjà en 1990 mais jamais appliquées constituent un nettoyage plutôt qu’un bouleversement, une simplification de certaines bizarreries de la langue française.

Selon www.slate.fr, défendre les accents circonflexes c’est défendre une pratique élitiste et stérile. D’après certains c’est le commencement des ennuis, un nivellement par le bas qui va finir en larmes. Pour d’autres c’est une tempête dans un verre d’eau.

La superficialité du hashtag Je suis circonflexe fait preuve d’une indignation du côté de la plaque et diminue ou même insulte le hashtag Je suis Charlie. Personne n’est mort, seuls quelques petits chapeaux, des signes de ponctuation sans grande importance, ont disparu.

Articles liés:

Les accents en français 17 janvier 2014

Occupe-toi de tes oignons 3 juillet 2015

Vive la dictée 22 septembre 2015

A STORM IN A TEACUP

You may have noticed all the recent fuss about the spelling reforms which will be coming in next September in France. These amendments will be officially recommended, but not compulsory.

If you’re interested, you can see a mini-guide on the Internet which explains it all: http://www.orthographe-recommandee.info/miniguide.pdf

The simplification of the spelling of words such as ‘oignon’ (onion) to ‘ognon’ and ‘week-end’ to ‘weekend’ (dropping the hyphen) is just good sense. Anyway, the new spelling is optional. The revisions, which were suggested by the Académie Française as long ago as 1990 but were never applied, are more of a clean-up than an upheaval, a simplification of certain quirks in the French language.

According to www.slate.fr, defending circumflex accents is ‘defending an elitist and sterile practice’. Some see it as the thin end of the wedge, a dumbing down which will end in tears. For others it’s a storm in a teacup.

The superficiality of the hashtag ‘I am circumflex’ shows an indignation which is off the mark and diminishes or even insults the ‘I am Charlie’ hashtag. No-one’s dead, just a few little hats, unimportant punctuation marks, have gone missing.

Related articles :

Les accents en français 17 January 2014

Occupe-toi de tes oignons 3 July 2015

Vive la dictée 22 September 2015


LES FORMULES DE POLITESSE POUR LES MAILS

février 1, 2016

On me demande souvent ce qu’il faut mettre au début et à la fin des mails. Voici donc un petit guide.

Pour débuter, un simple Bonjour, suivi du prénom de la personne suffira pour la plupart de vos amis. Pour un proche, vous voudriez peut-être substituer Salut ou Coucou. Si vous ne connaissez pas ou pas bien le destinataire, contentez-vous de Monsieur ou Madame.

À la fin c’est un peu plus compliqué, car on ne veut pas insulter le destinataire avec trop ou pas assez de familiarité. À mon avis, Cordialement ou Bien à vous sont les meilleures options, neutres et pas trop familières.

Comme il fallait s’y attendre, Amicalement est un peu plus amical. Amitiés est aujourd’hui un peu démodé mais vous le jugerez peut-être délicieusement désuet. Pour les copains et la famille, on met souvent A+ (qui veut dire ‘à plus tard’), Bisous, Grosses Bises etc. Pour être plus formel, Sincères salutations ou Cordiales salutations feront l’affaire.

Si vous voulez ramper devant quelqu’un, Respectueusement sera susceptible d’impressionner. Si vous envoyez des pièces jointes (documents ou photos), Bonne réception convient aussi.

Il y a plein d’autres expressions mais vous n’allez pas vous tromper avec celles citées ici. Si vous avez d’autres suggestions, d’après ce que vous avez remarqué, envoyez-les-moi.

À propos, on dit arobas en français pour le signe @.

HOW TO START AND FINISH EMAILS

I’m often asked what to put at the beginning and end of emails. So here’s a short guide.

To start, a simple ‘Bonjour’ (Hello) followed by the person’s first name is sufficient for most of your friends. For someone closer to you, you might like to substitute ‘Salut’ (Hi) or ‘Coucou’ (Hello – familiar). If you don’t know the recipient or don’t know them well, ‘Monsieur’ or ‘Madame’ is enough.

At the end it’s a bit more complicated as you don’t want to insult the recipient with too much or too little familiarity. In my view, ‘Cordialement’ (Regards) or ‘Bien à vous’ (Kind regards) are the best options, neutral and not too familiar.

Not surprisingly, ‘Amicalement’ is a bit more friendly. ‘Amitiés’ is old-fashioned these days, but maybe you think it’s delightfully quaint. For friends and family, you often put ‘A+’ (See you later), ‘Bisous’ (Kisses), ‘Grosses bises’ (Love and kisses) etc. To be more formal, ‘Sincères salutations’ (sincerely yours) or ‘Cordiales salutations’ (with best wishes) will fit the bill.

If you want to grovel to someone, ‘Respectueusement’ (respectfully) is likely to impress them. If you’re sending attachments (documents or photos), ‘Bonne réception’ (hope you receive these OK) is also suitable.

There are lots of other expressions, but you won’t go far wrong with the ones shown here. If you have other suggestions, from what you’ve noticed, do send them to me.

By the way, the @ sign is called ‘arobas’ in French.


LE PANTOUFLAGE

janvier 25, 2016

Quand un haut fonctionnaire (probablement un énarque* ou un ancien élève de l’École polytechnique) trouve une bonne planque dans une entreprise privée, on parle familièrement de pantouflage. Ces allées et venues constituent une pratique controversée qui suscite pas mal de critiques.

Si le pantouflage ne se fait pas en toute transparence, il est normal que des questions éthiques se posent. Il est difficile pour Monsieur tout le monde d’imaginer que des conflits d’intérêt n’existent pas.

On parle aussi de rétro-pantouflage quand quelqu’un part pantoufler dans le secteur privé et ensuite retourne travailler pour l’État. On soupçonne que le sacrifice financier que cette manoeuvre entraîne pourrait éventuellement lui fournir un poste plus important.

Le terme s’applique souvent aux politiques échoués qui poursuivent des carrières dans l’industrie, par exemple l’industrie des armes. Leur boulot est souvent fort bien payé et on a l’impression qu’ils se la coulent douce.

Attention, il ne faut pas confondre le pantouflage avec le pantouflard qui signifie quelqu’un qui est casanier, c’est-à-dire qu’il aime passer son temps à la maison à faire du cocooning, portant sans doute ses pantoufles!

* Voir mon article dans l’archive C’est quoi un énarque? du 9 avril 2013

THE REVOLVING DOOR

When an important civil servant (probably an énarque* or a former student of the École polytechnique) finds a nice job in a private company, this is often referred to in common parlance as ‘a revolving door’. These comings and goings are a controversial practice which comes in for quite a bit of criticism.

If the ‘revolving door’ is not completely transparent, it’s common for ethical questions to be asked. It’s difficult for the man in the street to believe that there aren’t any conflicts of interest.

People also use the term ‘retro revolving door’ when someone goes through the private sector door and then later returns to work for the State. We suspect that the financial sacrifice engendered by this move will probably ensure that he gets an important job.

The term is often used when failed politicians pursue careers in industry, for example in the arms trade. Their work is often very well paid and we have the impression that it’s a cushy number.

Beware, don’t confuse ‘le pantouflage’ with ‘le pantouflard’ which means someone who likes to stay at home esconced on the sofa, doubtless wearing his ‘pantoufles’ (slippers).

* See my article in the archive ‘C’est quoi un énarque?’ of 9 April 2013


LA DEUCHE

janvier 18, 2016

Le cahier original de la deux chevaux de Citroën exigait une voiture ‘qui soit capable, chargée d’oeufs, de traverser un champ sans en casser un seul … le véhicule devra transporter quatre personnes et cinquante kilos de pommes de terre à 60 km/h en ne consommant que trois litres aux cent’.

L’image évoquée par cette description correspond parfaitement à une des voitures les plus célèbres de tous les temps, qui, de nos jours, a acquis le statut d’icône française. Le penchant des automobilistes pour cette toute petite voiture simple et travailleuse est illustré par les surnoms qu’on y attache: la deuche, la deudeuche, la deux pattes et les deuchistes pour les conducteurs du véhicule.

La deuxième Guerre mondiale a beaucoup retardé le lancement de la voiture et les difficultés de l’après-guerre ont empêché un succès immédiat. Mais de 6 000 Deux Chevaux vendues en 1950, on a compté plus que 4 millions en 1986. Sa fabrication a été arrêté en France en 1989.

Même si on n’a jamais été propriétaire d’une deuche, on ressent une certaine nostalgie quand on en voit une, ce qui est assez rare aujourd’hui. Une voiture pas comme les autres. Vous êtes ou étiez deuchiste? Racontez-nous l’histoire de votre plus fidèle ami.

 

 

THE DEUCHE

The original specification for Citroën’s two CV demanded a car ‘capable, when laden with eggs, of crossing a field without breaking a single one … the vehicle will have to carry four people and fifty kilos of potatoes at 60 km/hour with petrol consumption of 3 litres per 100 km’.

The image conjured up by this description corresponds perfectly to one of the most famous cars of all time which, nowadays, has acquired the status of a French icon. Drivers’ attraction to this simple, hard-working little car is shown by the nicknames attributed to it: ‘la deuche’, ‘la deudeuche’, ‘la deux pattes’ (two paws) and ‘les deuchistes’ for the drivers of these vehicles.

The second world war caused a considerable delay in the launch of the car and difficult conditions after the war prevented it from being an immediate success. But the figure of 6,000 Deux Chevaux sales in 1950 rose to over 4 million in 1986. Production was halted in France in 1989.

Even if you’ve never owned a ‘deuche’, you still feel a certain nostalgia when you see one, a rare sight these days. A unique car. Are you or were you a Deux Chevaux driver? Tell us all about your most faithful friend.


CHARLIE COURT TOUJOURS

janvier 11, 2016

Un an après le massacre à Charlie Hebdo, le journal a sorti un numéro spécial de 32 pages, tiré à un million d’exemplaires. Ce numéro commémoratif a fait un tabac, et non seulement en France, car des dixaines de milliers d’exemplaires ont été expédiés à l’étranger. Pour faire face à la demande, le journal a eu droit à un nouveau tirage pour réapprovisionner les kiosques.

Le canard, bourré d’humour satirique, comprend, entre autres, l’histoire des événements du 7 janvier 2015 rapportée par les survivants, une édito du caricaturiste Riss, blessé lors de l’attaque maintenant directeur de Charlie, une parodie des trophées reçus pour leur défense de la liberté d’expression, une BD hilarante Comment je l’explique à mon enfant, des dessins des victimes disparus (Cabu, Wolinski, Charb, Tignous, Honoré) et des messages de soutien de personnalités.

Le journal, aujourd’hui bunkerisé dans de nouveaux locaux ultra-sécurisés à une adresse secrète continue de promouvoir un monde laïc et de défendre le droit de déconner à propos de n’importe quel sujet. Un journal qui faisait des petits dessins comme le décrit Riss est devenu un bastion de la liberté et de la laïcité. La une du numéro spécial montre un dieu taché de sang, un kalachnikov sur le dos, avec les mots Un an après, l’assassin court toujours.

Malgré les événements du 13 novembre à Paris et le chaos à Cologne le soir de la Saint Sylvestre, Charlie, lui, court toujours, sa tendance provocatrice et ses principes athées et libres-penseurs intacts. Un numéro à ne pas manquer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CHARLIE’S STILL UP AND RUNNING

One year after the Charlie Hebdo massacre, the paper has brought out a special 32-page edition, with a print-run of a million copies. This commemorative issue has been a big success, and not only in France, as tens of thousands of copies have been sent abroad. To cope with demand, the paper has had to print more copies to replenish stocks in the kiosks.

The paper, which is jam-packed with satirical humour, contains, amongst other things, an account of the events of 7 January 2015 by the survivors, an editorial by the cartoonist Riss who was injured in the attack and is now the director of Charlie, a spoof on the awards received for their defence of freedom of expression, a hilarious strip cartoon ‘How to explain to my child’, cartoons by dead victims (Cabu, Wolinski, Charb, Tignous, Honoré) and messages of support from celebrities.

The paper, now ‘bunkerised’ in new ultra-secure premises at a secret address, continues to promote a secular world and to defend the right to make fun of any subject. ‘A paper with little cartoons’ as Riss describes it, has become a stronghold of freedom and secularism. The front page of the special edition shows a blood-stained god, a kalachnikov on his back, with the words ‘One year on, the assassin is still on the loose’.

Despite the events of 13 November in Paris and the mayhem in Cologne on New Year’s Eve, Charlie, its provocative streak and atheist and free-thinking principles intact, is still around. A must-read edition.


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 673 autres abonnés