L’APPRENTI DU BOULANGER

janvier 26, 2021

Non, il ne s’agit ni d’un poème, ni d’une symphonie, ni d’un film d’Hollywood. C’est une histoire que je trouve à la fois réconfortante et inquiétante. Réconfortante car, pour les individus concernés, il y a une fin heureuse, mais inquiétante car ils n’auraient jamais dû se trouver dans cette position peu enviable.

Un boulanger de Besançon, Stéphane Ravacley, avait embauché en apprentissage Laye Fodé Traoré, un jeune immigrant de Guinée qui en avait bavé. Le jeune homme, qui a vite maîtrisé le français, venait d’avoir 18 ans et était donc menacé d’expulsion. Son patron, pas d’accord avec cette situation, et malgré une santé fragile (il a fait trois embolies pulmonaires) n’a vu qu’un seul moyen de la remédier: une grève de la faim.

Une pétition a été signée par plus de 240 000 personnes et une tribune du Nouvel Observateur, de la part de plusieurs célébrités (dont le journaliste et eurodéputé Raphaël Glucksmann, l’actrice Marion Cotillard, l’acteur Omar Sy, la romancière Leila Slimani et le philosophe Edgar Morin), a appelé le président de la République à aider le boulanger bisontin et son apprenti. Après 10 jours, pendant lesquels le boulanger a continué de travailler, le combat est gagné. Régularisé depuis le 14 janvier, Laye a repris le travail.

Comme dit Stéphane dans cette vidéo: Ce n’est pas à moi de faire réfléchir les gens. Pourtant, il souhaite travailler sur un texte de loi qui puisse protéger les jeunes comme Laye jusqu’à obtention d’un diplôme ou d’un cursus scolaire quel que soit leur âge. Que dit Laye? Je suis fier de mon patron et du combat qu’il a mené. https://www.youtube.com/watch?v=mc_WDt8sbQM

THE BAKER’S APPRENTICE

No, it’s not a poem, a symphony or a Hollywood film It’s a story which I find both heartwarming and worrying. Heartwarming as, for the individuals concerned, it has a happy ending, but worrying as they should never have found themselves in this invidious position.

A Besançon baker, Stéphane Ravacley, had taken on an apprentice, Laye Fodé Traoré, a young immigrant from Guinée who had had a hard time. The young man, who quickly learnt to speak French, had just turned 18 and was therefore threatened with expulsion. His boss, who opposed this situation and despite his own fragile health (he’s had three pulmonary embolisms), could only see one way of solving it: a hunger strike.

A petition was signed by more than 240,000 people and a letter in the ‘Nouvel Observateur’ magazine signed by several celebrities (amongst them the journalist and Euro MP Raphaël Glucksmann, the actress Marion Cotillard, the actor Omar Sy, the novelist Leila Slimani and the philosopher Edgar Morin) called on the president to help the baker from Besançon and his apprentice. After 10 days, during which the baker continued to work, the battle was won. His papers in order since 14 January, Laye has gone back to work.

As Stéphane says in this video: “It’s not up to me to make people think”. However, he wants to work on a proposal for a law which will protect young people like Laye until they get a qualification or a place on a degree course, whatever their age. What does Laye say? “I’m proud of my boss and the fight he put up”.


C’EST LÀ LE HIC

décembre 29, 2020

Réélue en mai pour un deuxième mandat, la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, a eu pas mal de problèmes à surmonter, sans compter ceux associés à la pandémie. Elle a pris à bras le corps la pollution, la propreté, le logement et bien d’autres problèmes à long terme.

Même Airbnb est dans sa ligne de mire. Elle se dit pas opposée à ce que les Parisiens mettent un peu de beurre dans les épinards en louant leurs appartements ou chambres de temps en temps. Pourtant, elle a obtenu du gouvernement l’instauration d’un seuil maximum de location de 120 jours par an en même temps qu’un système d’enregistrement afin de faire des contrôles. Car 26 000 logements permanents ont déjà été perdus dans les arrondissements centraux.

Un problème qu’elle n’avait peut-être pas prévu: l’amende de 90 000 euros que doit payer la mairie de Paris suite à la nomination de plusieurs femmes à des postes importants. La situation paradoxale a de quoi surprendre. La ville est sanctionnée pour avoir essayé (en 2018) de rééquilibrer les promotions entre hommes et femmes. Il y avait onze femmes et seulement cinq hommes parmi les nominations de directeurs et sous-directeurs. Il s’agit d’un non-respect de l’objectif légal d’un minimum de 40% de nominations de personnes de chaque sexe dans ces emplois.

Anne Hidalgo a défendu sa décision et juge l’amende “absurde”. Surtout tenant compte du fait que la loi qui date de 2012 a été abrogée depuis. On ne peut pas gagner!

Bonne année!

THEREIN LIES THE RUB

Reelected in May for a second term, the socialist mayor of Paris, Anne Hidalgo, has had quite a few problems to overcome, quite apart from those connected with the pandemic. She’s tackled pollution, cleanliness, housing and many other long term problems.

Even Airbnb is in her sights. She says she’s not opposed to Parisians topping up their income by renting out their flats or rooms from time to time. However, she’s managed to get the government to establish a maximum number of 120 rental days per year, alongside a registration system in order to carry out checks. Because 26,000 permanent homes have already been lost in the central arrondissements.

A problem which she perhaps didn’t foresee: the fine of 90,000 euros which the Paris town hall must pay following the nomination of several women to senior posts. The paradoxical situation is somewhat surprising. The town is being sanctioned for having tried (in 2018) to balance promotions between men and women. There were eleven women and only five men amongst the nominations for manager and assistant manager posts. This constitutes a breach of the legal requirement for 40% of nominations to these posts to be from each sex.

Anne Hidalgo defended her decision and considers the fine “absurd”. Especially bearing in mind that the law which came in in 2012 has since been repealed. You can’t win!

Happy New Year!


CHAUD DEVANT!

décembre 14, 2020

Une bonne petite nouvelle pour vous remonter le moral pendant ces temps sombres.

À partir d’aujourd’hui, et jusqu’au 15 mars prochain, les bêtes sautillantes auront la priorité dans la commune de Lamballe dans les Côtes d’Armor en Bretagne. Pour la deuxième année consécutive, une petite route départementale sera barrée afin de permettre aux amphibiens de traverser la route en sécurité.

Beaucoup de communes ont des panneaux qui prient aux automobilistes de ralentir à cause de cette migration, mais malheureusement, beaucoup n’y prêtent pas attention. Une seule voiture passant au mauvais moment peut écraser et tuer plusieurs grenouilles, crapauds ou tritons. En fait, pendant la période de reproduction, onze espèces protégées ont été repérées.

Autrefois, pendant trois hivers, des bénévoles venaient quotidiennement ramasser plus de 4000 individus et les aider à traverser la route. Le barrage semble une mesure qui vaut bien la peine.

La déviation ne rallonge que d’une minute le trajet des 400 véhicules qui passent en moyenne chaque jour.

Allez, les grenouilles! Chauffe, Marcel!

MIND YOUR BACKS!

A little piece of good news to cheer you up in these dark times.

From today, and until the 15th of March, hopping creatures will have priority in the commune of Lamballe in the Côtes d’Armor in Brittany. For the second year running, a small minor road will be closed in order to allow amphibians to cross the road safely.

A lot of communes have signs asking motorists to slow down because of this migration, but unfortunately, many people don’t take any notice. A single car going by at the wrong moment can squash and kill several frogs, toads or newts. In fact, during the breeding season, eleven protected species have been spotted.

In the past, for three winters, volunteers used to come daily to pick up more than 4000 individuals and help them to cross the road. The road block seems to be a well worthwhile measure. The diversion only adds one minute to the journeys of the 400 vehicles which use the road daily on average.

Go ahead, frogs! Let’s go!


SAPIN DE NOËL FAIT COULER BEAUCOUP D’ENCRE

décembre 7, 2020

Il n’y aura pas de sapin de Noël cette année sur la place Pey-Berland à Bordeaux. Le nouveau maire écologiste de la ville, Pierre Hurmic, a annoncé en septembre qu’il allait renoncer au traditionnel sapin. Il boudait “l’arbre mort de Noël”, préférant organiser un spectacle visuel projeté sur les façades des immeubles de la place.

“Ce n’est pas du tout notre conception de la végétalisation” a-t-il dit. Fin 2020, la ville de Bordeaux va adopter ce qu’on appelle la charte des droits de l’arbre. C’est un règlement de protection des arbres qui n’existait pas auparavant. Donc, installer un arbre mort en plein centre-ville ne cadrerait pas avec cette idée.

Comme vous pouvez l’imaginer, cette démarche a suscité la polémique, non seulement parmi les riverains, mais aussi sur les réseaux sociaux partout en France. Comme sur beaucoup de questions de nos jours, le public semble être divisé à 50/50.

D’ici 2025, 20 000 arbres seront plantés dans la ville qui permettront de créer des ilots de fraîcheur pendant l’été et d’améliorer la qualité de l’air.

À propos, le conifère de 19 mètres qu’avait commandé Bordeaux va trouver son destin. Il sera installé à Malemort en Corrèze, son département de naissance.

CHRISTMAS TREE CAUSES CONTROVERSY

There won’t be a Christmas tree this year in Pey-Berland Square in Bordeaux. The town’s new green mayor, Pierre Hurmic, announced in September that he was going to abandon the traditional fir tree. He refused to have anything to do with a “dead Christmas tree”, preferring to organise a visual entertainment projected on to the facades of buildings in the square.

It’s not at all our idea of greening” he said. At the end of 2020, the town of Bordeaux is going to adopt what’s being called the charter of rights for trees. It’s a tree protection by-law which didn’t exist before. So, installing a dead tree bang in the middle of town wouldn’t fit in with this idea.

As you can imagine, this move has caused controversy, not only amongst local residents, but also on social networks all over France. As with many things these days, the public seems to be divided 50/50.

By 2025, 20,000 trees will be planted in the town which will allow the creation of islands of coolness during summer and will improve air quality.

By the way, the 19 metre tree which had been ordered by Bordeaux will fulfil its destiny. It will be set up in Malemort in Corrèze, the department where it was grown.


LE VENDÉE GLOBE

novembre 30, 2020

C’est la plus grande course à la voile autour du monde, en solitaire, sans escale et sans assistance. La première édition date de 1989. Treize marins sont partis du port des Sables d’Olonne en Vendée, ils n’étaient que sept à compléter le voyage. En 2020, les marins intrépides ont compté 33.

Le parcours, surnommé l’Everest des mers, a lieu tous les 4 ans pour une seule catégorie de bateaux: des voiliers monocoques puissants de 60 pieds, capables de dépasser les 30 noeuds au portant. Un seul marin, Michel Desjoyaux, a réussi à gagner deux fois (en 2001 et 2009).

Cette neuvième édition est partie le 8 novembre 2020. 74 jours à la louche pour effectuer un périple de 44 996 kilomètres théoriques. En réalité, les concurrents peuvent parcourir jusqu’à 52 000 kilomètres. Parmi les partants cette année sont six femmes, dont deux françaises Clarisse Crémer et Alexia Barrier.

Contrairement à nous autres, confinés par nos gouvernements, ces skippers ont choisi l’isolation pendant plus de dix semaines. Même si on n’est pas amateur de la voile, on ne peut pas s’empêcher de se passionner pour ces actes de bravoure remarquables. Des études montrent que le public français se passionne plus pour le Vendée Globe que pour le Tour de France cycliste. Qui va remporter le trophée cette fois? Il faut attendre jusqu’à janvier 2021 pour savoir.

Un instituteur à Rabat au Maroc, Stéphane Bouron, a eu l’idée de génie de développer des cours spécialement adaptés à la course. Ainsi, ses élèves apprennent toute une gamme de matières en étudiant la course: les mathématiques, la géographie, l’histoire, la littérature, les arts plastiques. Pour écouter une courte émission sur France Inter: https://www.franceinter.fr/emissions/l-esprit-d-initiative/l-esprit-d-initiative-19-novembre-2020#xtor=EPR-5-[Meilleur19112020

THE VENDÉE GLOBE

It’s the biggest round the world single-handed non-stop yacht race, with no assistance allowed. It was first staged in 1989. Thirteen sailors left the port of Les Sables d’Olonne in the Vendée, only seven completed the course. In 2020, the intrepid sailors numbered 33.

The journey, nicknamed the Everest of the seas, takes place every 4 years for a single category of boat: single hull 60 foot sailing yachts, capable of doing 30 knots downwind. Only one sailor, Michel Desjoyaux, has managed to win twice (in 2001 and 2009).

This ninth running of the race set off on 8 November 2020. Approximately 74 days to do a voyage of 44,996 kilometres in theory. In reality, the competitors may cover as much as 52,000 kilometres. Amongst the starters this year are six women, including two French women Clarisse Crémer and Alexia Barrier.

Unlike the rest of us, locked down by our governments, these skippers have chosen isolation for more than ten weeks. Even if you’re not a lover of sailing, you can’t help but be fascinated by these acts of derring-do. Studies show that the French public are more interested in the Vendée Globe than the Tour de France cycling race. Who will carry off the trophy this time? We’ll have to wait until January 2021 to find out.

A teacher in Rabat in Morocco, Stéphane Bouron, had the brainwave of developing lessons specially adapted to the race. So, his pupils learn a whole range of subjects by studying the race: maths, geography, history, literature, visual arts. To hear a short broadcast on France Inter: https://www.franceinter.fr/emissions/l-esprit-d-initiative/l-esprit-d-initiative-19-novembre-2020#xtor=EPR-5-[Meilleur19112020