SOUPE OU POTAGE?

novembre 7, 2022

Vous aimez faire la popote? Quand l’hiver arrive, rien de plus réconfortant qu’une soupe ou un potage fait maison. Mais quelle est la différence entre une soupe et un potage?

La soupe est un terme générique pour un breuvage liquide, chaud ou froid. Au XIIe siècle, le mot ‘sope’ désignait une tranche de pain saupoudrée de bouillon, de sauce ou même de vin. Un potage, par contre, est une soupe onctueuse dans laquelle on trouve des légumes mixés. Un velouté est encore plus riche et onctueux, presque comme une sauce.

Il paraît que le potage était le plat préféré du Roi Soleil, surtout à base d’orties et de coquelicots. Pas de mixeur à cette époque, les cuisiniers du roi ont dû se débrouiller pour réduire les ingrédients en purée.

C’est donc la saison pour un potage au potiron. Il vous faudra un bon potiron coupé en dés, des oignons finement coupés, plusieurs gouttes d’ail, du bouillon de légumes et, pour assaisonner, des épices (moi, je mets du cumin, de la coriandre est du garam masala), du persil et un peu de sel et poivre selon votre goût. Après cuisson, tout mélanger au mixeur.

À noter que le lieu où de la soupe, ou peut-être un repas entier, est servi gratuitement aux personnes démunies, s’appelle une soupe populaire. En France, les Restos du Coeur, sont synonymes de la soupe populaire.

SOUP OR POTAGE?

Do you like cooking? When winter arrives, there’s nothing more fortifying than a homemade soup or potage. But what’s the difference between a soup and a potage?

Soup is a generic term for a liquid beverage, hot or cold. In the 12th century, the word ‘sope’ meant a slice of bread sprinkled with stock, sauce or even wine. A potage, on the other hand, is a smooth soup containing puréed vegetables. A velouté is even richer and smoother, almost like a sauce.

Apparently potage was the Sun King’s favourite dish, especially made from nettles and poppies. No blenders in those days, the king’s cooks had to somehow manage reducing the ingredients to a purée.

So it’s pumpkin soup season. You’ll need a nice pumpkin which you’ve diced, finely chopped onions, several cloves of garlic, vegetable stock and, to season, spices (I put in cumin, coriander and garam masala), parsley and salt and pepper to taste. After it’s cooked, mix it all together in a blender.

Note that the place where soup, or maybe a full meal, is served to people in need, is called ‘une soupe populaire’ (a soup kitchen). In France, the Restos du Coeur (restaurants of the heart) are synonymous with soup kitchens.


LA BAGUETTE À 29 CENTIMES

janvier 17, 2022

La candidature de la baguette française au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO est actuellement en cours, mais c’est la baguette à 29 centimes d’euro de la chaîne Leclerc qui suscite la polémique chez les Français. Est-ce un simple produit d’appel ou est-ce que Leclerc a rogné sur les coûts de production pour produire une baguette de mauvaise qualité? L’avenir le dira.

Michel-Edouard Leclerc prétend faire ça au nom de la défense du pouvoir d’achat des Français à cette époque inflationniste, mais beaucoup de gens estiment qu’il le fait sur le dos des céréaliers, des meuniers et des boulangers. Ce prix cassé aura forcément un impact sur les boulangeries indépendantes, déjà sous forte pression. On en comptait 55 000 en 1970, aujourd’hui il n’en reste que 35 000. Seront-ils capables de survivre à cette concurrence déloyale?

Mais le prix n’excuse pas tout, en fin de compte c’est le goût qui importe. Si la France est une nation de la bonne chère, la plupart de ses citoyens n’accepteront pas un produit inférieur. Ils vont peut-être rejeter ce pain industriel et son prix alléché en faveur d’une nourriture plus saine et équilibrée.

Entretemps, à Autruy-sur-Juine en Loiret, la création d’un jeune boulanger Ferdinand Nicolas cartonne: c’est la baguette au charbon végétal. Ce pain noir a le même goût que la baguette tradition, avec un grand plus cependant: ce pain serait plus digestible et aiderait à baisser le cholesterol.

THE 29 CENTIME BAGUETTE

The baguette is currently a candidate for UNESCO’s intangible cultural heritage list, but it’s the Leclerc supermarket chain’s 29 centimes baguette which is causing controversy amongst French people. Is it simply a loss leader or has Leclerc cut production costs resulting in a poor quality baguette? Time will tell.

Michel-Edouard Leclerc claims to be doing this in the name of defending French people’s purchasing power during this inflationary period, but many people think he’s doing it at the expense of cereal growers, millers and bakers. This knockdown price will undoubtedly have an impact on independent bakeries, already under pressure. There were 55,000 in 1970, today they’re down to 35 000. Will they be able to survive this unfair competition?

But price isn’t everything, at the end of the day it’s taste that’s important. If France is a nation of good food, most of its citizens won’t accept an inferior product. They may reject this industrial bread and it’s tempting price in favour of more healthy and balanced food.

Meanwhile, in Autruy-sur-Juine in Loiret, a young baker Ferdinand Nicolas’ creation is a big success: it’s a vegetable carbon baguette. This black bread has the same taste as a traditional baguette, but with a big plus: it’s said to be more easily digested and helps to lower cholesterol.


LA MOUTARDE DE BOURGOGNE

juin 7, 2021

Aimez-vous la moutarde? Son goût relevé et piquant vous plaît? La moutarde française a viré sa cuti ces dernières années. Ce n’est plus un simple condiment, mais plutôt un produit gastronomique. Les saveurs se multiplient: douce, forte, extra forte, complète, à la basilique, figue et coriandre, cassis, noix, patati et patata.

La moutarde existe depuis l’antiquité. Les Romains, Grecs et Égyptiens cultivaient la moutarde pour rehausser le goût de leurs plats. L’histoire de la moutarde de Dijon remonte au XVIe siècle, quand les vinaigriers-sauciers-moutardiers se sont organisés en corps de métier.

La moutarde a même des vertus de santé inattendues. Des remèdes de grand’mère peut-être, mais pour soigner un rhume, favoriser la digestion en stimulant la production de suc gastrique et salive, ou comme anti-cancerigène, ça vaut la peine d’essayer.

La France consomme 90 000 tonnes de pâte de moutarde par an, le marché de la grande distribution dominé à 90% par Unilever. On voit son logo sur les pots de plusieurs marques connues comme Amora ou Maille. Mais les fabricants sont souvent obligés de compléter leurs besoins avec de la graine du Canada, car la France ne produit que 25% des graines nécessaires.

Si vous avez envie de manger local et acheter de la vraie moutarde de Dijon, cherchez le logo IGP (Indication Géographique Protégée) pour être sûr que les graines proviennent uniquement de la Bourgogne.

BOURGOGNE MUSTARD

Do you like mustard? Do you enjoy its spicy, piquant flavour? French mustard has changed radically in recent years. It’s no longer a simple condiment, but is rather a gourmet product. The flavours are multiplying: mild, strong, extra strong, wholegrain, with basil, fig and coriander, blackcurrant, walnut and so on.

Mustard has existed since ancient times. The Romans, Greeks and Egyptians used to grow mustard to enhance the flavour of their dishes. The story of Dijon mustard goes back to the sixteenth century, when vinegar-sauce-mustard makers organised themselves into trade associations.

Mustard even has some unexpected health benefits. Old wives’ tales maybe, but to treat a cold, improve digestion by stimulating gastric juices and saliva, or for its anti-cancer properties, it’s worth a try.

France consumes 90,000 tons of mustard paste per year, the retail mass market 90% dominated by Unilever. You see their logo on pots of several well-known brands like Amora or Maille. But producers are often forced to supplement their stocks with seeds from Canada as France only produces 25% of the seed necessary.

If you want to eat local and buy real Dijon mustard, look for the IGP logo (Protected Geographical Indication) to be sure that the seeds come solely from Burgundy.


LA CHANDELEUR

février 2, 2021

C’est aujourd’hui la Fète de la Chandeleur, un mélange de traditions païennes et chrétiennes. Pour la plupart des Français aujourd’hui c’est une fête incontournable car on est permis de manger des crêpes a gogo. Qui n’aime pas manger des crêpes savoureuses, salées ou sucrées?

Avec leur forme ronde et leur couleur jaune, elles rappellent le soleil et annoncent le printemps qui va bientôt arriver. La tradition veut que l’on fasse sauter les crêpes de la main droite en tenant une pièce de monnaie dans la main gauche, ceci afin d’assurer la prospérité de l’année qui vient. Dans certaines régions du sud de la France, on ne déguste pas de crêpes, mais plutôt des beignets.

Même si vous n’êtes pas encore vegan, pensez à rompre la tradition cette année et faire des crêpes vegan. C’est mieux pour les animaux et pour la planète. Rien de plus simple. Remplacer le lait de vache avec du lait d’origine végétale (vous n’avez que l’embarras du choix: lait de soja, de pois, d’avoine, de chanvre, d’amande, de noix de coco et j’en passe) et faire une pâte avec de la farine et de l’huile de coco.

Il y a beaucoup de dictons de la Chandeleur associés à la météo, comme par exemple:

Si le jour de la Chandeleur il fait beau, il y aura du vin comme de l’eau

Comprenne qui pourra. Bon appétit!

CANDLEMAS

Today is Candlemas, a mix of pagan and christian traditions. For most French people today it’s a major festival as they’re allowed to eat pancakes galore. Who doesn’t like eating tasty savoury or sweet pancakes?

With their round shape and yellow colour, they are reminiscent of the sun and herald the spring which will soon be here. According to tradition, you fry the pancakes with your right hand whilst holding a coin in the left hand, in order to ensure prosperity in the year ahead. In certain regions of the south of France, they don’t eat pancakes, but doughnuts instead.

Even if you’re not vegan yet, why not break with tradition this year and make some vegan pancakes? It’s better for animals and for the planet. Nothing could be easier. Instead of cows’ milk, substitute a plant milk (you’re spoilt for choice : soya, pea, oat, hemp, almond, coconut and more) and make a batter with flour and coconut oil.

There are lots of Candlemas sayings associated with weather forecasting, such as for example :

If Candlemas day is fine, there will be wine like water

Make of that what you will. Bon appétit!


LA BAGUETTE: ÉLEMENT INDISPENSABLE DU QUOTIDIEN FRANÇAIS

janvier 12, 2021

C’est un cliché vu et revu: le Français archétype, son béret à la tête et sa baguette sous le bras. Mais le fait est que les Français consommeraient 10 milliards de baguettes par an. La majorité des foyers achète au moins une baguette fraîche chaque jour, soit pour le petit déjeuner, soit pour accompagner un repas, soit pour un sandwich.

Les ingrédients d’une baguette ne sont que quatre: la farine, la levure, l’eau et le sel. Elle fait 5 à 6 centimètres de large, 3 à 4 centimètres de haut et 70 à 80 centimètres de long et elle pèse 250 grammes. On peut aussi acheter une demi-baguette ou ce qu’on appelle une déjeunette.

L’origine de la baguette est souvent un sujet de débat. Certains disent qu’elle date de la Révolution Française où les pauvres réclamaient le droit au même pain que les aristocrates. c’est-à-dire un pain long au lieu d’un pain rond. Au XVIIIe siècle, le pain représentait 90% de l’alimentation des pauvres qui en mangeaient 1,5 kg par jour.

Un autre hypothèse suggère que la baguette a été créée pour l’armée de Napoléon puisqu’elle était plus facile à porter qu’une miche de pain. Tandis que certains prétendent que les Français ont simplement copié le pain viennois, créé à la même époque.

La candidature de la baguette française au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO est actuellement en cours. Quoi qu’il en soit, une bonne baguette encore chaude, bien équilibrée entre la croûte croustillante et la mie blanche, est un délice français par excellence.

THE BAGUETTE: AN ESSENTIAL ELEMENT OF FRENCH DAILY LIFE

It’s a hackneyed cliché: the archetype Frenchman, wearing a beret with a baguette under his arm. But the fact of the matter is that the French apparently consume 10 billion baguettes per year. Most households buy at least one fresh baguette every day, either for breakfast, to go with a meal or for a sandwich.

There are only four ingredients in a baguette: flour, yeast, water and salt. It measures 5-6 centimetres wide by 3-4 centimetres high by 70-80 centimetres long and weighs 250 grammes. You can also buy a half-baguette or what’s known as a ‘déjeunette’ (a little lunch baguette).

The origin of the baguette is often discussed. Some people say that it dates from the French Revolution when poor people demanded the right to the same bread as aristocrats, i.e. a long loaf rather than a round one. In the eighteenth century, bread represented 90% of a poor person’s diet and they ate 1.5 kg per day.

Another theory suggests that the baguette was made for Napoleon’s army since it was easier to carry than a large loaf. Whereas others claim that the French simply copied a Viennese loaf which was created at the same time.

The baguette is currently a candidate for UNESCO’s intangible cultural heritage list. In any event, a nice baguette, still warm, well balanced between the crisp crust and the white crumb, is a quintessential French delight.