C’EST LA SAISON DES PIQUE-NIQUES

août 9, 2021

Les définitions d’un pique-nique sont nombreuses, mais ce qu’on peut dire à coup sûr c’est qu’il s’agit d’un repas collectif pris en plein air, un déjeuner sur l’herbe quoi. D’où vient ce mot qui rime si joliment? L’étymologie est souvent contestée, mais le mot pique viendrait du verbe piquer au sens de picorer, par exemple des graines. Une nique signifiait une petite chose sans valeur. Les Anglais ont piqué (autre sens du mot) le mot aux Français.

On dit que, à l’origine, le terme pique-nique correspondait à un repas au restaurant où les participants apportaient leur propre vin. Le concept d’un repas partagé où chacun contribue quelque chose a perduré. Les aristocrates qui se sont enfuis de la France au moment de la Révolution française ont emporté leurs traditions de pique-niquer dans d’autres pays, transformant ainsi ce repas luxueux de la haute société en une occasion de partage pour les masses.

Le record du plus grand pique-nique du monde a été battu en Mayenne en 2016. Une nappe longue de 20,427 km a été dressée le long du chemin de halage. Plus de 20 000 personnes y ont participé grâce à un financement participatif lancé à la radio locale; il fallait dépenser 5 euros pour un mètre de nappe.

Quels sont les éléments indispensables d’un bon pique-nique? À chacun son goût, que ce soit la formalité d’un panier bourré de tout le nécessaire: couverts, assiettes, serviettes, couverture etc. et des plats assez compliqués, ou bien un sandwich dans un sac en papier. En France, la “taxe pique-nique” sur les accessoires jetables a vu le jour en 2008 mais l’ironie a voulu qu’elle soit vite jetée.

Ce qui est le plus important, c’est le temps. Malgré les intempéries, j’espère que vous arrivez à en organiser au moins un, même si c’est dans votre propre jardin ou sur le balcon.

Les passionnés du petit Nicolas peuvent s’offrir une animation rigolote (12 minutes): https://www.youtube.com/watch?v=6_dKSRu-M7k

IT’S PICNIC TIME

There are numerous definitions of a picnic, but what you can safely say is that it’s a communal meal in the open air, lunch on the grass really. Where does this word which rhymes so pleasingly come from? The etymology is often disputed, but the word ‘pique’ is said to come from the verb ‘piquer’ in the sense of ‘to peck’, grain for example. A ‘nique’ used to mean something small with no value. The English pinched (another meaning of the word ‘piquer’) the word from the French.

It is said that originally the term picnic was used for a restaurant meal where diners brought their own wine. The concept of a shared meal where everyone contributes something has endured. The artistocrats who fled France in the French Revolution took their picnicking traditions to other countries, thus transforming this luxurious meal of the upper classes into a sharing occasion for the masses.

The world record for the biggest picnic ever was beaten in Mayenne in 2016. A 20.427 km long tablecloth was laid out along the towpath. More than 20,000 people took part thanks to crowd funding launched on local radio; you had to pay 5 euros for a metre of tablecloth.

What are the essential elements of a good picnic? Each to his own, whether it be the formality of a basket stuffed with all the necessary: cutlery, plates, serviettes, blanket etc. and quite fussy dishes, or a sandwich in a paper bag. In France, the “picnic tax” on single-use accessories came in in 2008, but ironically was soon thrown away.

What’s most important is the weather. Despite the bad weather, I hope you manage to organise at least one, even if it’s in your own garden or on the balcony.

Fans of le petit Nicolas can treat themselves to an amusing cartoon (12 minutes):


LES MADELEINES

octobre 8, 2018

Une madeleine est une spécialité pâtissière traditionnelle Lorraine en forme de coquillage, ronde ou allongée, qui est originaire de la ville de Commercy.

La légende raconte que, le duc de Lorraine, n’ayant pas le moindre gâteau à proposer à ses invités, a baptisé ces gâteaux en hommage à Madeleine Paulmier, la jeune cuisinière qui les a cuisinés au dernier moment pour sauver le duc de l’embarras. Selon d’autres sources, le gâteau remonterait à l’origine du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle: une jeune fille nommée Madeleine en aurait cuisinés, moulés dans des coquilles Saint-Jacques.

Laissons l’origine deu mot de côté, si vous êtes amateur de Proust, vous savez que c’est un petit gâteau qui a déclenché des réminiscences d’enfance chez le narrateur du roman Du côté de chez Swann.

Je portai à mes lèvres une cuillerée du thé où j’avais laissé s’amollir un morceau de madeleine’ est une des phrases les plus connues de la littérature française.

C’est quand même décevant de découvrir que les brouillons du roman révèlent qu’à l’origine c’était une tranche de pain grillé qui a été trempée dans le thé !

Quelle est votre pâtisserie française préférée ? Les palmiers, les profiteroles, les mille feuilles, les puits d’amour …

MADELEINES

A madeleine is a traditional speciality cake from the Lorraine in the shape of a rounded or elongated shell, which originally came from the town of Commercy.

According to legend, the duke of Lorraine, who was completely out of cakes to offer to his guests, named these cakes in honour of Madeleine Paulmier, the young cook who made them at the last minute to save the duke from embarrassment. According to other sources, the cake dates back to the Saint-Jacques de Compostelle pilgrimage : a young girl called Madeleine is said to have cooked them in ‘coquille Saint-Jacques’ moulds.

Leaving the origins of the word aside, if you’re a lover of Proust, you know that it’s a little cake which triggered memories of childhood in the narrator of the novel ‘Du côté de chez Swann’.

I brought to my lips a spoonful of tea in which I had dunked a piece of madeleine’ is one of the most famous phrases in French literature.

Still, it’s disappointing to find out that early drafts of the novel showed that originally it was a piece of toast which was dunked in the tea !

What’s your favourite French pastry or cake ? Palmiers, profiteroles, mille feuilles, puits d’amour …


LES GRENOUILLES

avril 16, 2018

Certains Anglais ont l’habitude d’appeler les Français des “froggies” (petites grenouilles). La plupart d’entre nous imaginait que le sobriquet devait son existence à la supposée consommation répandue de cuisses de grenouille en France.

En fait, selon un article du Figaro en 2013, des archéologues britanniques qui effectuaient des fouilles au site mégalithique de Stonehenge ont découvert que les Anglais mangeaient des cuisses de grenouilles bien avant les Français, il y a plus de 8000 ans.

Mais c’est sans importance, revenons à nos moutons. Il semble que “les grenouilles” était un surnom donné au petit peuple parisien par les aristocrates. Ces gens se rassemblaient à “La Grenouillère”*, une berge de la Seine en face des Tuileries, un endroit humide et fangeux où on entendait coasser des grenouilles. On y parlait un patois jugé amusant par les aristocrates. Ces derniers se sont réfugiés à Londres lors de la Révolution française et fulminaient contre les “grenouilles” qui avaient pris le pouvoir.

À bon chat, bon rat. Le bifteck a connu un grand succès en Angleterre à partir de la fin du XVIIIe siècle et les Français ont donc assimilé les Anglais à leur plat préféré en les appelant “des rosbifs”.

Les grenouilles et les rosbifs: insultes ou termes d’affection? Ça dépend peut-être de vos prédilections gastronomiques.

*À noter que, de nos jours, aussi bien qu’un lieu fréquenté par les grenouilles, une grenouillère est un habit une-pièce de bébé.

La Grenouillère de Claude Monet

THE FROGGIES

Some English people are in the habit of calling French people “froggies” (little frogs). Most of us thought this nickname came into being because of the supposed widespread consumption of frogs’ legs in France.

Actually, according to an article in the Figaro in 2013, British archeologists who were excavating at the Stonehenge megalithic site discovered that the English were eating frogs’ legs long before the French, 8000 years ago.

But that’s by the by, let’s get back to the subject. It seems that “the froggies” was a nickname given to common French people by aristocrats. These people used to gather at “La Grenouillère”*, a bank of the Seine opposite the Tuileries, a damp, muddy place where you could hear frogs croaking. People there spoke a dialect which the posh people thought was amusing. The aristocrats took refuge in London at the time of the French revolution and railed against the “frogs” who had seized power.

Two can play that game. Beefsteak became very popular in England from the end of the eighteenth century and the French therefore likened the English to their favourite dish by calling them “roast beefs”.

Frogs and roast beefs: insults or terms of affection? Perhaps it depends on your food preferences.

* Note that nowadays, as well as being a place frequented by frogs, une “grenouillère” is a one-piece baby’s sleepsuit.


CÉSAR

février 27, 2017

À quoi ou à qui pensez-vous quand vous entendez le mot ‘César’? Pour les Anglais, c’est probablement à Jules César, général, homme politique, écrivain romain, mort en mars 44 avant J.-C. On se souvient des célèbres ides de mars ou peut-être de la pièce éponyme de Shakespeare.

Mais pour les Français, le mot ‘César’ a bien d’autres connotations, essentiellement dans le monde du cinéma. Le César est une récompense cinématographique créée en 1976 et remise chaque année dans la discipline du 7e art.

À l’instar des Oscar américains, les catégories comprennent, entre autres, meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur et actrice (dans un second rôle aussi). Les César ont quand même leurs critiques. On leur reproche souvent d’élitisme car ils rejettent la plupart des succès du box-office. Vendredi dernier le palmarès a compris: Isabelle Huppert pour son rôle dans le film Elle de Paul Verhoeven et Ken Loach pour le meilleur film étranger Moi, Daniel Blake.

On pense aussi aux compressions de César, les sculptures de César Baldaccini, sculpteur français mort en 1998. Dans les années soixante, il a créé le scandale avec ses sculptures de voitures compressées, un défi à la société de consommation. C’est lui qui a créé le trophée en bronze de la cérémonie des César du cinéma.

César c’est aussi une marque très connue d’alimentation en barquettes pour petits chiens et, bien sûr, un nom populaire pour un chien.

Lecture complémentaire: mon article de blog Le 7e Art dans l’archive en date du 25 juin 2013.

CAESAR

What or who do you think of when you hear the word ‘Caesar’? For English people, it’s probably Julius Caesar, the Roman general, politician and writer who died in march 44 BC. People remember the famous ides of March or perhaps the eponymous Shakespeare play .

But for French people, the word ‘César’ has several other connotations, principally in the world of the cinema. ‘César’ is a film award created in 1976 and given every year in the discipline of ‘the seventh art’.

Like the American Oscars, the categories include, amongst others, best film, best director, best actor and actress (and also supporting actor and actress) and best foreign film. The Cesars aren’t without their critics. They are often accused of elitism as most box office successes are ignored. Last Friday, the list of prize winners included Isabelle Huppert for her role in Paul Verhoeven’s film ‘Elle’ (She) and Ken Loach for the best foreign film ‘I, Daniel Blake’.

People also think of ‘César’s compressions’, the sculptures of César Baldaccini who died in 1998. During the sixties, he caused scandal with his sculptures of compressed cars which challenged the consumer society. It was he who created the bronze trophy for the César cinema ceremony.

César is also a very well-known brand of dog food in tubs and, of course, a popular name for a dog.

Further reading: my blog post ‘Le 7e Art’ in the archive dated 25 June 2013.


LA FRANCOPHONIE

octobre 20, 2014

C’était en 1880 qu’un géographe français, Onésime Reclus (quel joli nom !), a inventé le terme francophonie pour désigner l’ensemble des personnes et des pays qui parlent français. On l’écrit avec un ‘f’ minuscule pour les locuteurs de français et avec un ‘F’ majuscule pour l’organisation qui dirige les relations entre les pays francophones.

Pendant les années soixante, avec l’indépendance de plusieurs pays africains, le concept a gagné du terrain. L’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie), l’organisme responsable de la coopération des pays qui ont le français comme langue maternelle, a été créé en 1970. Avec sa devise égalité, complémentarité, solidarité, elle joue un rôle actif dans les domaines de la culture, la science, l’économie, la justice et la paix . Aujourd’hui, on estime le nombre de locuteurs de français à 220 millions.

Cet espace linguistique partagé a déclenché bien d’autres organisations, notamment la chaine de télévision Télé 5 Monde, le festival annuel Francofolies à La Rochelle et les Jeux de la francophonie qui émulent les Commonwealth Games, où le sport s’allie à  la culture pour témoigner de la solidarité francophone. La construction récente à Cannes d’une nouvelle constellation de satellites O3B aura sans doute bien des retentissements pour la francophonie.

Pour voir un court documentaire qui retrace l’histoire de la Francophonie : (Attention, il y aura peut-être une courte pause avant l’arrivée de la vidéo sur l’écran)

http://mediatheque.francophonie.org/40e-anniversaire-de-l-OIF-20-mars,31787.html

 

carte francophonie

 

THE FRENCH SPEAKING WORLD

It was in 1880 that a French geographer, Onésime Reclus (what a lovely name!), coined the term ‘francophonie’ to designate the group of people and countries which speak French. It’s written with a small ‘f’ for French speakers and with a big ‘F’ for the organisation which is responsible for relations between French-speaking countries.

During the 1960s, with the independence of several African countries, the concept gained ground. The OIF (International Francophone Organisation), the organisation in charge of cooperation between countries whose native language is French, was created in 1970. With its motto’ equality, complementarity, solidarity’, it plays a big part in the fields of culture, science, economy, justice and peace. Today, the number of French speakers is estimated at 220 million.

This shared language has given rise to many other organisations, notably the TV channel Télé 5Monde, the annual ‘Francofolies’ festival in La Rochelle and the Francophone Games, similar to the Commonwealth Games, where sport and culture come together to demonstrate francophone solidarity. The recent construction in Cannes of the  new O3B (other 3 billion) constellation of satellites will doubtless have a profound effect on the French-speaking world.

To see a short documentary recounting the history of ‘la Francophonie’: (Beware, there may be a short pause before the video appears on screen)

http://mediatheque.francophonie.org/40e-anniversaire-de-l-OIF-20-mars,31787.html