LA RENTRÉE SCOLAIRE

août 30, 2021

C’est la rentrée, cette période inéluctable de l’année, difficile à éviter même si on n’a plus l’âge d’aller à l’école ou de devenir étudiant.e. Les Français en font tout un plat, souvent pour des raisons commerciales, car les grandes surfaces se mettent en quatre pour vous convaincre de dépenser vos ARS chez eux.

ARS est l’acronyme de l’allocation de rentrée scolaire versée chaque fin août aux familles qui ont des enfants scolarisés. Le montant est non négligeable: 370,31 € par enfant âgé de 6 à 10 ans, 390,74 € par enfant âgé de 11 à 14 ans et 404,28 € par enfant âgé de 15 à 18 ans. Le matériel scolaire et les vêtements neufs sont les achats les plus fréquents.

Qu’est-ce qui est différent en 2021 (à part la Covid)? Voici deux choses qui ont retenu mon attention. Cette année, pour la première fois, pour obtenir une licence, les étudiants vont devoir passer une certification d’anglais. Être nul en anglais est souvent une source de problèmes au travail. L’anglais est aussi utile pour postuler dans les masters, notamment à l’étranger, ou pour mettre en valeur un CV.

À l’école primaire, beaucoup d’enseignants s’enthousiasment pour enseigner l’intelligence artificielle à leurs élèves. Parce que l’IA est présente dans de nombreux aspects de la vie quotidienne (et le sera de plus en plus), il est important, même pour les plus petits, de comprendre comment ça fonctionne.

Si vous emmenez vos enfants à l’école en voiture à Paris, n’oubliez pas de partir en temps et en heure, car la ville passe à 30 km/h presque partout dès aujourd’hui.

Avis à tous mes lecteurs et lectrices:

Toutes les ressources sur mon site web sont désormais disponibles gratuitement. Jetez un coup d’oeil: www.saliannefrenchfocus.com

BACK TO SCHOOL

It’s back to school time, that inescapable period of the year, difficult to avoid even if you’re no longer of school or university age. The French make a big deal out of it, often for commercial reasons, as the hypermarkets bend over backwards to persuade you to spend your ARS with them.

ARS is the acronym for ‘allocation de rentrée scolaire’ (back to school benefit), paid every year to families who have children in education. The amount is not inconsiderable: 370.31 € per child aged 6 to 10, 390.74 € per child aged 11 to 14 and 40,28 € per child aged 15 to 18. School equipment and new clothes are the most common buys.

What’s different in 2021 (apart from Covid)? Here are a couple of things that caught my eye. This year, for the first time, in order to get a degree, students will have to take an English test. Being hopeless at English is often a source of problems at work. English is also useful for applying to do a masters degree or to beef up your CV.

At junior school, many teachers are keen to teach artificial intelligence to their pupils. Because AI is now part of numerous aspects of daily life (and will be more and more), it’s important, even for the youngest pupils, to understand how this works.

If you do the school run by car in Paris, don’t forget to leave in good time, as a 30 km/hour speed limit is in force from today.

Notice to all my readers:

All the resources on my website are available free of charge from today. Take a look:

www.saliannefrenchfocus.com


L’INSTRUCTION À DOMICILE MENACÉE

octobre 12, 2020

Emmanuel Macron vient d’annoncer que l’école deviendra obligatoire dès l’âge de trois ans à partir de la rentrée 2021 (sauf impératifs de santé). L’Allemagne est le seul pays en Europe qui interdit l’instruction à domicile (une loi du régime de Weimar en 1938 qui n’a jamais été abrogée).

Dans le but de sévir durement contre le radicalisme islamiste, Macron vise à fermer définitivement les écoles clandestines, à cause de leur endoctrinement indésirable. N’oublions pas que l’éducation en France est laïque.

Les familles qui ne jurent que par l’instruction en famille ont fait un choix conscient d’assumer elles-mêmes la responsabilité de l’éducation de leurs enfants. Le nombre d’enfants déclarés en instruction à domicile est en hausse en France: 50 000 élèves (0,5% du total des élèves français). Depuis le confinement, de plus en plus de familles se sont ralliées aux avantages de cette idée.

Selon Les enfants d’abord, une association de familles pratiquant l’instruction à la maison, l’école obligatoire est une fausse solution et une atteinte aux libertés fondamentales. À leur avis, Monsieur Macron se trompe de cible dans sa lutte contre la radicalisation. Leurs membres sont prêts à en découdre pour sauver le droit à l’instruction à domicile. Entretemps, plusieurs familles britanniques actuellement résidentes en France seront obligées de retourner au Royaume-Uni s’ils veulent continuer à instruire leurs enfants à la maison.

HOME SCHOOLING UNDER THREAT

Emmanuel Macron has just announced that school will be compulsory from the age of three from September 2021 (except in cases of ill health). Germany is the only country in Europe which prohibits home schooling (a law made by the Weimar regime in 1938 which has never been rescinded).

With the aim of clamping down on islamist radicalism, Macron is intending to shut down illegal schools because of their undesirable indoctrination. Don’t let’s forget that education is secular in France.

Families who swear by home schooling have made a conscious choice to take on the responsibility of their own children’s education. The number of children known to be in home education is on the increase in France: 50 000 pupils (0.5% of the total of French pupils). Since lockdown, more and more families have come round to the advantages of this idea.

According to “Children First”, an association of families engaged in home education, compulsory schooling is a false solution and an attack on fundamental liberties. In their view, Mr Macron has got the wrong target in his fight against radicalisation. Their members are ready to do battle to save the right to home education. Meanwhile, several British families currently living in France will be forced to return to the UK if they want to continue to teach their children at home.


RETARDER LES CLASSES POUR LA SANTÉ DES LYCÉENS

mars 4, 2019

Aujourd’hui il est largement reconnu que les ados ont besoin de 8 à 9 heures de sommeil, mais les ados français ne dorment en moyenne que 7h30. Peut-être ils traînassent avec leurs smartphones jusqu’à tard dans la nuit ou se permettent du gavage télévisuel, mais de toute façon ils sont couche-tard.

Les chercheurs ont constaté que le fait de dormir moins de 7 heures par nuit chez les ados de 14 ans est corrélé à moins de matière grise. Aux États-Unis et aussi à Hong Kong, on a constaté que les ados qui dorment plus sont absents moins souvent, ont plus d’énergie, sont en meilleure santé, consomment moins de caféine et, vous l’avez deviné, ils ont de meilleures notes.

Le ministre de l’Éducation français a donc donné le feu vert pour tester cela dans les lycées franciliens. Les classes vont commencer plus tard et on espère que tout le monde sera gagnant.

Envie d’un petit somme après le déjeuner? Une petite sieste est un excellent moyen de recouvrer du sommeil. On dit que ça réduit le stress, améliore la mémoire et la concentration et libère la créativité. Dormir plus pour travailler mieux. Alors, pourquoi pas au lycée aussi?

START CLASSES LATER FOR STUDENTS’ HEALTH

Today it’s widely recognised that teenagers need 8 to 9 hours’ sleep, but French teenagers are only sleeping on average 7½ hours. Maybe they’re mucking about with their smartphones till late into the night or are indulging in binge watching TV, but anyway they’re late to bed.

Researchers have found a correlation between 14 year olds who sleep less than 7 hours per night and less grey matter. In the United States and in Hong Kong, they’ve found that teenagers who sleep longer are absent from school less frequently, have more energy, are in better health, consume less caffeine and, you guessed it, they get better marks.

The French education minister has given the green light to test this on secondary schools in the Paris area. Lessons will start later and it’s hoped that everyone will be the winner.

Fancy a little nap after lunch? A short siesta is an excellent way of catching up on sleep. Apparently it reduces stress, improves memory and concentration and frees up creativity. Sleep more to work better. So, why not in schools too?


OUTIL D’APPRENTISSAGE OU DISPOSITIF RÉCRÉATIF?

septembre 18, 2018

Regarder son téléphone en classe, est-ce simplement l’équivalent moderne de lire un magazine de BD sur ses genoux ou de tripoter un cube Rubik? Ou est-ce une dépendance inquiétante qui risque de devenir toxique?

Dénoncée comme “tartufferie” par Les Républicains, pour le meilleur ou pour le pire, la mesure promise par Emmanuel Macron pendant sa campagne présidentielle a été adoptée définitivement pour la rentrée 2018: l’usage des téléphones portables dans les écoles primaires et les collèges est désormais interdit.

Le portable est devenu partie intégrante de notre quotidien, mais les inconvénients et impacts négatifs des portables sur les enfants d’âge scolaire sont bien connus: moins de réussite dans les études, surtout chez les enfants peu performants, surcharge d’informations, distraction continue, tricherie, cyber harcèlement, tout un cercle vicieux dont les jeunes ont du mal à lâcher prise.

L’interdiction indigne certains parents qui se servent des portables pour garder un contact légitime avec leurs enfants et évidemment trouvent le portable indispensable en cas d’urgence. À noter que l’interdiction concerne également les enseignants.

La peur constante des ados de louper quelque chose sur les réseaux sociaux (autrement dit Fomo) devient une véritable maladie mentale. C’est peut-être là où le bât blesse.

LEARNING TOOL OR ENTERTAINMENT DEVICE?

Looking at your phone in class, is this merely the modern equivalent of reading a comic under the desk or fiddling with a Rubiks cube? Or is it a worrying addiction which risks turning toxic?

Denounced as “hypocrisy” by The Republicans, for better or worse, Emmanuel Macron’s presidential campaign promise has been definitively adopted at the start of the new school year: mobile phone use in primary and secondary schools is now banned.

Mobile phones have become an integral part of our daily lives, but the disadvantages and negative impact of mobiles on school age children are well known: less success in education, especially for under-achievers, information overload, continuous distraction, cheating, cyber bullying, a whole vicious circle which young people find difficult to let go of.

Some parents, who use mobiles for legitimate contact with their children, are outraged by the ban and obviously think mobiles are essential in case of emergency. It should be noted that the ban also applies to teachers.

Teenagers’ constant fear of missing something on social media (otherwise known as Fomo) is becoming a real mental illness. Perhaps this is the main point of friction.


UN LIVRE POUR LES VACANCES

août 20, 2018

Comment encourager les enfants à lire pendant les grandes vacances? Personnellement, je n’avais jamais besoin d’être encouragée, mais aujourd’hui avec toutes les distractions des smartphones, des jeux vidéo etc., les livres risquent d’être négligés.

Le Ministère de l’éducation a donc décidé de poursuivre un dispositif expérimenté dans certaines régions en 2017. Cette année, dans toute la France, tous les enfants de CM2 (10-11 ans) quittent l’école primaire avec leur propre livre en main.

Selon Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale, l’objectif est de “renforcer le goût et la pratique de la lecture chez les élèves qui vont entrer au collège”. Ils auront “l’occasion de découvrir durant leur temps de loisir une oeuvre du patrimoine littéraire et de partager le plaisir de sa lecture avec leur famille, leurs camarades, leurs professeurs.”

Et le choix du livre? C’est un recueil de 22 fables de Jean de la Fontaine, illustré par le célèbre auteur de BD Joann Sfar. Des versions audio et en braille sont aussi disponibles.

Entretemps, on attend l’arrivée du Pass culture dans quatre départements. Encore une promesse de campagne d’Emmanuel Macron, dès le mois d’octobre, des jeunes de 18 ans vont tester une appli mobile qui sera créditée de 500 euros, pour leur permettre d’avoir accès à un large éventail d’activités culturelles.

Lecture complémentaire dans l’archive :mon article au sujet de l’expression faire la mouche du coche qui provient d’une fable de Jean de la Fontaine  https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2013/02/01/faire-la-mouche-du-coche/  

A BOOK FOR THE HOLIDAYS

How to encourage children to read during the summer holidays? Personally, I never needed any encouragement, but today with all the distractions of smartphones, video games etc., books are in danger of being neglected.

The ministry of Education therefore decided to continue an arrangement piloted in certain regions in 2017. This year, throughout France, all CM2 children (aged 10-11)) are leaving primary school with their own book in their hands.

According to education minister Jean-Michel Blanquer, the aim is to “reinforce the taste for and practice of reading amongst children who are about to go to senior school”. They will have “during their leisure time the chance to discover a work of literary heritage and to share the pleasure of reading it with their families, friends and teachers”.

And the choice of book? It’s a collection of 22 fables by Jean de la Fontaine, illustrated by the famous comic book author Joann Sfar. Audio and braille versions are also available.

Meanwhile, we await the arrival of the “Culture pass” in four départements. Another of Emmanuel Macron’s campaign promises, from October, 18 year-olds will be testing a mobile app with a credit of 500 euros, which will allow them to have access to a wide range of cultural activities.

Further reading in the archive : my article about the l’expression “faire la mouche du coche” which comes from a Jean de la Fontaine fable     https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2013/02/01/faire-la-mouche-du-coche/