LE JOUR J

septembre 2, 2014

Le jour J est arrivé. Des millions de familles françaises se réveillent avec la même pensée en tête : la rentrée.

Cette date magique engendre beaucoup de stress chez les parents comme chez les enfants. Même un ange n’aurait pas la patience de supporter tous ces préparatifs sans fin, la pub sans arrêt qui rend chaque article indispensable, les plaintes sans cesse des gosses qui ont l’impression d’être mal traités .

Après avoir passé une nuit blanche à craindre une panne d’oreiller, les mamans et parfois les papas aussi, doivent se reprendre en main afin de lever les enfants, préparer leur petit déj, rassembler toutes leurs affaires et assurer qu’ils arrivent à l’école à l’heure. Ils doivent savoir ne pas faire d’une mouche un éléphant quand des maux de ventre soudains menacent de ficher en l’air le programme si bien organisé la veille. Pour leur part, les enfants doivent reprendre les habitudes du trimestre oubliées pendant les grandes vacances et apprendre à faire contre mauvaise fortune bon cœur. Et on n’a même pas parlé des profs.

Pour comble de malheur, il paraît qu’il y a un pic épidémique de poux de tête quelques jours avant la rentrée, grâce à des brassages de population dans les campings et les colonies de vacances. Encore quelque chose de quoi s’inquiéter. Courage ! Vous allez vite reprendre vos esprits et rétablir la routine. Haut les cœurs, il reste une année entière avant la prochaine rentrée.

Voir mon article La rentrée du 30 août 2013 : http://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2013/08/30/

 

la rentree 

 

THE BIG DAY

The Big Day has arrived. Millions of French families are waking up with the same thought in their heads : back to school.

This magic date causes a lot of stress for parents and children alike. It’s enough to try the patience of a saint, having to put up with the endless build-up, the non-stop advertising which makes everything a must-have, the continual complaints of the kids who feel they’re being hard done by.

After a sleepless night worrying about oversleeping, mums and sometimes dads too have to get their act together in order to get the children up, get their breakfast ready, get all their stuff together and make sure they arrive at school on time. They have to know how to avoid making a mountain out of a molehill when sudden tummy-aches threaten to mess up the schedule which had been so carefully planned the day before. For their part, the children have to get back into the termtime routine forgotten during the summer holidays and learn to grin and bear it. And we haven’t even talked about the teachers.

To crown it all, it seems that there’s a head lice epidemic a few days before the return to school, thanks to populations mixing at campsites and summer camps. Something else to worry about. Good luck! You’ll soon pull yourself together and get back into the routine. Take heart, the next ‘rentrée’ is a year away.

See my article ‘La rentrée’ of 30 August 2013: http://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2013/08/30/

My website: www.saliannefrenchfocus.com


LE DÉFI DU SEAU D’EAU GLACÉE

août 29, 2014

Fini les selfies (les autoportraits sur téléphones portables). Une nouvelle tendance est en train d’envahir la toile. Mais cette fois, c’est pour la bonne cause.

Le défi, inventé par Pete Frates, un ancien joueur de baseball atteint de la maladie ce Charcot (paralysie progressive du corps), consiste à se faire renverser un seau d’eau glacée sur la tête et de nommer trois autres qui ont 24 heures pour exécuter l’épreuve à leur tour. Ceux qui refusent doivent verser 100 dollars à l’association américaine ALS qui lutte contre cette maladie neurodégénérative. La plupart des participants ont fait de généreux dons après leurs douches glacées. L’association n’a jamais récolté autant d’argent en si peu de temps.

Le défi débarque en France avec bon nombre de personnalités françaises qui se mettent à l’eau : des sportifs, des animateurs de télé et le rockeur préféré des Français, Johnny Hallyday qui a nominé sa femme Laëtitia, l’acteur Pierce Brosnan et son guitariste Yarol Poupaud.

La triste nouvelle, c’est que quelques participants sont morts d’hypothermie ou d’arrêts cardiaques après avoir relevé le défi.

http://video.lefigaro.fr/figaro/video/johnny-hallyday-releve-le-defi-de-l-ice-bucket-challenge/3741545147001/2/

 

defi du seau d eau glace

 

THE ICE BUCKET CHALLENGE

Selfies are finished. A new craze is invading the web. But this time, it’s for a good cause.

The challenge, thought up by Pete Frates, a former baseballer who has ALS*, consists of emptying a bucket of iced water on your head and nominating three other people who have 24 hours in which to carry out the dare in turn. Those who refuse must pay 100 dollars to the American charity ALS which is fighting against this neurodegenerative disease. Most participants make generous donations after their cold showers. The charity has never received so much money in such a short time.

The challenge is turning up in France with a good number of French celebrities taking the plunge: sports people, TV presenters and the most popular rocker in France, Johnny Hallyday, who nominated his wife Laëtitia, the actor Pierce Brosnan and his guitariste Yarol Poupaud.

The sad news is that a few participants have died of hypothermia or heart attacks after taking up the challenge.

* Amyotrophic lateral sclerosis 

‘Les beaux jours’ – see my website for a new film review: www.saliannefrenchfocus.com

 

 

 


LE BRONZAGE SEINS NUS

août 26, 2014

Il paraît que, cet été, le bronzage seins nus n’est plus à la mode sur les plages de la France. Exposer ses seins à la lumière directe du soleil était devenu la règle, mais, selon le magazine Elle, enlever le haut, c’est fini et bien fini.

Les soucis de santé constituent la raison principale pour cette tendance à se couvrir : les campagnes de sensibilisation au cancer se révèlent payantes. La pornification du bronzage seins nus joue aussi un rôle de dissuasion important. Le scandale des photos du magazine Closer de Kate Windsor s’est propagé dans le monde entier.

Certaines féministes montrent leurs seins, soit pour ‘libérer’ le bout du sein, soit pour attirer l’attention des médias sur une question controversée qui leur est chère. Mais la citoyenne lambda française veut être prudente pour ce qui est de sa santé et adopte une tenue de plage plus raisonnable.

Désolée, Messieurs, mais les carottes sont cuites. Les petits maillots une pièce disparaissent. Il faut de nouveau faire appel à votre imagination !

Nouvelle critique du film ‘Les Beaux Jours’ sur la page ‘Au Cinoche’ de mon site web: http://www.saliannefrenchfocus.com

 TOPLESS

 

TOPLESS SUNBATHING

It seems that, this summer, topless sunbathing is no longer fashionable on French beaches. Exposing your breasts to direct sunlight had become the rule, but, according to the magazine ‘Elle’ (She), taking your top off  is well and truly over.

Health concerns are the main reason for this tendency to cover up: cancer  awareness campaigns have paid off. The pornification of topless sunbathing is also playing an important deterrent role. The scandal of Closer magazine’s photos of Kate Windsor reverberated around the world.

Some feminists bare their breasts, either to ‘free’ their nipples or to draw media attention toa controversial issue dear to them. But the average French woman wants to be careful when it comes to her health and is adopting more sensible beachwear.

Sorry, gentlemen, but the game’s up. Skimpy one-piece swimsuits are on the way out. You’ll have to use your imagination again!

New film review ‘Les Beaux Jours’ on the ‘Au Cinoche’ page of my website: http://www.saliannefrenchfocus.com

 


UN COUP DE ROUGE EN FIN DE VIE

août 22, 2014

On attend avec impatience l’ouverture en septembre d’un bar à vins dans le service de soins palliatifs de l’hôpital de Clermont-Ferrand. Ceci pour remonter le moral aux patients et de leur permettre de se faire plaisir et de faire plaisir à leurs êtres chers.

L’idée, qui pourrait paraître trop beau pour être vrai, est très vendeur chez les malades. Ce n’est pas du tout surprenant que ceux qui se trouvent dans la phase terminale d’une maladie aient le cafard. Mais l’idée de boire un coup avec des amis ou de la famille les empêche de broyer du noir.

Ça ne court pas les rues, les bars à vin dans les hostos, et en fait c’est une première en France. Les œnologues vont pouvoir goûter d’un bon cru à la place de la vinasse et s’il y en a qui picolent pas mal, je leur souhaite bon courage.

Les trouble-fêtes pensent que ça pousse le bouchon un peu loin, mais la consommation est strictement sous contrôle médical et beaucoup de médecins soutiennent que le vin rouge a un effet bénéfique sur notre santé.

Santé !

 

vin rouge 1

 

AN END-OF-LIFE GLASS OF RED

The opening of a wine bar in the palliative care unit of Clermont-Ferrand hospital is eagerly awaited. The aim is to cheer patients up and allow them to indulge themselves and give their nearest and dearest a treat.

The idea, which might seem too good to be true, is going down well with the patients. It’s not at all surprising that people who are terminallyl ill get depressed. But the idea of javing a drink with friends or family stops them getting down in the dumps.

Wine bars in hospitals are not two a penny and in fact this is a first in France. Wine buffs can taste a good vintage instead of plonk and if there are people who have a good booze-up, good luck to them.

Spoilsports think that it’s going a bit far, but consumption is under strict medical supervision and many doctors maintain that red wine has a beneficial effect on our health.

Cheers!

Visit my website: http://www.saliannefrenchfocus.com


SANS-PAPIERS SANS ESPOIR

août 19, 2014

Si vous passez par Calais en revenant de vos vacances en France, dédiez une pensée aux migrants qui donneraient n’importe quoi pour vous accompagner.

Depuis le printemps, la population  migrante a doublé. Dans des camps de fortune qu’on appelle les jongles, dans des tentes et à l’abri des bâches, quelque 1200 personnes jouent au chat et à la souris avec les autorités françaises

Ça fait douze ans depuis la fermeture de Sangatte, le centre d’accueil  qui a défrayé la chronique pour les conditions pénibles et sordides dans lesquelles on hébergeait des immigrés sans-papiers qui cherchaient à passer au Royaume-Uni. Car Calais est l’endroit le plus rapproché de la Grande-Bretagne pour des passages par ferry ou par le tunnel. À cette époque c’était plutôt des Afghans et des Kurdes, aujourd’hui ce sont des Érythréens et des Soudanais.

S’ils survivent au voyage chargé de danger depuis leur pays natal, ils peuvent s’attendre à des blessures de la part des CRS, au refus des commerçants de les servir et à un manque de services médicaux. Réussir à forcer les portes d’un camion, se cacher là-dedans et ne pas se faire repérer devient de plus en plus difficile, grâce à une sécurité renforcée. Chaque soir des dizaines vont tenter leur chance.

C’est une triste situation que les gouvernements britanniques et français semblent peu enclins à résoudre.

 

 SANS PAPIERS

 

ILLEGAL IMMIGRANTS WITHOUT HOPE

If you come back from your holidays in France via Calais, spare a thought for the migrants who’d give their right arm to go with you.

Since the spring, the migrant population has doubled. In makeshift camps known as ‘jungles’, in tentes and under tarpaulins, some 1200 people are playing cat and mouse with the French authorities.

It’s been twelve years since the closure of Sangatte, the reception centre which achieved notoriety for the difficult and squalid conditions in which illegal immigrants trying to get to the UK were housed. Calais is the closest place to Great Britain for crossings by ferry or through the tunnel. At that time, it was mainly Afghans and Kurds, today it’s Eritreans and Sudanese.

If they survive the journey fraught with danger from their native country, they can expect injuries from the riot police, shopkeepers refusing to serve them and a lack of medical services. It’s becoming more and more difficult to succeed in forcing open the doors of a lorry, hiding inside and not getting spotted, thanks to increased secruity. Every evening, tens of people try their luck.

It’s a sad situation which neither the British nor the French government seem inclined to resolve.

 

Visit my website: http://www.saliannefrenchfocus.com

 


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 517 autres abonnés