FAIT MAISON – MORT AU SACHET-CUISSON ?

juillet 22, 2014

Qu’est-ce que les mots ‘fait maison’ évoquent chez vous? Des mémoires proustiennes des confitures super-bonnes de mami, des gâteaux de maman qui mettaient l’eau à la bouche ? Pour les restaurateurs français, ils signifieront désormais une mention qu’ils doivent mettre obligatoirement sur leurs menus.

Un vent de changement souffle sur les restos français. Mais beaucoup pensent que la loi ‘fait maison’, qui vise à distinguer la cuisine artisanale et la cuisine industrielle, manquera son objectif.

À partir de la semaine dernière, le logo ‘fait maison’ doit apparaître sur tous les menus. Cette image en noir et blanc d’une casserole avec un couvercle en toit de maison indiquera que ‘les plats ‘fait maison’ sont élaborés à partir de produits bruts’.

Des chefs très en vue trouvent que la nouvelle loi est une blague, tandis que le syndicat des hôteliers et restaurateurs Synhorcat exigent une vraie ‘appellation’ pour les restos qui préparent leurs plats à partir de zéro.

C’est la première fois que le concept fait maison a été défini par la loi, mais le problème réside dans le détail avec un tas d’exceptions . Les légumes surgelés sont permis dans les plats fait maison, mais pas les pommes frites, ce qui ne fait qu’esquiver la question.

Ceux qui prennent des raccourcis ont peur de dévaluer le reste de leurs cartes et décideront peut-être de supprimer complètement les plats fait maison, un effet bien contraire aux bonnes intentions du gouvernement.

 

fait_maison_371px_0

 

HOME MADE – DEATH TO BOIL IN THE BAG?

What do the words ‘home made’ conjure up for you? Proustian memories of Granny’s yummy jams, Mum’s mouth-watering cakes? For French restaurateurs, from now on they will mean something that it’s compulsory for them to put on their menus.

The wind of change is blowing through French restaurants. But many think that the ‘home made’ law, which aims to differentiate between artisan cooking and industrial cooking, is going to be wide of the mark.

Since last week, the ‘fait maison’ logo must appear on the menu of all restaurants. This black and white picture of a saucepan with a lid like the roof a house is compulsory, to show that ‘home-made dishes are made from raw ingredients’.

High profile chefs think the new law is a joke, whereas the hotel and restaurant trade union Synhorcat is calling for a new ‘appellation’ for restaurants which prepare their dishes from scratch.

It’s the first time that the ‘home-made’ concept has been defined by the law, but the devil’s in the detail, with numerous exceptions. Frozen vegetables are allowed in home-made dishes, but not chips, which only serves to fudge the question.

People who take short cuts are afraid of devaluing the rest of their menu and may decide to give up on ‘home-made’ dishes altogether, an effect completely opposite to the government’s good intentions.

 


BONJOUR, UN CAFÉ, S’IL VOUS PLAÎT

juillet 18, 2014

Un resto niçois, à cheval sur la politesse, fait le buzz sur Internet. Quelques lignes griffonnées sur une ardoise derrière le zinc énumèrent les prix du café qui se distinguent selon la façon dont vous vous exprimez quand vous commandez votre petit noir.

Assis sur la terrasse de La Petite Syrah à Nice, si vous hurlez Un café au serveur, on vous fait payer 7 euros. Un café, s’il vous plaît vous donnera droit à une réduction à 4,25 euros. Bonjour, un café, s’il vous plaît et vous aurez votre café au prix bradé de 1,40 euro.

C’est un système qu’on ferait bien d’adopter au-delà des restos. Si les malpolis se dispensent des formules classiques de l’interaction humaine, on devrait leur en avertir. Ça leur rabattrait le caquet sans aucun doute.

Je me demande ce qui se passerait à la petite Syrah si vous disiez Bonjour, excusez-moi de vous déranger, mais je me demande s’il vous serait possible de m’apporter un café, j’en serais éternellement reconnaissante …. Peut-être ce serait le serveur qui vous paierait ?

Mon Site Web: http://www.saliannefrenchfocus.com 

Cafe La Petite Syrah

 

HELLO, A COFFEE PLEASE

A restaurant in Nice, a stickler for politeness, is making waves on the Internet. A few lines scribbled on a slate behind the bar list the prices according to how you phrase your request when you order your coffee.

Seated on the terrace of La Petite Syrah in Nice, if you shout ‘Coffee’ to the waiter, you’ll be charged 7 euros. ‘Coffee please’ will entitle you to a price reduction to 4.25 euros. ‘Hello, coffee please’ and you’ll get your coffee at the knockdown price of 1.40 euros.

It’s a system which we’d do well to adopt in places other than restaurants. If rude individuals dispense with the conventional formulas of human interaction, we should let them know about it. That would doubtless bring them down a peg or two.

I wonder what would happen at La Petite Syrah if you were to say ‘Hello, sorry to bother you, but I wonder whether it would be possible for you to bring me a coffee, I’d be eternally grateful ….’ Perhaps the waiter would pay you?

My Website: http://www.saliannefrenchfocus.com


LE QUATORZE JUILLET

juillet 15, 2014

La fête nationale française, communément appelée le 14 juillet, n’a été instituée qu’en 1880. La date du 14 juillet a été choisie d’abord pour commémorer la prise de la Bastille ce jour en 1789, ce qui a entraîné la fin de la monarchie absolue et finalement mené à une république. Le 14 juillet est aussi le jour de l’union nationale depuis la Fête de la Féderation, célébrée en 1790 au Champ-de-Mars à Paris.

Cette fête suscite toujours de petites controverses : cette année, on a beaucoup parlé d’un éventuel renvoi du traditionnel défilé militaire sur les Champs-Élysées, si la France atteignait la finale de la Coupe du Monde de football le 13. Mais les bleus ont perdu contre l’Allemagne dans les quarts de finale, épargnant ainsi à François Hollande un choix Cornélien.

Pour la plupart des Français, le défilé militaire, ce n’est pas le Pérou. Ce qui les concerne le plus, c’est que le 14 juillet est un jour férié et que l’on organise des piques-niques, des bals populaires et des feux d’artifice.

Mais saviez-vous qu’au moment de la prise de la Bastille, il n’y avait qu’une poignée de détenus ? Selon l’opinion générale, il n’y avait que sept prisonniers à libérer. Beaucoup de bruit pour rien diriez-vous peut-être, mais hop, c’est le début des grandes vacances et c’est un bon moment de vous laisser aller.

Si vous avez déja passé un quatorze juillet en France, racontez-nous vos expériences ….

Mon Site Web: http://www.saliannefrenchfocus.com 

14-juillet 2

 

THE FOURTEENTH OF JULY

The French national holiday, commonly known as the 14th of July, was only established in 1880. The date of the 14th July was chosen firstly to commemorate the storming of the Bastille on this day in 1789, which brought about the end of the absolute monarchy and led to a republic. The 14th July has  also been the day of national unity since the Federation Festival, celebrated in 1790 on the Champ-de-Mars in Paris.

This celebration always causes little controversies: this year, there was a lot of talk about a possible postponement of the tradtional military parade on the Champs-Élysées, if France was to reach the final of the football World Cup on the 13th. But the ‘blues’ lost to Germany in the quarter finals, thereby sparing François Hollande an impossible decision.

For most French people, the military parade is nothing to write home about. What they’re most concerned with is that the 14th  of July is a bank holiday and that picnics, local dances and firework displays are organised.

But did you know that at the moment when the Bastille was stormed, there was only a handful of prisoners? By all accounts, there were only seven prisoners to be freed. A lot of fuss about nothing, you might say, but, hey, it’s the start of the summer holidays and it’s a good moment to let your hair down.

If you’ve ever spent the 14th of July in France, tell us about your experiences ….

My Website: http://www.saliannefrenchfocus.com  


UNE ORIENTATION PLUS ÉCOLO POUR L’AGRICULTURE?

juillet 11, 2014

Les 17 députés Europe Écologie – les Verts font sentir leur présence dans le parlement de l’Hexagone. L’adoption mercredi d’un projet de loi sur l’agriculture, l’alimentation et la forêt prévoit, entre autres dispositions, le contrôle de l’usage de pesticides près des ‘lieux sensibles’comme les écoles et les hôpitaux.

Ceci au moment où des recherches aux Pays-Bas publiés dans le journal Nature démontrent les retombées de l’usage des néonicotinoïdes non seulement sur les abeilles mais aussi sur d’autres espèces comme les oiseaux. Depuis avril 2013, l’usage de trois insecticides néonicotinoïdes est interdit en France pendant deux ans, sur le maïs, le colza, le tournesol, le coton et les céréales à paille semées au printemps.

Une autre mesure adoptée suite à une visite récente à l’Assemblée Nationale d’un chef indien Raoni, défenseur de la forêt amazonienne : le trafic de bois illégal sera désormais punissable de sept ans de prison.

Lundi, on avait déjà approuvé la création de GIEE (Groupements d’intérêt économique et environnemental), des collectifs d’agriculture s’engageant dans l’agro-écologie qui pourront toucher des aides majorées. Selon le dictionnaire de http://www.actu-environnement.com/ , l’agro-écologie combine développement agricole et protection/régénération de l’environnement naturel.

 

abeille sur tournesol 

 

A GREENER DIRECTION FOR AGRICULTURE ?

The 17 Green members are making their presence felt in the Hexagon’s (France’s) parliament. An agriculture, food and  forestry  bill adopted on Wednesday allows, amongst other measures, for the prevention of the use of pesticides near to ‘sensitive places’ such as schools and hospitals.

This is happening at a moment when research in the Netherlands published in the journal ‘Nature’ shows the knock-on effect of the use of neonicotinoids not only on bees, but also on other species such as birds.  Since April 2013, the use of three neonicotinoid insecticides has been banne d for two years in France on corn, colza, sunflower, cotton and spring sown cereals.

Another measure adopted following a recent visit to the ‘Assemblée Nationale’ (lower house) by an Indian chief Raoni, a champion of the Amazon forest: illegal trading in wood will now attract a 7-year prison term.

On Monday, the creation of GIEEs (Economic and Environmental Interest Groups) had already been approved. Agricultural coooperatives involved in agro-ecology will be able to get increased financial assistance. According to the http://www.actu-environnement.com/dictionary, ‘agro-ecology’ combines agricultural development and protection and regeneration of the natural environment.

 


SARKO FAIT SON RETOUR?

juillet 8, 2014

Après les événements de ces derniers jours, on aurait pu attendre à ce que les sarkozystes appartiennent à une espèce en voie de disparition. Mais non. Il paraît que 78% des sympathisants de l’UMP souhaitent son retour. Mieux vaut un danger que l’on connaît ?

La presse fait ses choux gras : ce n’est plus un parfum de scandale qui entoure l’ex-President, mais une véritable essence de chaussettes. Ses sympathisants doivent avoir le cœur bien accroché.

Selon un sondage de l’Ifop pour le Journal du Dimanche, 59% des Français ne veulent pas que Nicolas Sarkozy se présente comme candidat aux prochaines élections présidentielles.

D’accord, l’UMP a pas mal de problèmes en ce moment, histoires de corruption, manque de direction et de leadership, mais devoir se rabattre sur un ancien Président déjà battu aux élections de 2012, ne pas oser le désavouer, ça serait le comble.

On parle aussi d’Alain Juppé : 52% des sympathisants de l’UMP sont favorables à la candidature du maire de Bordeaux, proche collaborateur de Jacques Chirac, condamné en 2004 à 18 mois de prison avec sursis dans l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris.

Un bon homme d’état, ça ne court pas les rues mais se contenter du moindre mal …

Voir mon billet ‘Sarko défraye la chronique de nouveau’ en date du 26 mars 2013

 

sarkozy 2

A SARKOZY COMEBACK ?

After the events of the past few days, one might have expected ‘sarkozysts’ to be an endangered species. But no. It seems that 78% of UMP supporters want him back. Better the devil you know.

The press is having a field day: it’s no longer just a whiff of scandal which surrounds the ex-President, but a real stink. His supporters must have strong stomachs.

According to an Ifop poll for the ‘Journal du dimanche’, 59% of French people don’t want Nicolas Sarkozy to stand in the next presidential elections.

OK, the UMP has a lot of problems at the moment with stories of corruption, lack of direction and leadership, but to have to fall back on a former President already beaten in the 2012 elections, not to dare to disown him, that would beat everything.

There’s also talk of Alain Juppé: 52% of UMP supporters are in favour of the Mayor of Bordeaux standing, a close colleague of Jacques Chirac, who received an 18-month suspended sentence in 2004 for his involvement in the fictional jobs affair at the Paris town hall.

Good statesmen are few and far between, but to settle for the lesser of two evils …

See my blog post ‘Sarko défraye la chronique de nouveau’ dated 26 March 2013

 

 

 

 


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 501 autres abonnés