LA BRADERIE DE LILLE

C’est la rentrée et chaque premier week-end de septembre la ville de Lille est l’endroit idéal pour les chineurs. La ville est en fête et le plus grand des marchés aux puces d’Europe attire 2,5 millions de visiteurs et dix mille exposants qui s’étendent sur 10 km2. Mais malheureusement cette année la braderie a été annulée pour des raisons de sécurité.

La braderie remonte au XIIe siècle: une ‘franche foire’ se tenait sur la place du marché. Des commerçants venus de l’extérieur étaient autorisés exceptionnellement à vendre leurs marchandises à Lille sans taxes. La foire s’est développée au cours des années: au XVIe siècle, les domestiques avaient la possibilité annuelle de vendre les objets usagés accumulés dans les greniers de leurs maîtres, les premiers ‘vide-greniers’.

L’événement a décliné quelque peu entre 1914 et 1960, mais aprés mai 1968, Lille est devenue une grande ville étudiante et avec le dynamisme des jeunes, la braderie est devenue plus festive et a regagné sa popularité.

La décision de Martine Aubry, maire de Lille, d’annuler la braderie a contrarié les antiquaires et brocanteurs qui gagnent leur vie à ces événements, les chineurs qui sont à l’affût de bonnes affaires et les badauds qui consomment des milliers de tonnes de moules frites et de litres de bière. Autrefois, la foire a parfois été annulée à cause des guerres et des pestes. En 2016 c’est la menace de terrorisme qui l’a détournée.

Des articles au sujet de la rentrée se trouvent dans l’archive:

Fini les vacances (01 septembre 2015)

Le jour J (02 septembre 2014)

La rentrée (30 août 2013)

THE LILLE STREET MARKET

It’s the end of the holidays and every first weekend of September, the town of Lille is the place to be for bargain-hunters. The town celebrates and Europe’s biggest flea market attracts 2.5 million visitors and 10,000 traders who spread over an area of 10 km2. But unfortunately this year the street market has been cancelled for security reasons.

The market dates from the twelfth century: a ‘free fair’ took place on the market square. On this occasion, traders from outside of the town were allowed to sell their wares in Lille without taxes. The fair developed over the years: in the sixteenth century, servants had the once a year chance to sell second-hand items which had accumulated in their masters’ attics: the first ‘attic sales’.

The event declined somewhat between 1914 and 1960, but after May 68, Lille became a big student town and with the young people’s dynamism, the street market became more festive and regained its popularity.

Maire of Lille Martine Aubry’s decision to cancel the fair has upset the antique sellers and dealers who make their living at these events, the bargain hunters who hunt for good deals and the onlookers who consume thousands of tons of mussels and chips and litres of beer. In the past, the fair was sometimes cancelled due to wars and plagues. In 2016, it’s the threat of terrorism which has hijacked it.

Articles about ‘la rentrée’ can be found in the archive:

Fini les vacances (01September 2015)

Le jour J (02 September 2014)

La rentrée (30 August 2013)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :