POURQUOI ‘ORDINATEUR’ ET PAS ‘COMPUTER’?

Mes recherches sur internet révèlent que, pendant les années 1950 quand IBM France cherchait un nom pour sa nouvelle machine électronique de traitement de l’information, ils voulaient éviter les mots anglais ‘computer’ ou ‘calculateur’ qui, à l’époque, était réservés aux machines plutôt scientifiques. En outre, si on prononce le mot ‘computer’ avec un accent français, il ressemble à un mélange de deux mots insultants. Je vous laisse rassembler les pièces vous-mêmes.

Donc, on a consulté Jacques Perret, titulaire de la chaire de philologie latine à la Sorbonne. Monsieur Perret a pesé plusieurs alternatives (systémateur, combinateur, congesteur, synthétiseur et j’en passe), avant de tomber sur le mot ordinateur, d’origine théologique, qui désignait Dieu comme quelqu’un qui mettait de l’ordre dans le monde. Monsieur Perret préférait la forme féminine : ordinatrice qui séparerait le mot de la théologie, mais puisque le mot n’était pas connu par la plupart des utilisateurs, IBM a choisi la forme masculine.

Ils ont d’abord essayé de protéger le nom comme une marque, mais le mot convenait si rapidement aux utilisateurs qu’ils ont vite décidé de le laisser dans le domaine public.

Le mot ‘informatique’ qui désigne ‘data processing’ ‘I.T.’ ou ‘computer science’ est une combinaison des mots ‘information’ et ‘automatique’. Le néologisme est utilisé pour la première fois en France en 1962.

Musée de l'ordinateur-10

Musée de l’ordinateur-10 (Photo credit: shogunangel)

WHY ‘ORDINATEUR’ AND NOT ‘COMPUTER’ ?

My internet research shows that, during the nineteen fifties when IBM France was looking for a name for its new electronic data processing machine, they wanted to avoid the English words ‘computer’ and ‘calculator’, which at the time were reserved for more scientific machines. Also, if you pronounce the word ‘computer’ with a French accent, it sounds like a mixture of two insults. I’ll leave you to work this one out.

So, they consulted Jacques Perret, Chair of Latin Philology at the Sorbonne. Mr Perret weighed up various alternatives (systemator, combinator, congestor, synthesiser and so on), before alighting on the word ‘ordinateur’ which was of theological origin, being used to describe God as someone who put the world in order. Mr Perret preferred the feminine form ‘ordinatrice’ which would separate it from theology, but since the word was unknown to most users, IBM chose the masculine form.

At first they tried to patent the name, but it appealed to users so quickly that they soon decided to leave it in the public domain.

The word ‘informatique’ which means data processing , IT or computer science is a combination of the words ‘information’ and ‘automatique’. This neologism was first used in France in 1962.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :