LES LIVRES NUMÉRIQUES

Avez-vous une liseuse ou une tablette pour lire les livres numériques ? Ces nouveaux dispositifs de lecture commencent à avoir la cote au Royaume-Uni (12% du chiffre d’affaires de l’édition en 2012) et surtout aux États-Unis (20% du marché de l’édition). Mais le public français reste à convaincre et le pourcentage de réfractaires est grand : le numérique représentait seulement 3,1% du chiffre d’affaires de l’édition française en 2012.

L’attachement au support papier est fort chez les lecteurs compulsifs et les rats de bibliothèque. Même les avantages évidents de la commodité et le gain de poids et de place ne les convainquent pas de passer à l’électronique.

Le premier livre numérique est apparu il y a dix ans et ce sont surtout les hommes qui se sont précipités à adopter cette nouvelle forme de lecture, plus de la moitié d’entre eux ayant moins de 35 ans. Le déclic pour les convertir est souvent les voyages. Pouvoir emporter la totalité des œuvres de Proust ou de San-Antonio est une tentation géniale pour un dévoreur de livres.

Certains se plaignent du prix toujours assez élevé d’un livre numérique. Mais si vous aimez les classiques, le Projet Gutenberg vous offre des livres du domaine public numériques gratuits. La plupart des parutions sont en anglais, mais il y a quand même un nombre significatif en français.

Que vous restez fidèle au papier ou que vous vous lancez dans le numérique, bonne lecture !

Livre Numerique

Livre Numerique (Photo credit: Ownipics)

 

E BOOKS

Have you got an e-reader or a tablet so that you can read e-books ? These new reading devices are starting to be popular in the UK (12% of publishers’ turnover in 2012) and particularly in the USA (20% of the publishing market). But the French reading public has not been won over and the percentage of resisters is high: e-books accounted for only 3.1% of turnover for French publishers in 2012.

Compulsive readers and bookworms are still strongly attached to paper. Even the obvious advantages, such as the convenience and the saving of weight and space, don’t convince them to go over to electronics.

The first e-book appeared ten years ago and it was men in particular who rushed to adopt this new way of reading, over half of them aged under 35. The trigger which converts them is often travel. Being able to take all Proust’s or San-Antonio’s works with you is a delicious temptation for someone who loves reading.

Some people complain that the price of e-books is still quite high. But if you like the classics, the Gutenberg project offers you free e-books which are out of copyright. Most of the titles are in English, but there’s quite a large number of French ones too.

Whether you’re staying faithful to paper or branching out into e-books, happy reading!

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :