LE MUSÉE DE LA POSTE

décembre 16, 2019

Après cinq ans de travaux, ce musée méconnu vient de rouvrir ses portes. Sur sept étages, une quinzaine de salles d’exposition sont entièrement dédiées aux six siècles de l’histoire de la Poste et à la philatélie.

Le bâtiment, synonyme de l’architecture des années 70 avec son enveloppe de béton et ses sculptures de parpaings sur la façade, a été complètement réinventé à l’intérieur. Le coeur du nouvel agencement est une colonne “totem” vitrée de 20 m de hauteur et 7 m de large, fournissant une spectaculaire galerie verticale.

Au premier étage, on peut voir tous les timbres émis en France depuis 1849, environ 4000 oeuvres d’art en miniature. Au deuxième étage, hommes et métiers sont exposés et au 3e, la conquête du territoire depuis le cheval jusqu’aux drones. On se régale de nombreuses pépites comme une robe de bal faite de 2000 timbres et une compression de chèques postaux créée par le sculpteur César.*

À l’extérieur, on trouve une série de panneaux festifs qui illustrent les différentes boîtes postales au fil des années et qui rendent hommage aux mouvements d’art comme l’art nouveau, l’art déco et le pop art. Des messages au sujet de l’accélération de l’extinction de la faune y sont intégrés, de la chasse aux trophées à la pollution plastique.

Le musée se trouve au 34, boulevard de Vaugirard au coeur du quartier de Montparnasse dans le Xve et vaut bien le détour.

* Pour un article au sujet de César, suivez ce lien: https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2017/02/27/cesar/

Et pour connaître le facteur le plus célèbre de France:

https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2018/03/05/ferdinand-cheval-le-facteur-le-plus-celebre-au-monde/

Votre blogueuse va marquer une courte pause. Je souhaite à tous mes lecteurs et lectrices de très bonnes fêtes de fin d’année.

THE POST MUSEUM

After five years of works, this little known museum has just reopened its doors. On seven levels, around fifteen exhibition halls are entirely given over to six centuries of the history of the French post office and to philately.

The building, synonymous with the architecture of the seventies with its concrete envelope and breeze block sculptures on the facade, has been completely redesigned inside. The heart of the new layout is a glass “totem” column 20 m high and 7 m wide, providing a spectacular vertical gallery.

On the first floor, you can see all the stamps issued in France since 1849, around 4000 miniature works of art. On the second floor, “men and jobs” are exhibited and on the third, “conquering the territory” from the horse to the drone. You can enjoy numerous gems such as a ball dress made from 2000 stamps and a compression of post office cheques created by the sculptor César.*

Outside, you find a series of festive panels illustrating different postboxes through the years and which pay tribute to artistic movements like “art nouveau”, “art deco” and “pop art”. Messages about the speeding up of the extinction of fauna have been integrated into the panels, from trophy hunting to plastic pollution.

The museum is at 34, boulevard de Vaugirard in the heart of the Montparnasse quarter in the 15th arrondissement and is well worth a visit.

* For an article about César, follow this link:

https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2017/02/27/cesar/

And to find out about France’s most famous postman:

https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2018/03/05/ferdinand-cheval-le-facteur-le-plus-celebre-au-monde/

Your blogger is taking a short break. Season’s greetings to all my readers.


MARIANNE

juillet 16, 2013

Un nouveau timbre d’usage courant sera mis en vente dans les bureaux de poste français à partir d’aujourd’hui.

En France, depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, c’est Marianne, la figure allégorique de la République Française, qui illustre les timbres-poste (sauf entre 1977 et 1981). Depuis la présidence de Valéry Giscard d’Estaing, la série est renouvelée environ une fois par mandat présidentiel.

Marianne représente les valeurs républicaines contenues dans la devise Liberté Égalité Fraternité. Dévoilé à l’Élysée par François Hollande le 14 juillet, le nouveau timbre dépeint une Marianne belle et surtout jeune, portant un bonnet phrygien. Au bas du timbre, deux silhouettes d’enfants qui jouent avec un ballon rappellent que la jeunesse est censée être la priorité du mandat Hollande.

Marianne, c’est aussi le magazine iconoclaste d’actualités qui se veut provocateur. Pendant le quinquennat de Sarkozy, beaucoup de ses articles étaient anti-Sarkozy et on l’accusait d’avoir perdu son objectivité. Maintenant le dénigrement de Hollande l’a remplacé – même les hebdos de gauche ne sont pas immunisés contre la tendance actuelle au Hollande-bashing.

 

MARIANNE

A new national postage stamp will be on sale in French post offices from today.

Marianne, the allegorical emblem of the French Republic, has been featured on French stamps since the end of the Second World war (apart from between 1977 and 1981). Since Valéry Giscard d’Estaing’s presidency, there’s been a new series of stamps roughly once per presidential mandate.

Marianne represents the republican values contained in the motto ‘Liberté Égalité Fraternité’ (Freedom, Equality, Brotherhood). Unveiled by François Hollande at the Élysée on the 14th July, the new stamp depicts Marianne as beautiful and, in particular, young,wearing a Phrygian cap. At the bottom of the stamp, two silhouettes of children playing with a ball serve as a reminder that youth is supposed to be the priority for Hollande’s term of office.

Marianne is also the iconoclastic current affairs magazine which purports to be provocative. During Sarkozy’s five-year term, many of its articles were anti-Sarkozy and it was accused of having lost its objectivity. This has now been replaced by an Hollande smear campaign – even left-wing weeklies aren’t immune to the current trend of Hollande-bashing.