LA CAROTTE ROUGE

avril 20, 2021

Quel est le lien entre une carotte et un tabac? Ça ressemble à une devinette. Si vous êtes observateur et même si vous n’êtes pas fumeur, vous aurez remarqué l’enseigne des tabacs qui représente une carotte rouge. Une obligation légale depuis 1906, la signalétique que l’on trouve sur la façade de tous les tabacs français n’a pas été désignée par hasard. Pour savoir son origine, il faut retourner au XVIe siècle.

À cette époque, le tabac était vendu exclusivement en feuilles que l’on mâchait, prisait ou fumait. D’habitude, ces feuilles étaient vendues en rouleaux ficelés serrés, dont la forme ressemblait à celle d’une carotte. À l’origine cette carotte n’était pas forcément rouge (autrefois les carottes étaient blanches, jaunes ou pourpres) mais de nos jours, elle doit être rouge et lumineuse.

Aujourd’hui l’État nomme les débitants de tabac qui sont obligés de vendre les tabacs aux prix publiés dans le Journal Officiel et de ne pas les vendre aux personnes de moins de 18 ans. Le nombre de débits est en diminution: on compte environ 24 000, contre 45 000 en 1945.

Avec la baisse des ventes de cigarettes, les buralistes ont dû diversifier leurs activités: maintenant on peut souvent y acheter des journaux, du pain, des billets de train, des billets de loto, des timbres-poste et même des tickets de bitcoin. Tout pour le non-fumeur comme pour le fumeur!

Pour faire bonne mesure, voici une vraie devinette: Comment faire cuire 9 carottes sans eau? Tu enlèves une et les carottes sont cuites (que huit)!

THE RED CARROT

What’s the link between a carrot and a tobaconnist? It sounds like a riddle. If you’re observant and even if you’re not a smoker, you’ll have noticed the tobacconist’s sign which depicts a red carrot. A legal obligation since 1906, the signage which you find on the facade of all French tobacconists wasn’t a haphazard thing. To find out its origin, we have to go back to the sixteenth century.

At that time, tobacco was only sold in leaf form which you chewed, used as snuff or smoked. Usually these leaves were sold in tightly bound rolls, whose form ressembled that of a carrot. Originally this carrot wasn’t necessarily red (in the past carrots were white, yellow or purple), but these days it must be red and luminous.

Today the state appoints tobacconists who have to sell tobacco at the prices shown in the Official Journal and must not sell it to people aged under 18. The number of outlets is decreasing: they number around 24,000, compared to 45,000 in 1945.

With the drop in cigarette sales, tobacconists have had to diversify their activities: now you can often buy newspapers, bread, train tickets, lottery tickets, stamps and even bitcoin vouchers. Everything for the non-smoker and smoker alike!

For good measure, here’s a real riddle: How do you cook 9 carrots without water? You remove one and … here’s where the joke is completely lost in translation …’les carottes sont cuites’ (expression which literally translated means the carrots are cooked, but the metaphorical sense is ‘the game’s up’, ‘it’s all over’) sounds like ‘les carottes sont que huit’ (there are only 8 carrots).


C’EST TOUJOURS LE MÊME TABAC

décembre 14, 2012

Les fumeurs français se plaignent: dès lundi, le prix du tabac va augmenter de 6,5% (le prix minimum d’un paquet de 20 clopes sera de 6,10 euros, contre 8,90 euros en Grande Bretagne). Les obsédés de la santé se plaignent aussi : tout le monde sait que le tabac est mauvais pour la santé, comment ça se fait qu’il y ait toujours 33% de la population qui fument ?

Selon un rapport de la Cour des Comptes, le tabagisme est en pleine forme en France, surtout chez les femmes, chez les jeunes et chez les pauvres. Les méthodes traditionnelles de dissuasion se sont montrées inefficaces : les augmentations de prix, l’interdiction de fumer dans les lieux publics, l’interdiction de la vente aux mineurs et les campagnes d’information.

Certains pensent que c’est le gouvernement qui doit avoir bon dos, mais le plus coton c’est que le tabac rapporte aux caisses de l’État 15 milliards d’euros par an. De l’autre côté de la Manche on a vu le niveau de consommation du tabac réduire de 10 points en 10 ans. Les 20% de la population qui sont fumeurs risquent de devenir des parias sociaux et la profession de buraliste ne séduit plus.

Mais en France ce n’est pas demain la veille qu’on va voir un tournant majeur. Rassurez-vous, le gouvernement va continuer à être fumiste et l’odeur caractéristique des Gaulloises vous assomera encore dès votre arrivée dans l’Hexagone.

Tabac et pharmacie

Tabac et pharmacie (Photo credit: zigazou76)

IT’S ALWAYS THE SAME OLD SONG

French smokers are complaining: from Monday, the price of tobacco is going up by 6.5% (the minimum price for a packet of 20 fags will be 6.10 euros compared to 8.90 euros in Great Britain). Health freaks are complaining too: everybody knows that tobacco’s bad for your health, how come 30% of the population still smoke?

According to a report by the National Audit Office, nicotine addiction is alive and well in France, particularly amongst women, young people and poor people. Traditional deterrents have proven ineffective: price rises, a ban on smoking in public places, a ban on sales to minors and public information campaigns.

Some think that the government is to blame, but the difficulty is that tobacco taxes bring 15 billion euros per year into State coffers. On the other side of the Channel, tobacco consumption has gone down 10 points in 10 years, The 20% of the population who are smokers are in danger of becoming social pariahs and the profession of tobacconist has lost its allure.

But in France a major turning point is a long way off. Rest assured, the government will continue to shirk its responsibilities and the unmistakable smell of Gaulloises will still knock you out the moment you set foot in France.