LA RADIO FRANÇAISE

juin 5, 2017

Quelle est la meilleure façon de faire des progrès en français parlé? Écouter! Si ça vous paraît paradoxal, pensez à comment vous avez appris à parler votre langue maternelle quand vous étiez enfant. Bien sûr c’était en écoutant les gens parler autour de vous.

Si vous n’avez pas l’occasion de passer du temps en France, un bon substitut est d’écouter la radio. Mais quelle station choisir? Il y en a tant. Voici quelques recommandations à écouter gratuitement sur Internet:

RFI (Radio France Internationale), l’équivalent français du BBC World Service, vous aide à comprendre et à enrichir vos connaissances. Il y a un site web énorme à naviguer: le journal en français facile est à ne pas manquer, ainsi que la page ”Les mots de l’actualité”.

Radio France regroupe plusieurs stations y compris France Inter, France Info, France Bleu, France Musique. Le matin, le 7/9 de France Inter est incontournable.

Parmi les radios commerciales généralistes: RTL (Radio Télé Luxembourg) est la plus populaire de France. Ses auditeurs attachent une grande valeur à ses émissions d’information et de divertissement. Europe 1 et RMC (Radio Monte-Carlo) sont ses concurrents principaux. En fait, la pub à la radio est une très bonne source de vocabulaire et d’expressions courantes. Pour écouter la musique populaire des années passées, Nostalgie est imbattable.

Si vous aimez apprendre de façon structurée, RFI vous sera attrayante. Si vous préférez assimiler, par osmose pour ainsi dire, vous aurez peut-être une prédilection pour France Inter ou RTL. Quoi qu’il arrive, je vous assure qu’une heure de radio française par jour ne vous fera aucun mal. À propos, n’oubliez pas le décalage horaire, sinon vous risquez de rater votre émission préférée.

FRENCH RADIO

What’s the best way to improve your spoken French. Listen! If this seems paradoxical to you, think about how you learnt to speak your native language when you were a child. Of course it was by listening to people around you speaking.

If you haven’t got the chance to spend time in France, a good substitute is to listen to the radio. But which station should you choose? There are so many. Here are a few recommendations which you can listen to for free on the Internet:

RFI (Radio France Internationale), the French equivalent of the BBC World Service, helps you to understand and deepen your knowledge. There’s an enormous website to browse: the news in easy French is unmissable, as well as the page “Words in the news”.

Radio France comprises several stations, including France Inter, France Info, France Bleu and France Musique.In the mornings France Inter’s 7/9 is a firm favourite.

Amongst the commercial general-interest stations: RTL (Radio Télé Luxembourg) is France’s most popular station. Its listeners really value its factual and entertainment programmes. Europe 1 and RMC (Radio Monte Carlo) are its main competitors. In fact, radio adverts are a very good source of vocabulary and current expressions.To listen to the pop music of yesteryear, Nostalgie is unbeatable.

If you like to learn in a structured way, RFI will appeal to you. If you prefer to absorb, by osmosis so to speak, you may be partial to France Inter or RTL. Whatever happens, I can assure you that an hour of French radio per day won’t do you any harm. By the way, don’t forget the time difference, otherwise you risk missing your favourite programme.

Publicités

LES RADIOS N’EN PEUVENT PLUS

octobre 6, 2015

Si vous écoutez une station de radio privée française, comme par exemple RTL ou Europe 1, vous êtes actuellement certain d’entendre au moins 40% de chansons francophones. C’est la loi!

Un nouvel amendement proposé par le gouvernement vise à éviter la répétition à satiété d’une dizaine de tubes francophones qui constituent quasiment toute l’offre des stations indépendantes, conséquence de l’application des quotas.

Mardi dernier, au mépris du gouvernement, les radios indépendantes n’ont diffusé ‘que les morceaux français que les auditeurs souhaitent entendre, pas ceux imposés par les quotas’. Bien sûr, les services de streaming musical comme Spotify ne sont pas soumis à ces restrictions.

À l’origine de cette situation lamentable est la loi Toubon, qui date de 1994, et qui a voulu protéger le patrimoine culturel et linguistique français. Le nombre d‘enregistrements en français a chuté de 66% depuis 2003. Certains estiment même que 80% de la musique française est maintenant produite en anglais car les artistes optent pour la publicité internationale que ça leur accorde.

J’aime beaucoup écouter les tubes francophones à la radio, mais s’il n’y a que dix chansons par mois, c’est de la monotonie. Et les chansons d’autrefois? Si ça c’est votre truc, ne vous inquiétez pas, vous n’avez qu’à vous caler sur la station Nostalgie.

radio 1

RADIO STATIONS CAN’T TAKE IT ANY MORE

If you listen to a commercial French radio station, like for example RTL or Europe 1, you’re currently sure to hear at least 40% of songs in French. That’s the law!

A new amendment proposed by the government aims to avoid playing ad nauseam the same ten or so hits which is practically all that independent stations are playing, a result of the application of quotas.

Last Tuesday, in defiance of the government, independent radio stations only played ‘the French recordings which listeners want to hear, not those imposed by quotas’. Of course, music streaming services like Spotify are not subject to these restrictions.

The source of this terrible situation is the ‘loi Toubon’ (Toubon law) which dates from 1994, and wanted to protect French cultural and linguistic heritage. The number of recordings in French has crashed by 66% since 2003. Some people even estimate that 80% of French music is now produced in English as artists opt for the international exposure this gives them.

I really enjoy listening to French hits on the radio, but if there are only ten tracks per month, it’s monotonous. And the oldies? If that’s your thing, don’t worry, all you have to do is tune in to the ‘Nostalgie’ station.


MORT D’ANNE-MARIE PEYSSON

avril 21, 2015

Une des speakerines et animatrices préférées des Français, Anne-Marie Peysson, vient de mourir. On a souvent dit qu’elle avait la voix féminine la plus célèbre de France.

On l’a découvert en 1954, à l’âge de 19 ans, quand elle s’est présentée à un concours de speakerine organisé par la RTF de Marseille, présidé par Marcel Pagnol. On l’a tout de suite embauché.

Elle passait souvent à la télé où son sourire légendaire et sa personnalité enjouée lui ont attiré beaucoup de fans. Elle a révolutionné le rôle de la femme sur le petit écran.

En 1970 elle est devenue la première animatrice de Stop ou Encore, une émission phare de la station RTL qui perdure encore aujourd’hui. Elle a aussi présenté l’émission emblématique Les Auditeurs ont la Parole, première émission libre-antenne à la radio française.

Mon site web : http://www.saliannefrenchfocus.com

anne-marie peysson 2

 

DEATH OF ANNE-MARIE PEYSSON

One of French people’s favourite announcers and presenters, Anne-Marie Peysson, has just died. It’s often been said that she was France’s most famous female voice.

She was discovered in 1954, aged 19, when she entered a competition for announcers organised by RTF in Marseille, which was chaired by Marcel Pagnol. She was taken on straightaway.

She was often on television where her legendary smile and cheerful personality brought her many fans. She revolutionised the role of women on the small screen.

In 1970 she became the first presenter of ‘Stop ou Encore’, one of RTL’s  flagship programmes which is still going today. She also presented the iconic programme ‘Les Auditeurs ont la Parole’ (The Listeners have the Floor), the first phone-in on French radio.

My website: http://www.saliannefrenchfocus.com


LES FRANÇAIS HEUREUX AU BOULOT

octobre 25, 2013

Selon les résultats d’un sondage de l’Institut Viavoice cette semaine de la part du Nouvel Obs et de RTL, 73% des Français sont heureux dans leur vie professionnelle.

Les travailleurs les plus heureux sont les cadres de la fonction publique, les agriculteurs et les enseignants. Les métiers traditionellement prestigieux, tels que médecin, notaire, ingénieur etc., semblent offrir moins de satisfaction professionnelle, indiquant que le salaire ne fait pas tout.

81% des cadres se disent passionnés par leur mission  et se sentent utiles à la société  et les agriculteurs se sentent à 84% utiles à la société et fiers de nourrir la planète. Malgré toutes les difficultés quotidiennes de l’école, 79% des enseignants ont toujours la passion d’enseigner.

Ces résultats un peu inattendus m’ont poussé a chercher les taux de participation au bénévolat. D’après le Guardian, seulement 18% des britanniques font du bénévolat, tandis que, selon un sondage réalisé pour le gouvernement, chez les Français, 35% des hommes et 28% des femmes travaillent sans rémunération.

J’aurais peut-être dû continuer avec une comparaison du nombre d’arrêts maladie bidon dans les deux pays, mais ça sera pour une autre fois ……

 

the farmer in love - il contadino innamorato

(Photo credit: Uberto)

FRENCH HAPPY AT WORK

According to the results of a survey done by the Viavoice Institute this week on behalf of the Nouvel Obs (a weekly magazine) and RTL (France’s most popular radio station), 73% of French people are happy in their professional lives.

The happiest workers are public sector workers, farmers and teachers. Traditionally prestigious professions, such as doctor, lawyer, engineer etc., seem to offer less job satisfaction, showing that salary isn’t everything.

81% of public sector workers say they are “passionate about their work” and feel “useful to society” and 84% of farmers  feel “useful to society and proud of feeding the planet”. Despite all the daily difficulties in schools, 79% of teachers are still passionate about teaching.

These somewhat unexpected results led me to search out volunteering participation rates. According to the Guardian, 18% of British people volunteer, whereas, according to a government-commissioned survey, 35% of French men and 28% of French women do some unpaid work.

I should perhaps have continued with a comparison of the number of sickies thrown in the two countries, but another time perhaps ……