MONUMENT AUX DÉSERTEURS

juillet 31, 2017

À l’occasion de l’anniversaire de la bataille de Passchendaele, dédions une pensée aux déserteurs.

C’est rare qu’on se souvienne d’eux, ils ne reçoivent pas de médailles, ils n’ont pas de commune mesure avec les héros traditionnels. Mais eux aussi, ils ont dû payer les pots cassés de la guerre.

Refuser d’accepter la violence, c’est le revers de la médaille. Ça nécessite aussi du courage de défier les convictions d’une grande majorité de la société.

C’est pour ça que Robert Coudray, le poète ferrailleur, a érigé ce monument dans son musée Morbihannais. Le panneau à côté (2e photo) explique son raisonnement.

MONUMENT TO DESERTERS

On the anniversary of the battle of Passchendaele, let’s spare a thought for deserters.

We hardly ever remember them, they don’t receive medals, they have nothing in common with traditional heroes. But they too had to suffer the consequences of war.

Refusing to accept violence is the other side of the coin. It also requires courage to fly in the face of the convictions of a large majority in society.

That’s why Robert Coudray, the scrap poet, put up this monument in his Morbihan museum. The panel to the side (2nd photo) explains his reasons.

Publicités

L’UNIVERS DU POÈTE FERRAILLEUR

mars 4, 2014

En pleine campagne bretonne, au diable vauvert dirait-on, se trouve un musée pas comme les autres. À Lizio, à quelques encablures de Josselin dans le Morbihan, Robert Coudray, un fou d’automates, a créé un endroit unique.

Cinéaste de formation, Robert Coudray a exercé plusieurs métiers : agriculteur, crêpier, tailleur de pierre et producteur de cidre. À Lizio il a réalisé un rêve d’enfant : à partir d’objets et de matériel de récupération, il a fabriqué une cinquantaine d’œuvres animées qui vous enchanteront. En faisant le tour de l’exposition, on ne peut pas s’empêcher de sourire, et même d’éclater de rire, tellement ses idées sont décalées, originales et fascinantes.

En plus des automates et des installations, l’artiste a affiché beaucoup de poésie, et de citations écrites par lui-même et par d’autres. Dans le parc, on trouve une maison écologique en matériaux sains et équipée en énergies renouvelables. En fait, une ambiance de durabilité infiltre le site tout entier, même quand on regarde un automate plutôt fragile.

Vos enfants ou petits-enfants vont se régaler de cet endroit magique, mais les plus grands aussi en auront pour leur argent. Je vous recommande vivement une visite.

http://www.poeteferrailleur.com

THE WORLD OF THE SCRAP POET

Right out in the Breton countryside, in the middle of nowhere you might say, there’s an unusual museum. At Lizio, not far from Josselin in the Morbihan, Robert Coudray, who’s mad about automatons, has created a unique place.

Trained as a filmmaker, Robert Coudray has had several occupations: farmer, crêpe seller, stonemason, cider producer. At Lizio he’s fulfilled a childhood dream: using recycled objects and materials, he’s built around fifty installations which will delight you. As you go round the exhibition, you can’t help smiling and even bursting out laughing, his ideas are so quirky, original and fascinating.

As well as the automatons, the artist has displayed a lot of poetry and quotations written by himself and others. Outside, there’s an eco-house built with healthy materials and equipped with renewable energy. Actually, an atmosphere of sustainability permeates the whole site, even when you’re looking at a rather fragile automaton.

Your children and grand-children will get a real kick out of this magic place, but adults too will get their money’s worth. I highly recommend a visit.

http://www.poeteferrailleur.com