COMMENT FAIRE DE LA PUB POUR UN CIMETIÈRE?

août 24, 2020

Comment s’y prendre pour faire de la publicité pour un cimetière? C’est le problème auquel ont dû se confronter les administrateurs du nouveau cimetière parisien qui a ouvert ses portes en 1804, aujourd’hui connu comme Père-Lachaise, le cimetière le plus visité du monde.

Le lieu de convalescence jésuite de 17 hectares, dont l’occupant le plus illustre était le confesseur de Louis XIV, François d’Aix de la Chaise, a été transformé en cimetière en 1804. Malgré les beaux jardins à l’anglaise, les Parisiens ont rechigné le nouveau site qu’ils jugeaient trop éloigné du centre de Paris dans un quartier réputé pour être populaire et pauvre.

Les administrateurs ont eu une idée futée pour une campagne publicitaire par laquelle ils ont transféré les restes de personnes célèbres, notamment Jean de la Fontaine et Molière, au nouveau cimetière, lui donnant ainsi un certain prestige.

Personne ne semble savoir exactement combien de personnes y ont été enterrées au cours des années, parmi les environ 5 000 arbres. Les estimations varient entre 300 000 et 1 000 000, dont le compositeur Frédéric Chopin, l’écrivain Marcel Proust, le poète et dramaturge Oscar Wilde, la chanteuse Édith Piaf et la star du rock Jim Morrison.

HOW WOULD YOU MARKET A CEMETERY?

How would you go about marketing a cemetery? This was the problem facing the administrators of the new Paris cemetery opened in 1804 which came to be known as Père-Lachaise and is now the most visited cemetery in the world.

The 17 hectare Jesuit convalescent home, whose most illustrious occupant was Louis XIV’s confessor, François d’Aix de la Chaise, was converted into a cemetery in 1804. Despite the beautifully landscaped gardens, Parisians turned up their noses at the new site which they thought was too far from the centre of Paris and in an area reputed to be working-class and poor.

The administrators came up with a clever marketing campaign whereby they transferred the remains of famous people, notably Jean de la Fontaine and Molière, to the new cemetery thus giving it a certain cachet.

Nobody seems to know exactly how many people have been buried there over the years amongst the 5000 or so trees. Estimates vary from 300,000 to 1,000,000, including composer Frédéric Chopin, author Marcel Proust, poet and playwright Oscar Wilde, singer Édith Piaf and rock star Jim Morrison.


GEORGES MOUSTAKI

juin 7, 2013

Un des plus grands auteurs-compositeurs-interprètes de la chanson française vient de mourir à l’âge de 79 ans. Et pourtant, il n’était pas français de naissance.

Grec d’origine, né en Égypte, de langue natale Italienne, Georges Moustaki a écrit ses chansons en français, langue qu’il a vite maitrisée et qui s’avère parfaitement adaptée pour exprimer ses idées.

Au début, Moustaki est connu pour avoir écrit des chansons pour d’autres artistes, parmi eux Serge Reggiani (Sarah, Ma Solitude), Barbara (La Dame Brune), Françoise Hardy (L’Habitude) et Édith Piaf (Milord) avec qui il a eu une liaison amoureuse à la fin des années 50.

Il s’inspirait des évènements de mai 68 pour écrire ses chansons les plus célèbres qu’il chantait lui-même : Le Métèque, Ma Liberté et Le Temps de Vivre. Je vous les recommande vivement pour leurs paroles simples mais émouvantes.

Citoyen du monde, âme vagabonde, Moustaki avait un faible pour la région de Bahia au Brésil. Sa traduction de la chanson brésilienne Aguas de Março (Les Eaux de Mars) était un des grands moments de son album Déclaration sorti en 1973.

Eddy Mitchell l’a baptisé Monsieur 1-volt (joli jeu de mot sur le mot français désinvolte qui veut dire ‘casual’ en anglais). Georges Moustaki a été inhumé au célèbre cimetière Parisien, Père Lachaise. Madame le Ministre de la Culture, Aurélie Filipetti, a assisté à ses obsèques.

 

Cover of "Le Meteque"

Cover of Le Meteque

 

GEORGES MOUSTAKI

One of France’s most important singer-songwriters has just died, aged 79. And yet he wasn’t born in France.

Of Greek origin, born in Egypt, with Italian as his mother tongue, Georges Moustaki wrote his songs in French, a language which he quickly mastered and which proved perfect for expressing his ideas.

At the start, Moustaki was known for writing songs for other artists, amongst them Serge Reggiani (Sarah, Ma Solitude), Barbara (La Dame Brune), Françoise Hardy (L’Habitude) and Édith Piaf (Milord)with whom he had a love affair at the end of the fifties.

He was inspired by the events of May 68 to write his most famous songs which he performed himself: Le Métèque (pejorative word for a foreigner), Ma Liberté (My Freedom) and Le Temps de Vivre (Time to Live). I strongly recommend them to you for their simple, but moving lyrics.

A world citizen with wanderlust, Moustaki had a soft spot for the Bahia region of Brazil. His translation of the Brazilian song ‘Aguas de Março’ (Les Eaux de Mars)(March Rain) was one of the highlights of his 1973 album ‘Déclaration’.

Eddy Mitchell christened him Mister 1-volt (a nice pun on the French word ‘désinvolte’ which means ‘casual’ in English). Georges Moustaki was buried at the famous Paris cemetry Père Lachaise. The Minister of Culture, Aurélie Filipetti, attended his funeral.