LA NOUVELLE MARIANNE

juillet 30, 2018

Après la révolution de 1789, Marianne a pris la place du roi sur la monnaie et autres insignes officiels. À partir de 1870, elle s’est installée dans les écoles, les mairies et autres bâtiments publics. Elle n’est devenue le visage officiel de la République sur les timbres qu’en 1944.

Au cours des années, plusieurs personnalités ont servi de modèle pour des portraits ou des bustes de Marianne, notamment Brigitte Bardot, Catherine Deneuve, Mireille Mathieu et Sophie Marceau.

Le président de la République, Emmanuel Macron, a récemment dévoilé “sa” Marianne. Le nouveau portrait de l’allégorie de la République est l’oeuvre de la street artiste Yseult “YZ” Digan. Comme toutes les autres, elle porte le bonnet phrygien des révolutionnaires français. Avec ses boucles en liberté, elle est censée avoir le regard engagé et être un symbole du féminisme.

L’égalité femmes/hommes est prétendument la grande cause du quinquennat Macron. Il va falloir plus que quelques timbres pour convaincre les Français de la sincérité de cette aspiration.

Pour lire un article au sujet de la Marianne de François Hollande, voir l’archive du 16 juillet 2013: https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2013/07/16/marianne/

THE NEW MARIANNE

After the 1789 revolution, Marianne took the place of the king on coins and other official insignia. From 1870, she moved into schools, town halls and other public buildings. She only became the official face of the Republic on stamps in 1944.

Over the years, several well-known women served as models for portraits or busts of Marianne, notably Brigitte Bardot, Catherine Deneuve, Mireille Mathieu and Sophie Marceau.

The president of the Republic, Emmanuel Macron, recently unveiled “his” Marianne. The new portrait of the Republic’s allegory is the work of street artist Yseult “YZ” Digan. Like all the others, she’s wearing the Phrygian bonnet of French revolutionaries. With her free-flowing tresses, she is said to have a committed expression and to be a symbol of feminism.

Gender equality is supposedly the great cause of Macron’s five-year term. It’ll take more than a few stamps to convince French people of the sincerity of this aspiration.

To read an article about François Hollande’s Marianne, see the archive dated 16 July 2013: https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2013/07/16/marianne/

Publicités

LE RETOUR DES BONNETS ROUGES

novembre 5, 2013

Voilà l’histoire qui se repète, car le bonnet rouge est redevenu ces dernières semaines le symbole de la contestation bretonne.

En 1675, pendant le règne d’un Louis XIV en guerre contre la Hollande, les bonnets rouges symbolisaient une révolte anti-fiscale déclenchée par une hausse des taxes, surtout sur le papier timbré nécessaire aux actes authentiques. Les bonnets rappellent aussi ceux que portaient les esclaves romains affranchis pour affirmer leur liberté et celui que coiffe Marianne.

Aujourd’hui il s’agit d’un autre Hollande et d’une autre taxe, celle sur les poids lourds. Le ras-le-bol de la fronde bretonne atteint son apogée : même la suspension de l’écotaxe pour une durée indéterminée ne suffit pas et des manifestations fréquentes sont à l’ordre du jour.

Beaucoup des manifestants portent des bonnets rouges, fournis à prix coutant par l’entreprise textile bretonne Armor-Lux, élu emblème du ‘made in France’ par le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg. Un geste solidaire, une provocation, un bon coup de publicité ?

De toute façon, assurez-vous de ne pas confondre ces couvre-chefs avec les bonnets portés par Jacques-Yves Cousteau et l’équipage de son navire d’exploration océanographique pendant les années cinquante, soixante et soixante-dix.

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/963180-bonnets-rouges-offerts-par-armor-lux-une-marque-ne-gagne-rien-dans-une-joute-politique.html

bonnets-rouges-bretagne-manifestation-ecotaxe-11024526eosyw_1713

RETURN OF THE RED BONNETS

History’s repeating itself as, in recent weeks, the red bonnet has once again become the symbol of Breton protest.

In 1675, during the reign of Louis XIV who was at war with Holland, the red bonnets symbolised an anti-tax revolt sparked off by tax increases, especially on the stamped paper which had to be used  for all legal documents.The bonnets are also reminiscent of those worn by liberated Roman slaves to assert their freedom and the cap which Marianne wears.

Today it’s a different Holland and a different tax, on HGVs this time. Dissatisfaction amongst rebellious Bretons is at an all-time high: even the suspension of the ecotax for an unspecified period is not enough and frequent demonstrations are the order of the day.

Many protesters are wearing red bonnets supplied at cost price by the Breton textile manufacturer Armor-Lux, who was named as the emblem of ‘made in France’ by Arnaud Montebourg, the minister for industrial recovery. A gesture of solidarity, a provocation, a publicity stunt?

Anyway, make sure you don’t confuse these titfers with those worn by Jacques-Yves Cousteau and the crew of his underwater exploration vessel during the fifties, sixties and seventies.

 


MARIANNE

juillet 16, 2013

Un nouveau timbre d’usage courant sera mis en vente dans les bureaux de poste français à partir d’aujourd’hui.

En France, depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, c’est Marianne, la figure allégorique de la République Française, qui illustre les timbres-poste (sauf entre 1977 et 1981). Depuis la présidence de Valéry Giscard d’Estaing, la série est renouvelée environ une fois par mandat présidentiel.

Marianne représente les valeurs républicaines contenues dans la devise Liberté Égalité Fraternité. Dévoilé à l’Élysée par François Hollande le 14 juillet, le nouveau timbre dépeint une Marianne belle et surtout jeune, portant un bonnet phrygien. Au bas du timbre, deux silhouettes d’enfants qui jouent avec un ballon rappellent que la jeunesse est censée être la priorité du mandat Hollande.

Marianne, c’est aussi le magazine iconoclaste d’actualités qui se veut provocateur. Pendant le quinquennat de Sarkozy, beaucoup de ses articles étaient anti-Sarkozy et on l’accusait d’avoir perdu son objectivité. Maintenant le dénigrement de Hollande l’a remplacé – même les hebdos de gauche ne sont pas immunisés contre la tendance actuelle au Hollande-bashing.

 

MARIANNE

A new national postage stamp will be on sale in French post offices from today.

Marianne, the allegorical emblem of the French Republic, has been featured on French stamps since the end of the Second World war (apart from between 1977 and 1981). Since Valéry Giscard d’Estaing’s presidency, there’s been a new series of stamps roughly once per presidential mandate.

Marianne represents the republican values contained in the motto ‘Liberté Égalité Fraternité’ (Freedom, Equality, Brotherhood). Unveiled by François Hollande at the Élysée on the 14th July, the new stamp depicts Marianne as beautiful and, in particular, young,wearing a Phrygian cap. At the bottom of the stamp, two silhouettes of children playing with a ball serve as a reminder that youth is supposed to be the priority for Hollande’s term of office.

Marianne is also the iconoclastic current affairs magazine which purports to be provocative. During Sarkozy’s five-year term, many of its articles were anti-Sarkozy and it was accused of having lost its objectivity. This has now been replaced by an Hollande smear campaign – even left-wing weeklies aren’t immune to the current trend of Hollande-bashing.