C’EST LÀ LE HIC

décembre 29, 2020

Réélue en mai pour un deuxième mandat, la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, a eu pas mal de problèmes à surmonter, sans compter ceux associés à la pandémie. Elle a pris à bras le corps la pollution, la propreté, le logement et bien d’autres problèmes à long terme.

Même Airbnb est dans sa ligne de mire. Elle se dit pas opposée à ce que les Parisiens mettent un peu de beurre dans les épinards en louant leurs appartements ou chambres de temps en temps. Pourtant, elle a obtenu du gouvernement l’instauration d’un seuil maximum de location de 120 jours par an en même temps qu’un système d’enregistrement afin de faire des contrôles. Car 26 000 logements permanents ont déjà été perdus dans les arrondissements centraux.

Un problème qu’elle n’avait peut-être pas prévu: l’amende de 90 000 euros que doit payer la mairie de Paris suite à la nomination de plusieurs femmes à des postes importants. La situation paradoxale a de quoi surprendre. La ville est sanctionnée pour avoir essayé (en 2018) de rééquilibrer les promotions entre hommes et femmes. Il y avait onze femmes et seulement cinq hommes parmi les nominations de directeurs et sous-directeurs. Il s’agit d’un non-respect de l’objectif légal d’un minimum de 40% de nominations de personnes de chaque sexe dans ces emplois.

Anne Hidalgo a défendu sa décision et juge l’amende “absurde”. Surtout tenant compte du fait que la loi qui date de 2012 a été abrogée depuis. On ne peut pas gagner!

Bonne année!

THEREIN LIES THE RUB

Reelected in May for a second term, the socialist mayor of Paris, Anne Hidalgo, has had quite a few problems to overcome, quite apart from those connected with the pandemic. She’s tackled pollution, cleanliness, housing and many other long term problems.

Even Airbnb is in her sights. She says she’s not opposed to Parisians topping up their income by renting out their flats or rooms from time to time. However, she’s managed to get the government to establish a maximum number of 120 rental days per year, alongside a registration system in order to carry out checks. Because 26,000 permanent homes have already been lost in the central arrondissements.

A problem which she perhaps didn’t foresee: the fine of 90,000 euros which the Paris town hall must pay following the nomination of several women to senior posts. The paradoxical situation is somewhat surprising. The town is being sanctioned for having tried (in 2018) to balance promotions between men and women. There were eleven women and only five men amongst the nominations for manager and assistant manager posts. This constitutes a breach of the legal requirement for 40% of nominations to these posts to be from each sex.

Anne Hidalgo defended her decision and considers the fine “absurd”. Especially bearing in mind that the law which came in in 2012 has since been repealed. You can’t win!

Happy New Year!


ALLEZ, ON PLONGE!

juillet 29, 2019

Sur les quais de la Seine depuis 2002, une opération estivale est menée par la mairie de Paris pour tous ceux qui ne sont pas en mesure de profiter de vacances à la mer.

Plouf! On est permis de se baigner gratuitement dans les eaux du bassin de la Villette, le plus grand plan d’eau artificiel de Paris, mis en eau depuis 1808. À Paris Plages en 2019, la baignade est sécurisée et la qualité de l’eau soigneusement contrôlée. La voie rapide Georges Pompidou voit sa circulation interrompue pendant toute la durée de l’opération.

Chaque année on trouve de plus en plus d’animations pour tous les goûts: tai-chi, yoga, pédalos, Tyrolienne, baby-foot, pétanque, des activités de toutes sortes pour enfants, ados et adultes. Des cabines de change, des douches, des sanitaires et des transats complètent l’ensemble.

La ville pionnière en 1996 de ce genre d’opération était Saint-Quentin (Aisne). La médiatisation de Paris Plages a eu un effet sur d’autres grandes capitales qui ont repris l’idée comme Bruxelles et Jérusalem.

C’est le temps des vacances. Se prélasser au soleil, se plonger dans un livre ou plonger dans le canal, c’est à vous de choisir. Bonnes vacances!

COME ON, TIME TO JUMP IN!

The Paris town council has been organising a summer event on the banks of the Seine since 2002, for everyone not in a position to enjoy a holiday at the seaside.

Splash! You can bathe for free in the waters of the Bassin de la Villette, the largest artificial stretch of water in Paris, launched in 1808. At Paris Plages in 2019, bathing is safe and the water quality strictly controlled. The Georges Pompidou freeway has its traffic diverted for the duration.

Every year you can find more and more going on with something for everyone, tai chi, yoga, pedaloes, zip wire, table football, bowls, all kinds of activities for children, teenagers and adults. Changing rooms, showers, toilets and deckchairs complete the picture.

The town which pioneered this type of event in 1996 was Saint-Quentin (Aisne). The publicity surrounding Paris Plages has had an effect on other large capital cities which have taken up the idea, such as Brussels and Jerusalem.

It’s holiday time. Bask in the sun, lose yourself in a book or dive into the canal, it’s your choice. Have a good holiday!