LE MOIS DE MAI

mai 1, 2018

Mai: le mois préféré de beaucoup de gens car il annonce l’arrivée du printemps. En France, les employés se régalent du calendrier: quatre jours fériés. Cette année on ne cesse pas de faire le pont* car la Fête du Travail et la Fête de la Victoire tombent un mardi et l’Ascension un jeudi. Ce n’est presque pas la peine d’aller au boulot!

En 1968 c’était le mois des événements. Souvent présenté comme une simple révolte étudiante, il s’agissait en effet de la plus grande grève qui ait jamais eu lieu, pas seulement en France, mais dans le monde. Entre 9 et 10 millions de travailleurs ont fait grève pendant plusieurs semaines.

Dans les rues de Paris et d’autres grandes villes, les pavés volaient et les barricades bloquaient la voie. Au début, la population soutenait les grévistes, mais les syndicats et le parti communiste n’avaient pas de proposition politique alternative susceptible de remplacer le statu quo. La mini-révolution a échoué.

On marque le cinquantenaire de mai 1968 avec des débats, des rétrospectives, des expositions etc. Pour la plupart des soixante-huitards, c’est un pèlerinage dans les lieux du passé. On essaie d’établir un lien entre les grèves actuelles de la SNCF et d’autres, mais la réalité c’est que, pour la plupart des gens, mai 68 est aussi dénué de pertinence que juillet 1789.

Bon premier mai!

*https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2015/07/17/expression-faire-le-pont/

THE MONTH OF MAY

May: many people’s favourite month as it heralds the arrival of spring. In France, employees rejoice in the calendar: four bank holidays. This year people will be repeatedly ‘making the bridge’ * as May Day and Victory Day fall on a Tuesday and Ascension Day on a Thursday. It’s hardly worth going to work!

In 1968, it was the month of the ‘events’. Often described as a mere student revolt, in fact it was the biggest strike that had ever taken place, not only in France, but in the world. Between 9 and 10 million workers came out on strike over several weeks.

In the streets of Paris and other large towns, the cobblestones flew and the barricades blocked the way. At the beginning, the people supported the strikes, but the unions and the communist party didn’t have an alternative political proposal to replace the status quo. The mini-revolution failed.

The fiftieth anniversary of May 1968 is being marked with debates, retrospectives, exhibitions etc. For most of the participants it’s a journey down memory lane. People are trying to establish a link with the current SNCF and other strikes, but the reality is that, for most people, May 1968 is as irrelevant as July 1789.

Happy May Day!

*https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2015/07/17/expression-faire-le-pont/

Publicités

MAI 1968

mai 20, 2014

Que signifient pour vous les événements de mai 68 en France ? Quelles sont les images et les paroles que vous avez retenues ?

Une révolution d’abord sexuelle, ensuite culturelle et finalement politique d’une société qui essayait de rattraper les États-Unis et la Grande Bretagne. Une grève générale qui a failli renverser le gouvernement mais qui, après six semaines de pagaille dans les rues de Paris, a mené à un marché avec les syndicats qui garantissait la préservation du capitalisme.

La France sous de Gaulle était un pays plutôt opprimé et dépassé par rapport à son voisin d’outre-Manche. Dans des photos des étudiants derrière les barricades du Quartier Latin, on voit qu’il y en avait qui portaient des vestes et des cravates. Ce n’étaient certainement pas des icônes de la mode, ces soixante-huitards !

Jean-Paul Sartre debout sur une tribune improvisée devant les usines Renault à Boulogne-Billancourt ? Les CRS vêtus d’uniformes et de casques cul-cul ? Les pavés de la Rive Gauche s’envolant en toutes directions ?

Pour moi, étant manieuse de mots, ce sont les slogans des manifestants qui restent dans la mémoire : ‘Il est interdit d’interdire de dire’, ‘Prenez vos désirs pour des réalités’, ‘Soyez réalistes, demandez l’impossible’.

Si vous avez des mémoires ou des commentaires, ne vous gênez pas de les partager avec les autres lecteurs de ce blog.

 

Mai_68_debut_d'une_lutte_prolongee

 

MAY 1968

What do the events of May 68 in France mean to you ? What are the images and words that you’ve remembered?

A revolution which was initially sexual, then cultural and finally political in a society which was playing catch-up with the U.S. and Britain. A general strike which nearly toppled the government but which, after six weeks of mayhem in the streets of Paris, led to a deal with the unions which ensured the continuation of capitalism.

France under de Gaulle was a rather oppressed and outmoded country in comparison with its neighbour on the other side of the Channel. In photos of students behind the barricades of the Latin quarter, you can see that some of them were wearing jackets and ties. They certainly weren’t fashion icons, those sixty-eighters.

Jean-Paul Sartre on his soapbox in front of the Renault factory in Boulogne-Billancourt ? The CRS (riot police) in their ridiculous uniforms and helmets? The cobbles of the Left Bank flying in all directions?

For me, being a wordsmith, it’s the protesters’ slogans which linger in the memory : Il est interdit d’interdire de dire (It’s forbidden to forbid speech), Prenez vos désirs pour des réalités (Make your desires into reality), Soyez réalistes, demandez l’impossible (Be realistic, ask for the impossible).

If you have memories or comments, feel free to share them with other readers of this blog.