LA FRANCE EN DEUIL

décembre 6, 2017

La France est en deuil: Johnny Hallyday, le roi du rock français, est mort d’un cancer du poumon cette nuit, à l’âge de 74 ans.

Depuis son arrivée sur la scène rock en 1960, il a fait partie de la vie de tous les Français et tout le monde pleure sa disparition. On a tous en nous quelque chose de Johnny Hallyday” a dit le Président de la République, Emmanuel Macron, ce matin, nous rappelant les paroles d’un des plus grands tubes de Johnny “Quelque chose de Tennessee”.

Johnny a eu une enfance difficile sans chez lui stable. Il a eu un accrochage avec les paparazzi à l’âge de 18 ans, au moment de sa première rencontre avec son père Léon Smet. Cinq mariages, une tentative de suicide, des problèmes avec le fisc … le rockeur mythique a toujours été plus grand que nature. Pourtant, pudique, il ne parlait que rarement de lui.

N’oublions pas que Johnny était aussi acteur. Sa représentation de l’homme mystérieux dans “L’homme du train” était un véritable tour de force. Jean Rochefort (mort, lui aussi, il y a deux mois) a joué le rôle de l’ancien enseignant qui se rêvait aventurier, et Johnny le rôle du voyageur qui s’envisageait pantouflard. Un film de 2002 qu’il vaut la peine de revoir.

Ses chansons ont bercé l’enfance et la jeunesse de beaucoup de Britanniques francophiles. Quel est votre titre préféré de Johnny?

FRANCE IN MOURNING

France is in mourning: Johnny Hallyday, the king of French rock, died last night from lung cancer at the age of 74.

Since his arrival on the rock scene in 1960, he has been part of every French person’s life and everybody is mourning his death. “We all have something of Johnny Hallyday in us” said President Emmanuel Macron this morning, echoing the words of one of Johnny’s biggest hits “Quelque chose de Tennessee” (Something of Tennessee).

Johnny had a difficult childhood with no stable home. He had a run-in with the paparazzi at the age of 18 when he first met his father Léon Smet. Five marriages, a suicide attempt, problems with the tax authorities … the mythical rocker was always larger than life. And yet, he was modest and rarely spoke about himself.

Don’t let’s forget that Johnny was also an actor. His performance as the mysterious man in “L’homme du train” (The Man on the train) was a real tour de force. Jean Rochefort (who also died two months ago) played the role of the former teacher who dreamt of being an adventurer and Johnny the role of the traveller who saw himself as a stay-at-home. A 2002 film which is well worth seeing again.

Many francophile Brits grew up on his songs. What’s your favourite Johnny track?

Publicités

LE DÉFI DU SEAU D’EAU GLACÉE

août 29, 2014

Fini les selfies (les autoportraits sur téléphones portables). Une nouvelle tendance est en train d’envahir la toile. Mais cette fois, c’est pour la bonne cause.

Le défi, inventé par Pete Frates, un ancien joueur de baseball atteint de la maladie ce Charcot (paralysie progressive du corps), consiste à se faire renverser un seau d’eau glacée sur la tête et de nommer trois autres qui ont 24 heures pour exécuter l’épreuve à leur tour. Ceux qui refusent doivent verser 100 dollars à l’association américaine ALS qui lutte contre cette maladie neurodégénérative. La plupart des participants ont fait de généreux dons après leurs douches glacées. L’association n’a jamais récolté autant d’argent en si peu de temps.

Le défi débarque en France avec bon nombre de personnalités françaises qui se mettent à l’eau : des sportifs, des animateurs de télé et le rockeur préféré des Français, Johnny Hallyday qui a nominé sa femme Laëtitia, l’acteur Pierce Brosnan et son guitariste Yarol Poupaud.

La triste nouvelle, c’est que quelques participants sont morts d’hypothermie ou d’arrêts cardiaques après avoir relevé le défi.

http://video.lefigaro.fr/figaro/video/johnny-hallyday-releve-le-defi-de-l-ice-bucket-challenge/3741545147001/2/

 

defi du seau d eau glace

 

THE ICE BUCKET CHALLENGE

Selfies are finished. A new craze is invading the web. But this time, it’s for a good cause.

The challenge, thought up by Pete Frates, a former baseballer who has ALS*, consists of emptying a bucket of iced water on your head and nominating three other people who have 24 hours in which to carry out the dare in turn. Those who refuse must pay 100 dollars to the American charity ALS which is fighting against this neurodegenerative disease. Most participants make generous donations after their cold showers. The charity has never received so much money in such a short time.

The challenge is turning up in France with a good number of French celebrities taking the plunge: sports people, TV presenters and the most popular rocker in France, Johnny Hallyday, who nominated his wife Laëtitia, the actor Pierce Brosnan and his guitariste Yarol Poupaud.

The sad news is that a few participants have died of hypothermia or heart attacks after taking up the challenge.

* Amyotrophic lateral sclerosis 

‘Les beaux jours’ – see my website for a new film review: www.saliannefrenchfocus.com

 

 

 


LE GOLF DROUOT – TEMPLE DU ROCK

février 25, 2014

Bertrand Delanoë, maire de Paris, a inauguré hier une plaque commémorative sur le fronton du N°. 2 de la rue Drouot dans le IXe arrondissement Parisien. C’est là que se situait le célèbre ‘temple’ du rock, le Golf Drouot, une espèce de  ‘Cavern Club’ à la parisienne.

Le barman, Henri Leproux, a commencé par installer un juke-box diffusant de la musique américaine. Plus tard, il invitait les jeunes sur scène pour exprimer leur talent : Jean-Philippe Smet, par exemple, qu’on connaissait déjà comme Johnny Hallyday et Claude Moine, futur Eddy Mitchell.

Dès 1958, la jeunesse française s’y est ruée. Pendant deux décennies, ce lieu mythique pour les amateurs de rock a accueilli quelque 6 000 artistes. Toutes les plus grandes vedettes de la chanson pop et rock française s’y sont produites, parmi eux: Françoise Hardy, Jacques Dutronc, Sheila, Alain Chamfort, Jean-Jacques Goldman et Michel Jonasz. DesAnglais aussi d’ailleurs, notamment les Who et David Bowie.

Mais d’où vient ce nom bizarre ? Il paraît que le salon de thé qui occupait les lieux au début des années cinquante disposait d’un minigolf intérieur de neuf trous ! Fermé en 1981, ce laboratoire du rock français a été transformé en McDo. L’âge d’or du yé-yé s’est terminé mais maintenant l’existence du creuset du rock parisien est gravée dans le mur.

golf drouot

Bertrand Delanoë, mayor of Paris, yesterday unveiled a commemorative plaque on the front wall of No. 2 rue Drouot in the 9th arrondissement (district) of Paris. This was the site of the famous ‘temple’ of rock music, the Golf Drouot, a sort of Parisian-style Cavern Club.

The barman, Henri Leproux, began by installing a juke-box which played American music. Later on, he used to invite young people to take the stage and show off their talent: Jean-Philippe Smet, for example, who was already getting known as Johnny Hallyday and Claude Moine, the future Eddy Mitchell.

From 1958 onwards, young French people packed into the club. Over two decades, some 6000 artists performed at this mythical place for pop fans. All the big names in French pop and rock took to the stage, including Françoise Hardy, Jacques Dutronc, Sheila, Alain Chamfort, Jean-Jacques Goldman et Michel Jonasz. English stars too, notably The Who and David Bowie.

But why the strange name? Apparently the tea rooms which occupied the premises in the early fifties had a nine-hole indoor mini golf course! After it closed in 1981, this laboratory of French rock was made into a McDonalds. The golden age of yeah yeah is over, but now the existence of the crucible of French rock is engraved on the wall.

 


LA FÊTE DE LA MUSIQUE

juin 21, 2013

Lancée en 1982 par Jack Lang, alors Ministre de la Culture, la Fête de la Musique a connu un succès fou en France.

Le jour du solstice d’été, des musiciens amateurs et pros se mobilisent pour faire de la musique de tous les genres. Des concerts gratuits, souvent en plein air et dans la rue si le temps permet, sont l’indicatif musical de cet événement qui s’est répandu sur les cinq continents au fil des années. Il y a aussi de grands spectacles dans les grandes villes et à la télé.

Cette fête représente la démocratisation de l’accès à la musique. Par exemple elle fait entrer la musique dans les prisons, dans les milieux ruraux, dans les hostos, dans les établissements scolaires.

Des milliers de spectateurs ont assisté au concert pour fêter le 70e anniversaire de Johnny Hallyday à Bercy le weekend dernier et ont dû payer cher leurs billets. Aujourd’hui, des millions de spectateurs peuvent se régaler d’une journée de musique en direct sans se séparer d’un sou. C’est ça, la Fête de la Musique. Pourvu que ça dure.

      Musique cubaine dans la rue au Bois Plage sur l’Île de Ré 21 06 13

THE FESTIVAL OF MUSIC

Launched in 1982 by Jack Lang, Culture Minister at that time, the Fête de la Musique has been a great success in France.

On summer solstice day, amateur and professional musicians spring into action to make music of all kinds. Free concerts, often in the open air and in the streets weather permitting, are the signature tune of this event which has spread across the five continents over the years. There are also big shows in large towns and on the television.

This festival represents the democratision of access to music. For example it brings music into prisons, rural areas, hospitals and educational establishments.

Thousands of people went to Johnny Hallyday’s 70th birthday concert at Bercy last weekend and had to pay a lot for their tickets. Today, millions of people can enjoy a day of live music without parting with a penny. That’s what the Fête de la Musique is all about. Long may it continue.