LE BEAUJOLAIS NOUVEAU: COUP DE PUB PAR EXCELLENCE

novembre 12, 2018

Le troisième jeudi du mois de novembre, c’est la date du « déblocage » du Beaujolais nouveau à laquelle les vignerons font la course pour expédier leurs vins partout dans le monde. Ça vous étonnera peut-être mais, en dehors de la France, c’est le Japon qui consomme le plus de Beaujolais nouveau. À cause du décalage horaire, les Japonais peuvent déguster la nouvelle récolte avant même les Français.

C’est un vin de primeur fait à partir du cépage Gamay. La méthode de vinification donne naissance à un vin peu tannique aux arômes fruités. Mais le lancement médiatique est hors de toute proportion avec la qualité assez basse du vin qui se conserve mal et ne mérite pas tout le brouhaha. Pour citer la formule célèbre du chanteur Eddy Mitchell: «les bonnes années, il nettoie le carrelage, les mauvaises, il le raye» .

Le grand lancement du Beaujolais nouveau a commencé en 1975 quand un député de la région a convaincu l’Assemblée nationale de baptiser le nouveau millésime avec, comme parrains, Georges Brassens et Mireille Mathieu. Un énorme coup de pub qui continue d’aller de succès en succès.

Un moment de convivialité au début de l’hiver, d’accord, mais à quoi ça sert d’inonder le monde entier d’un vin qui, si ce n’est pas exactement du pinard, n’est certainement pas un des grands crus pour lesquels la France est connue, et à juste titre ? La commercialisation de masse a bien des comptes à rendre.

BEAUJOLAIS NOUVEAU : A BRILLIANT PUBLICITY STUNT

The third Thursday in November is the date when the Beaujolais nouveau is « unblocked » and winemakers race to send their wines all over the world. You may be surprised to learn that, outside of France, Japan is the largest consumer of Beaujolais nouveau. Because of the time difference, the Japanese are able to taste the new vintage even ahead of the French.

It’s an early wine made from the Gamay grape. The winemaking process gives rise to a low-tannin wine with a fruity flavour. But the media launch is out of all proportion to the fairly low quality of the wine which doesn’t keep well and isn’t worthy of all the fuss. As the singer Eddy Mitchell famously said : « in good years, it’s OK to clean the floor with, in bad years, it scratches it ».

The big publicity drive for Beaujolais nouveau began in 1975 when one of the region’s members of parliament persuaded the Assemblée nationale (French parliament) to christen the new vintage, with Georges Brassens and Mireille Mathieu as godparents. A huge publicity stunt which continues to go from strength to strength.

A convivial occasion at the start of winter, fine, but what’s the point of flooding the whole world with a wine which, if it isn’t exactly plonk, is definitely not one of the vintage wines for which France is famous and justifiably so ? Mass marketing has a lot to answer for.

Publicités

LE PONT DES ARTS

février 13, 2015

Trente-sept ponts traversent la Seine à Paris. Quelques-uns, comme le Pont des Arts, sont des passerelles piétonnes.

Situé près du Louvre, le pont original avec ses neuf arches a été construit entre 1801 et 1804. C’était le premier pont métallique de Paris. Il a dû être un régal pour les yeux car il ressemblait à un jardin suspendu, avec des bancs, des bacs de fleurs et des arbustes.

Le pont était victime de bombardements pendant la Seconde Guerre mondiale et après plusieurs collisions de bateau, le pont fragilisé s’est effondré en 1979. Il a été reconstruit entre 1981 et 1984 à l’identique mais avec seulement sept arches.

Depuis 2008 il est devenu célèbre à cause des nombreux cadenas d’amour accrochés par des couples aux parapets grillagés. On jette les clés dans la Seine comme symbole de la passion éternelle. Toute une polémique s’est ensuivie sur la dégradation du patrimoine par ces cadenas que l’on estime avoir un poids total de 93 tonnes.

Vous avez peut-être traversé le pont à pied vous-même. Ou bien vous avez pu le voir dans des films, notamment le film récent Insaisissables (Now You See Me). Georges Brassens chantait du pont dans sa chanson Le Vent :

Si par hasard sur le Pont des Arts tu croises le vent …

 

pont des arts 3

 

THE PONT DES ARTS

There are thirty-seven bridges which cross the Seine in Paris. Some of them, like the Pont des Arts, are pedestrian footbridges.

Located near the Louvre, the original bridge with its nine arches was built between 1801 and 1804. It was the first Parisian bridge built of metal. It must have been a sight for sore eyes as it looked like a hanging garden with benches, tubs of flowers and bushes.

The bridge suffered bombing during the second World War and after several collisions with boats, the weakened bridge collapsed in 1979. It was reconstructed between 1981 and 1984 in identical style, but with only seven arches.

Since 2008 it’s become famous because of the numerous love padlocks attached to the grills of the parapets by couples. You throw the keys into the Seine as a symbol of eternal love. A big controversy ensued about the defacement of a heritage site by these padlocks which are estimated to weigh 93 tonnes in total.

You may have walked across the bridge yourself. Or perhaps you’ve seen it in films, notably in the recent film ‘Now You See Me’. Georges Brassens sang about the bridge in his song ‘Le Vent’ (The Wind).

Si par hasard sur le Pont des Arts tu croises le vent …

(If you happen to come across the wind on the Pont des Arts …)