LA FÊTE DE LA MUSIQUE S’ADAPTE ET INNOVE

juin 22, 2020

La fête telle qu’on l’a connue n’a pas pu avoir lieu cette année à cause de la crise sanitaire, c’était une évidence. Les grands rassemblements sont encore interdits et même dans les rues on n’a pas le droit de se rassembler à plus de dix.

Cependant, il fallait continuer à célébrer la musique et pendant tout le week-end plusieurs alternatives ont assuré la continuité de cette fête bien-aimée des Français. Donc, plus de concerts spontanés, mais à leur place, des salles de concert ont pu ouvrir leurs portes à un public réduit, distancié et masqué. Il y avait aussi des concerts dans les hôpitaux et des concerts en plein air, comme celui de l’Institut du monde Arabe, sous la tutelle de son président, l’ancien ministre de la Culture, Jack Lang, fondateur de la fête.

Le point culminant du week-end était Alone Together, un concert virtuel en direct de Jean Michel Jarre, sous le patronage du ministère de la Culture. L’avatar de Jarre a joué dans un lieu de performance imaginaire, conçu pour l’occasion. Le pionnier de la musique électronique a décrit l’événement comme ressemblant le film The Matrix. Une première mondiale dont la fête doit être fière.

Vive la fête de la musique! Bousculée par la pandémie, mais pas déchue!

Lecture complémentaire: https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2013/06/21/la-fete-de-la-musique/

THE FESTIVAL OF MUSIC ADAPTS AND BREAKS NEW GROUND

The festival such as we’ve known it couldn’t take place this year because of the pandemic, that was obvious. Large gatherings are still illegal and even in the streets, numbers are limited to ten.

However, music still had to be celebrated and throughout the weekend several alternatives ensured the continuity of this festival beloved of the French. So, no more spontaneous concerts, but, in their place, concert halls were able to open their doors to a smaller number of people, socially distanced and masked. There were also concerts in hospitals and open air concerts, like the one at the Arab World Institute, under the supervision of its president, former culture minister Jack Lang, the founder of the festival.

The highlight of the weekend was ‘Alone Together’ Jean-Michel Jarre’s live virtual concert, under the auspices of the ministry of culture. Jarre’s avatar played in an imaginary performance space, designed for the occasion. The pioneer of electronic music described the event as being like the film ‘The Matrix’. A world first of which the festival should be proud.

Long live the ‘fête de la musique’! Shaken up by the pandemic, but not defeated!

Further reading: https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2013/06/21/la-fete-de-la-musique/


LA FÊTE DE LA MUSIQUE

juin 21, 2013

Lancée en 1982 par Jack Lang, alors Ministre de la Culture, la Fête de la Musique a connu un succès fou en France.

Le jour du solstice d’été, des musiciens amateurs et pros se mobilisent pour faire de la musique de tous les genres. Des concerts gratuits, souvent en plein air et dans la rue si le temps permet, sont l’indicatif musical de cet événement qui s’est répandu sur les cinq continents au fil des années. Il y a aussi de grands spectacles dans les grandes villes et à la télé.

Cette fête représente la démocratisation de l’accès à la musique. Par exemple elle fait entrer la musique dans les prisons, dans les milieux ruraux, dans les hostos, dans les établissements scolaires.

Des milliers de spectateurs ont assisté au concert pour fêter le 70e anniversaire de Johnny Hallyday à Bercy le weekend dernier et ont dû payer cher leurs billets. Aujourd’hui, des millions de spectateurs peuvent se régaler d’une journée de musique en direct sans se séparer d’un sou. C’est ça, la Fête de la Musique. Pourvu que ça dure.

      Musique cubaine dans la rue au Bois Plage sur l’Île de Ré 21 06 13

THE FESTIVAL OF MUSIC

Launched in 1982 by Jack Lang, Culture Minister at that time, the Fête de la Musique has been a great success in France.

On summer solstice day, amateur and professional musicians spring into action to make music of all kinds. Free concerts, often in the open air and in the streets weather permitting, are the signature tune of this event which has spread across the five continents over the years. There are also big shows in large towns and on the television.

This festival represents the democratision of access to music. For example it brings music into prisons, rural areas, hospitals and educational establishments.

Thousands of people went to Johnny Hallyday’s 70th birthday concert at Bercy last weekend and had to pay a lot for their tickets. Today, millions of people can enjoy a day of live music without parting with a penny. That’s what the Fête de la Musique is all about. Long may it continue.