OUTIL D’APPRENTISSAGE OU DISPOSITIF RÉCRÉATIF?

septembre 18, 2018

Regarder son téléphone en classe, est-ce simplement l’équivalent moderne de lire un magazine de BD sur ses genoux ou de tripoter un cube Rubik? Ou est-ce une dépendance inquiétante qui risque de devenir toxique?

Dénoncée comme “tartufferie” par Les Républicains, pour le meilleur ou pour le pire, la mesure promise par Emmanuel Macron pendant sa campagne présidentielle a été adoptée définitivement pour la rentrée 2018: l’usage des téléphones portables dans les écoles primaires et les collèges est désormais interdit.

Le portable est devenu partie intégrante de notre quotidien, mais les inconvénients et impacts négatifs des portables sur les enfants d’âge scolaire sont bien connus: moins de réussite dans les études, surtout chez les enfants peu performants, surcharge d’informations, distraction continue, tricherie, cyber harcèlement, tout un cercle vicieux dont les jeunes ont du mal à lâcher prise.

L’interdiction indigne certains parents qui se servent des portables pour garder un contact légitime avec leurs enfants et évidemment trouvent le portable indispensable en cas d’urgence. À noter que l’interdiction concerne également les enseignants.

La peur constante des ados de louper quelque chose sur les réseaux sociaux (autrement dit Fomo) devient une véritable maladie mentale. C’est peut-être là où le bât blesse.

LEARNING TOOL OR ENTERTAINMENT DEVICE?

Looking at your phone in class, is this merely the modern equivalent of reading a comic under the desk or fiddling with a Rubiks cube? Or is it a worrying addiction which risks turning toxic?

Denounced as “hypocrisy” by The Republicans, for better or worse, Emmanuel Macron’s presidential campaign promise has been definitively adopted at the start of the new school year: mobile phone use in primary and secondary schools is now banned.

Mobile phones have become an integral part of our daily lives, but the disadvantages and negative impact of mobiles on school age children are well known: less success in education, especially for under-achievers, information overload, continuous distraction, cheating, cyber bullying, a whole vicious circle which young people find difficult to let go of.

Some parents, who use mobiles for legitimate contact with their children, are outraged by the ban and obviously think mobiles are essential in case of emergency. It should be noted that the ban also applies to teachers.

Teenagers’ constant fear of missing something on social media (otherwise known as Fomo) is becoming a real mental illness. Perhaps this is the main point of friction.

Publicités

UN LIVRE POUR LES VACANCES

août 20, 2018

Comment encourager les enfants à lire pendant les grandes vacances? Personnellement, je n’avais jamais besoin d’être encouragée, mais aujourd’hui avec toutes les distractions des smartphones, des jeux vidéo etc., les livres risquent d’être négligés.

Le Ministère de l’éducation a donc décidé de poursuivre un dispositif expérimenté dans certaines régions en 2017. Cette année, dans toute la France, tous les enfants de CM2 (10-11 ans) quittent l’école primaire avec leur propre livre en main.

Selon Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale, l’objectif est de “renforcer le goût et la pratique de la lecture chez les élèves qui vont entrer au collège”. Ils auront “l’occasion de découvrir durant leur temps de loisir une oeuvre du patrimoine littéraire et de partager le plaisir de sa lecture avec leur famille, leurs camarades, leurs professeurs.”

Et le choix du livre? C’est un recueil de 22 fables de Jean de la Fontaine, illustré par le célèbre auteur de BD Joann Sfar. Des versions audio et en braille sont aussi disponibles.

Entretemps, on attend l’arrivée du Pass culture dans quatre départements. Encore une promesse de campagne d’Emmanuel Macron, dès le mois d’octobre, des jeunes de 18 ans vont tester une appli mobile qui sera créditée de 500 euros, pour leur permettre d’avoir accès à un large éventail d’activités culturelles.

Lecture complémentaire dans l’archive :mon article au sujet de l’expression faire la mouche du coche qui provient d’une fable de Jean de la Fontaine  https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2013/02/01/faire-la-mouche-du-coche/  

A BOOK FOR THE HOLIDAYS

How to encourage children to read during the summer holidays? Personally, I never needed any encouragement, but today with all the distractions of smartphones, video games etc., books are in danger of being neglected.

The ministry of Education therefore decided to continue an arrangement piloted in certain regions in 2017. This year, throughout France, all CM2 children (aged 10-11)) are leaving primary school with their own book in their hands.

According to education minister Jean-Michel Blanquer, the aim is to “reinforce the taste for and practice of reading amongst children who are about to go to senior school”. They will have “during their leisure time the chance to discover a work of literary heritage and to share the pleasure of reading it with their families, friends and teachers”.

And the choice of book? It’s a collection of 22 fables by Jean de la Fontaine, illustrated by the famous comic book author Joann Sfar. Audio and braille versions are also available.

Meanwhile, we await the arrival of the “Culture pass” in four départements. Another of Emmanuel Macron’s campaign promises, from October, 18 year-olds will be testing a mobile app with a credit of 500 euros, which will allow them to have access to a wide range of cultural activities.

Further reading in the archive : my article about the l’expression “faire la mouche du coche” which comes from a Jean de la Fontaine fable     https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2013/02/01/faire-la-mouche-du-coche/


LA NOUVELLE MARIANNE

juillet 30, 2018

Après la révolution de 1789, Marianne a pris la place du roi sur la monnaie et autres insignes officiels. À partir de 1870, elle s’est installée dans les écoles, les mairies et autres bâtiments publics. Elle n’est devenue le visage officiel de la République sur les timbres qu’en 1944.

Au cours des années, plusieurs personnalités ont servi de modèle pour des portraits ou des bustes de Marianne, notamment Brigitte Bardot, Catherine Deneuve, Mireille Mathieu et Sophie Marceau.

Le président de la République, Emmanuel Macron, a récemment dévoilé “sa” Marianne. Le nouveau portrait de l’allégorie de la République est l’oeuvre de la street artiste Yseult “YZ” Digan. Comme toutes les autres, elle porte le bonnet phrygien des révolutionnaires français. Avec ses boucles en liberté, elle est censée avoir le regard engagé et être un symbole du féminisme.

L’égalité femmes/hommes est prétendument la grande cause du quinquennat Macron. Il va falloir plus que quelques timbres pour convaincre les Français de la sincérité de cette aspiration.

Pour lire un article au sujet de la Marianne de François Hollande, voir l’archive du 16 juillet 2013: https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2013/07/16/marianne/

THE NEW MARIANNE

After the 1789 revolution, Marianne took the place of the king on coins and other official insignia. From 1870, she moved into schools, town halls and other public buildings. She only became the official face of the Republic on stamps in 1944.

Over the years, several well-known women served as models for portraits or busts of Marianne, notably Brigitte Bardot, Catherine Deneuve, Mireille Mathieu and Sophie Marceau.

The president of the Republic, Emmanuel Macron, recently unveiled “his” Marianne. The new portrait of the Republic’s allegory is the work of street artist Yseult “YZ” Digan. Like all the others, she’s wearing the Phrygian bonnet of French revolutionaries. With her free-flowing tresses, she is said to have a committed expression and to be a symbol of feminism.

Gender equality is supposedly the great cause of Macron’s five-year term. It’ll take more than a few stamps to convince French people of the sincerity of this aspiration.

To read an article about François Hollande’s Marianne, see the archive dated 16 July 2013: https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2013/07/16/marianne/


ÇA VA, MANU?

juin 25, 2018

Ça va?” C’est une des premières questions que les débutants en français apprennent à prononcer, avec sa réponse identique (à part l’accent tonique): “Ça va”. Mais cette petite phrase anodine, en association avec un surnom trop familier, a fait polémique la semaine dernière.

Lors de la commémoration des 78 ans de l’Appel du 18 juin (l’appel lancé en 1940 depuis Londres par le Général de Gaulle pour exhorter les Français à la résistance de l’occupation allemande), Emmanuel Macron prenait un bain de foule lorsqu’un ado lui a demandé “Ça va, Manu?”

Monsieur Macron ne l’a pas apprécié et l’a fait savoir. “Tu m’appelles Monsieur le Président ou Monsieur” a-t-il répondu. (À noter l’emploi du tutoiement). Le jeune homme s’est excusé mais le Président en a fait tout un fromage en essayant de lui donner une leçon de morale. A-t-il bien agi en réagissant comme ça ou aurait-il dû l’ignorer?

Selon l’opinion générale, le collégien ne veut plus en parler, craignant que ça lui porte préjudice au lycée. Certains pensent que la diffusion de cet échange sur le site web de l’Élysée constitue du cyber harcèlement.

On cherche en vain un équivalent anglais. “Alright, Queenie?” ou “Wotcha, Tess”. Peut-être avez-vous d’autres suggestions?

Regardez la vidéo https://www.youtube.com/watch?v=3vYB8LKqFnI

ALRIGHT, MANU?

Ça va?” It’s one of the first questions that beginners learn to say in French, with its identical reply (apart from the stress): “Ça va?” But this innocuous little phrase, together with an over-familiar nickname, caused controversy last week.

At the commemoration of the 78th anniversary of the 18th June appeal (General de Gaulle’s radio appeal from London in 1940 to exhort the French to resist the German occupation), Emmanuel Macron was mingling with the crowd when a teenager asked him “Ça va, Manu?”

Mr Macron didn’t like it and let it be known. “You call me Mister President or Sir” he replied. (Note the use of ‘tu’). The young man apologised but the president made a big thing of it by trying to give him a moral sermon. Did he do the right thing reacting like this or should he have ignored him?

By all accounts, the schoolboy doesn’t want to talk about it any more, fearful of problems at school. Some people think that playing the video of this exchange on the Élysée website constitutes cyber bullying.

You try in vain to come up with an English equivalent. “Wotcha, Tess” or “Alright, Queenie?” Perhaps you have some other suggestions?

Watch the video https://www.youtube.com/watch?v=3vYB8LKqFnI


SPIDERMAN SAUVE LA VIE À UN ENFANT

mai 28, 2018

Un moment charnière dans la vie d’un sans-papiers malien samedi soir dans le XVIIIe arrondissement de Paris?

Un jeune homme de 22 ans était venu dans le quartier pour manger et regarder un match de foot. Il a entendu beaucoup de monde en train de crier et des voitures qui klaxonnaient. Il a vu l’enfant qui était suspendu d’un balcon du quatrième étage d’un immeuble et a tout de suite commencé à monter d’étage en étage, comme sosie de Spiderman. Il a escaladé la façade à mains nues en trente secondes et a réussi à secourir l’enfant.

Des badauds ébahis ont filmé l’évènement et son geste a fait le tour des réseaux sociaux. Une pétition en ligne circule pour demander que le sauveteur obtienne ses papiers.

Sans vouloir enlever quoi que ce soit de la bravoure du jeune homme, on se demande pourquoi l’homme du balcon voisinant bien visible dans les vidéos n’a pas pu sauver l’enfant. Le père de l’enfant a été placé en garde à vue pour soustraction d’un parent à ses obligations légales.

Aujourd’hui le héros, qui s’appelle Mamoudou Gassama, sera reçu à l’Élysée par le Président de la République, Emmanuel Macron.

Pour voir l’exploit: https://www.youtube.com/watch?v=EvAuCbLiE3I

SPIDERMAN SAVES A CHILD’S LIFE

A turning-point in the life of an illegal immigrant from Mali on Saturday evening in the 18th arrondissement of Paris?

A young man aged 22 had come to the area to eat and watch a football match. He head a lot of people shouting and cars hooting. He saw the child hanging from a fourth floor balcony of a block of flats and immediately began to climb from floor to floor, like Spiderman’s double. He climbed the facade bare-handed in thirty seconds and succeeded in saving the child.

Flabbergasted onlookers filmed the event and their videos have rapidly gone viral on the Internet. An online petition is circulating to request that the rescuer receive his papers.

Without wanting to take anything away from the young man’s bravery, you wonder why the man on the neighbouring balcony clearly visible in the videos couldn’t save the child. The child’s father is in police custody for ‘neglect of parental obligations’.

Today the hero, who’s called Mamoudou Gassama, will meet French president Emmanuel Macron at the Élysée palace.

To see the feat : https://www.youtube.com/watch?v=EvAuCbLiE3I