LES LIBRAIRIES: COMMERCES DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ?

mars 23, 2020

Il est bien connu que les Français sont passionnés des livres et de la littérature. Mais les librairies sont-elles des commerces de première nécessité? Ça c’est une question d’opinion.

À cause du Coronavirus, depuis samedi dernier, les librairies françaises sont tenues de fermer boutique jusqu’à nouvel ordre. Selon le gouvernement, elles ne sont pas “indispensables à la vie du pays”. Jugés essentiel à la vie et donc restant ouverts sont les magasins et marchés alimentaires, les pharmacies, les tabacs (ils vendent souvent des journaux), les maisons de la presse et les stations-service.

Mais au micro de France Inter jeudi matin, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a dit qu’il est prêt à rouvrir la question. « Moi, j’estime que la librairie est un commerce de première nécessité» a-t-il dit. Selon lui, on pourrait définir des règles strictes: nombre de clients limité à un moment donné, interdiction de bouquiner toute la journée etc.

Et les libraires, qu’en pensent-ils? Certains tiennent à rouvrir le plus rapidement possible pour éviter de perdre définitivement leurs fonds de clientèle à Amazon qui a vu ses commandes exploser ces derniers jours. D’autres ne sont pas d’accord et revendiquent le droit à la fermeture pour des raisons de sécurité sanitaire et responsabilité citoyenne face à l’épidémie.

Si vous cherchez des livres français pour vous aider à traverser cette période difficile, la rubrique Livres de l’archive de ce blog contient une vingtaine de recommandations. Par exemple Le Chapeau de Mitterrand d’Antoine Laurain conviendrait à quelqu’un qui se bat pour lire un roman entier en français. Les chapitres sont courts et le vocabulaire pas compliqué. Voir: https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2015/07/07/le-chapeau-de-mitterrand/

BOOKSHOPS: ARE THEY ESSENTIAL BUSINESSES?

It’s well known that the French are mad about books and literature. But are bookshops essential businesses? That’s a matter of opinion.

Because of the Coronavirus, since last Saturday French bookshops have been obliged to shut up shop until further notice. According to the government, they aren’t “essential to the country’s life”. Deemed to be indispensable and therefore staying open are food shops and markets, chemists, tobacconists (they often sell newspapers), newsagents and petrol stations.

But on France Inter on Thursday morning, the Finance Minister Bruno Le Maire said that he’s willing to look at this again. “To my mind, bookshops are essential businesses” he said. According to him, there could be strict rules: a limited number of customers at any given moment, a ban on browsing all day etc.

And the booksellers, what do they think about this? Some are keen to re-open as quickly as possible to avoid losing their client base forever to Amazon which has seen its orders explode in recent days. Others don’t agree and claim the right to protect health and act as responsible citizens in the face of the epidemic.

If you’re looking for French books to help you get through this difficult period, the “Livres” category of this blog’s archive contains around twenty recommendations. For example, “Mitterrand’s hat” by Antoine Laurain would suit someone who struggles to get through a whole French book. The chapters are short and the vocabulary isn’t complicated. See: https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2015/07/07/le-chapeau-de-mitterrand/


PLUS (1) DE POIGNÉES DE MAIN, MAIS PLUS (2) DE SOURIRES

mars 9, 2020

C’est peut-être ce qu’un-e Anglais-e remarque le plus en France: les gens se saluent avec beaucoup plus d’élan qu’en Angleterre. Pour saluer quelqu’un, soit on se serre la main, soit on fait la bise. Mais le coronavirus est en train de contraindre les Français à changer leurs habitudes et leur comportement.

Se dégager d’un réflexe est compliqué. On ne veut pas donner l’impression d’être froid ou distant mais aujourd’hui, si vous tendez la main à quelqu’un, on est susceptible de vous lancer un regard suspicieux. Mais refuser la main qu’on vous tend pourrait être pris comme un signe de mépris, de méfiance ou de désaccord.

Que faire donc pour éviter les poignées de main et les embrassades? Il faut adopter de nouveaux gestes et changer nos habitudes quotidiennes. On devrait peut-être chercher dans d’autres pays pour des gestes appropriés. Décidément le frottement de nez des hommes en Arabie Saoudite ne nous conviendrait pas. Il vaudrait mieux faire une révérence comme au Japon ou se joindre les mains devant le visage comme en Inde.

Autrement, on a inventé de nouveaux gestes qui peuvent vous sembler bizarre au début, mais qui deviendront normaux avec le recul du temps: des checks de coudes, la paume sur votre propre poing (geste traditionnel chinois), des petites tapes des pieds. Et pourquoi pas un signe de pouce levé ou un grand sourire? Ces gestes-là vont à coup sûr remonter le moral à votre interlocuteur!

Lecture complémentaire au sujet de la bise: https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2014/02/04/cest-simple-comme-bonjour/

(1) Prononcé sans ‘s’ à la fin (2) Prononcé avec le ‘s’

NO MORE HANDSHAKES, BUT MORE SMILES

It’s perhaps what an English person most notices in France: people greet each other with a lot more enthusiasm than in England. To greet someone, you either shake their hand on kiss them on both cheeks. But the coronavirus is in the process of forcing French people to change their habits and behaviour.

To get out of a habit is complicated. You don’t want to give the impression that you’re cold or distant but today, if you hold out your hand to someone, they’re likely to give you a suspicious look. But refusing to shake the hand offered to you could be taken as a sign of contempt, distrust or disagreement.

What can we do then to avoid handshakes and kissing? We must adopt new gestures and change our daily habits. Perhaps we should look to other countries for appropriate gestures? The rubbing of noses by men in Saudi Arabia definitely wouldn’t suit us. It would be better to bow like in Japan or to put your hands together in front of your face like in India.

Otherwise, people have invented new gestures which might seem strange to you at first, but which will become normal with the passage of time: elbow bumps, the palm against your own fist (a traditional Chinese gesture), little foot taps. And why not a thumbs up sign or a big smile? These gestures are guaranteed to cheer up your contact!

Further reading about ‘la bise’:https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2014/02/04/cest-simple-comme-bonjour/

(1) Pronounced without the ‘s’ at the end (2) Pronounced with the ‘s’