AU DELÀ DU TEMPS

avril 6, 2021

Passer 40 jours sous terre dans l’obscurité totale, ça vous dit? Ce n’est pas ce que j’appelle m’amuser, mais c’est ce qui se passe actuellement dans la grotte de Lombrives à Ussat en Ariège dans les contreforts des Pyrénées, pas loin de la frontière espagnole.

Cette expédition scientifique, une première mondiale, est pilotée, par l’explorateur-chercheur franco-suisse Christian Clot, directeur de l’Institut d’adaptation humaine. L’objectif est de mieux comprendre l’adaptation de l’homme à un environnement confiné. Comment gérer la désorientation quand on se trouve dans une situation complètement nouvelle? Comment notre cerveau gère-t-il le temps quand il n’a pas d’indicateur. Est-ce qu’un groupe d’êtres humains arrive à se synchroniser et à fonctionner ensemble dans ces conditions bizarres?

Le groupe de 15 personnes (7 femmes et 8 hommes) se compose de scientifiques, psychologues, médecins, une infirmière, une bijoutière et une professeur de maths.

Vous en avez ras-le-bol des confinements continus? D’accord, mais pensez quelques instants à ces pionniers dont le confinement est volontaire. L’idée est née avant la pandémie, mais semble avoir encore plus de pertinence aujourd’hui. Le jour J où ils sont plongés dans la terre, c’était le 14 mars, donc on attend avec impatience leur réapparition le 22 avril.

DEEP TIME

Spending 40 days underground in total darkness, does that appeal to you? It’s not what I call fun, but it’s what’s happening at the moment in the Lombrives cave at Ussat in Ariège in the foothills of the Pyrenees, not far from the Spanish border.

This scientific expedition, a world first, is led by the Franco-Swiss explorer-researcher Christian Clot, director of the Human Adaptation Institute. The aim is to improve our understanding of how mankind adapts to a confined environment. How do we manage our disorientation when we are in a completely new situation? How do our brains manage time when there are no indicators? Can a group of humans manage to synchronise themselves and function together in these strange conditions?

The group of 15 people (7 women and 8 men) consists of scientists, psychologists, doctors, a nurse, a jeweller and a maths teacher.

Are you fed up with continuous lockdowns? OK, but spare a thought for these pioneers whose confinement is voluntary. The idea came about before the pandemic, but seems to have even more relevance today. D-day, when they plunged into the earth, was 14 March, so we look forward to their reappearance on 22 April.