L’APPRENTI DU BOULANGER

Non, il ne s’agit ni d’un poème, ni d’une symphonie, ni d’un film d’Hollywood. C’est une histoire que je trouve à la fois réconfortante et inquiétante. Réconfortante car, pour les individus concernés, il y a une fin heureuse, mais inquiétante car ils n’auraient jamais dû se trouver dans cette position peu enviable.

Un boulanger de Besançon, Stéphane Ravacley, avait embauché en apprentissage Laye Fodé Traoré, un jeune immigrant de Guinée qui en avait bavé. Le jeune homme, qui a vite maîtrisé le français, venait d’avoir 18 ans et était donc menacé d’expulsion. Son patron, pas d’accord avec cette situation, et malgré une santé fragile (il a fait trois embolies pulmonaires) n’a vu qu’un seul moyen de la remédier: une grève de la faim.

Une pétition a été signée par plus de 240 000 personnes et une tribune du Nouvel Observateur, de la part de plusieurs célébrités (dont le journaliste et eurodéputé Raphaël Glucksmann, l’actrice Marion Cotillard, l’acteur Omar Sy, la romancière Leila Slimani et le philosophe Edgar Morin), a appelé le président de la République à aider le boulanger bisontin et son apprenti. Après 10 jours, pendant lesquels le boulanger a continué de travailler, le combat est gagné. Régularisé depuis le 14 janvier, Laye a repris le travail.

Comme dit Stéphane dans cette vidéo: Ce n’est pas à moi de faire réfléchir les gens. Pourtant, il souhaite travailler sur un texte de loi qui puisse protéger les jeunes comme Laye jusqu’à obtention d’un diplôme ou d’un cursus scolaire quel que soit leur âge. Que dit Laye? Je suis fier de mon patron et du combat qu’il a mené. https://www.youtube.com/watch?v=mc_WDt8sbQM

THE BAKER’S APPRENTICE

No, it’s not a poem, a symphony or a Hollywood film It’s a story which I find both heartwarming and worrying. Heartwarming as, for the individuals concerned, it has a happy ending, but worrying as they should never have found themselves in this invidious position.

A Besançon baker, Stéphane Ravacley, had taken on an apprentice, Laye Fodé Traoré, a young immigrant from Guinée who had had a hard time. The young man, who quickly learnt to speak French, had just turned 18 and was therefore threatened with expulsion. His boss, who opposed this situation and despite his own fragile health (he’s had three pulmonary embolisms), could only see one way of solving it: a hunger strike.

A petition was signed by more than 240,000 people and a letter in the ‘Nouvel Observateur’ magazine signed by several celebrities (amongst them the journalist and Euro MP Raphaël Glucksmann, the actress Marion Cotillard, the actor Omar Sy, the novelist Leila Slimani and the philosopher Edgar Morin) called on the president to help the baker from Besançon and his apprentice. After 10 days, during which the baker continued to work, the battle was won. His papers in order since 14 January, Laye has gone back to work.

As Stéphane says in this video: “It’s not up to me to make people think”. However, he wants to work on a proposal for a law which will protect young people like Laye until they get a qualification or a place on a degree course, whatever their age. What does Laye say? “I’m proud of my boss and the fight he put up”.

One Response to L’APPRENTI DU BOULANGER

  1. Gill dit :

    quelle merveilleuse nouvelle!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :