LA MAISON-BLANCHE EN DORDOGNE?

Entre Périgueux et Brive-La-Gaillarde en Dordogne se trouve un château qui va vous faire un choc si par hasard vous tombez dessus. Il faudra vous pincer, car le Château de Rastignac est le sosie de la résidence présidentielle des États-Unis à Washington.

Ce n’est pas une coïncidence si le château, situé dans la petite commune de La Bachellerie en pleine campagne périgordine, ressemble à s’y méprendre à la Maison-Blanche. Mais les experts ne sont pas d’accord sur lequel des deux est l’originel.

Il paraît qu’en 1789, Thomas Jefferson, alors ambassadeur des États-Unis en France, a visité l’école d’architecture de Bordeaux où il a vu les croquis de Rastignac et s’en serait inspiré pour la Maison- Blanche. Mais certains soutiennent mordicus que c’est le contraire et que les Français ont copié le bâtiment américain.

Avec ses six colonnes et sa rotonde, tous les historiens s’accordent: les deux bâtiments se ressemblent comme deux gouttes d’eau et la ressemblance est trop grande pour n’être que le pur hasard. Espérons que Donald Trump n’essaie pas d’acheter le château français quand il déménagera de la Maison-Blanche.

THE WHITE HOUSE IN THE DORGOGNE?

Between Périgueux and Brive La Gaillarde in the Dordogne there’s a château which will give you a jolt if you stumble upon it by chance. You’ll have to pinch yourself, as the Château de Rastignac is a dead ringer for the United States presidential residence in Washington.

It’s not a coincidence if the château, situated in the little ‘commune’ of La Bachellerie in the heart of the Perigord countryside, looks suspiciously like the White House. But the experts don’t agree as to which one is the original.

Apparently, in 1789, Thomas Jefferson, at that time United States ambassador to France, visited the Bordeaux school of architecture where he saw the plans for Rastignac and is said to have taken inspiration from them. But others stubbornly maintain that it’s the opposite and that the French copied the American building.

With its six columns and its rotunda, all historians are in agreement: the two buildings are as alike as two peas in a pod and the resemblance is too strong to just be chance. Let’s hope Donald Trump doesn’t try to buy the French château when he moves out of the White House.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :