FRAIS D’ENVOI DES LIVRES PRIS EN CHARGE PAR LE GOUVERNEMENT

Les librairies indépendantes ont été obligées de fermer pendant ce deuxième confinement. Mais le gouvernement français leur a donné un coup de pouce en annonçant qu’ils allaient prendre en charge les frais d’envoi des livres qu’elles vendent en ligne pendant la durée du confinement.

Les TPE et les PME qui vendent principalement des livres neufs peuvent se faire rembourser de leurs frais, sauf le tarif minimum légal de 0,01 euro. C’est une planche de salut pour ces petites entreprises qui souffrent les problèmes successifs de fermetures dues à la pandémie et la forte concurrence d’Amazon.

Considérés comme commerces “non essentiels” les librairies vivent un véritable calvaire en 2020. Ils militent pour une réouverture rapide, mais entretemps doivent se contenter de ce dispositif bouche-trou. Certaines politiques, dont Roselyne Bachelot, ministre de la Culture et Anne Hidalgo, maire de Paris, appellent aux Français à ne pas acheter leurs livres sur Amazon. Les supermarchés sont actuellement interdits de vendre des livres.

La France a deux fois plus de librairies indépendantes que le Royaume-Uni. Des prix fixes, l’interdiction de pratiques abusives et le concept des villes ou villages du livre soutiennent cette indépendance.

SHIPPING COSTS FOR BOOKS TO BE PAID BY GOVERNMENT

Independent booksellers have been forced to close during this second lockdown. But the French government has given them a bit of help by announcing that they will be responsible for the shipping costs of books they sell on line during the lockdown.

TPEs (very small companies) and PMEs (small to medium-sized companies) who sell mainly new books can have their shipping costs reimbursed, apart from the legal minimum of 0.01 euros. It’s a lifeline for these small companies who are suffering from the double whammy of closures due to the pandemic and strong competition from Amazon.

Deemed to be “non-essential” businesses, bookshops are going through a terrible ordeal in 2020. They’re calling for a rapid re-opening, but in the meantime have to make do with this stopgap provision. Some politicians, including Culture minister Roselyne Bachelot and Paris mayor Anne Hidalgo, are calling on French people not to buy their books on Amazon. Supermarkets are currently banned from selling books.

France has twice as many independent booksellers as the UK. Fixed prices, bans on predatory behaviour and the concept of book towns and villages support this independence.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :