EN FACE-À-FACE

Après toute la polémique autour du port du voile à l’école, nous voilà face à une nouvelle polémique faciale pour la rentrée 2020: qui doit se couvrir le visage contre la propagation de la Covid-19?

Les grands, les petits, les profs? Recommandé, obligatoire, interdit? Lors des déplacements, dans des lieux où la distanciation sociale est difficile, partout? Suivre l’évolution des règles sanitaires est devenu un vrai défi.

Les profs obligés de porter un masque doivent trouver des moyens de renforcer leur enseignement: le regard, la voix, les gestes. C’est inventer une nouvelle façon de communiquer en classe.

Entretemps, cette polémique autour du port du masque m’a fait réfléchir à la traduction du mot anglais ‘face’, car il existe trois possibilités en français: le visage, la figure et la face. Le visage et la figure semblent être plus ou moins équivalents et s’appliquent surtout à une personne. Par contre, on emploie la face plutôt quand on parle d’un animal, et aussi dans des expressions courantes comme faire face à quelque chose, perdre/sauver la face et en face-à-face.

Mais attention, plusieurs expressions anglaises avec ‘face’ ne se traduisent pas littéralement: par exemple pour ‘to make a face’ on dirait ‘faire une grimace’, pour ‘to keep a straight face’ on dirait ‘garder son sérieux’ et pour ‘to show one’s face’ ‘se montrer’ serait apte. Que diriez-vous de ‘je n’en ai pas le courage’ pour ‘I can’t face it’.

FACE TO FACE

After all the controversy surrounding the wearing of the veil in school, here we are faced with a new facial controversy for the return to school in 2020: who’s supposed to wear a face covering to prevent the spread of Covid-19?

Older children, young children, teachers? Recommended, compulsory, forbidden? When moving around, in places where social distancing is difficult, everywhere? Following the changing safety rules has become a real challenge.

Teachers who have to wear a mask must find ways of reinforcing their teaching: eyes, voices, gestures. It’s inventing a whole new way of communicating in the classroom.

Meanwhile, the controversy about wearing a mask has made me think about the translation of the English word ‘face’, as there are three possibilities in French: le visage, la figure and la face. Le visage and la figure seem to be more or less equivalent and apply particularly to a person. However, la face is used when talking about an animal, and also in common expressions like faire face à qch (to face up to something, cope with something), perdre/sauver la face (to lose or save face) et en face-à-face (face-to-face, one-to-one).

But beware, several English expressions with ‘face’ can’t be translated literally: for example for ‘to make a face’, you’d say ‘faire une grimace’, for ‘to keep a straight face’, you’d say ‘garder son sérieux’ and for ‘to show one’s face’ ‘se montrer’ would be apt. Or how about ‘je n’en ai pas le courage’ for ‘I can’t face it’?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :