LE MOUCHOIR DE MARILYN MONROE

Personne ne sait combien de théâtres vont survivre à l’épidémie de Covid-19. Leur avenir est en jeu et peut-être seulement les plus forts ou les plus dynamiques d’entre eux vont revivre de bons moments.

Le créateur d’un théâtre pas comme les autres a décidé de sauver son enfant chéri, la Comédie Italienne. Situé au coeur du XIVe arrondissement, le théâtre à la façade attirante est un petit bout de l’Italie à Paris, où on programme exclusivement des pièces italiennes traduites en français.

Pour rembourser les dettes de ce lieu unique, le créateur, Attilio Maggiuli, a vendu un objet qui appartenait à la vedette de cinéma Marilyn Monroe. Le mouchoir brodé de dentelles a changé de main plusieurs fois depuis sa découverte dans les toilettes de l’hôtel Waldorf Astoria à New York. Maggiuli a dû avoir bien du mal à se séparer de son porte-bonheur, un vrai crève-coeur pour lui, mais une aubaine pour le théâtre. Le petit carré de soie s’est vendu 300.000 euros.

Il y a deux ans, Maggiuli a mis en scène une pièce de Fabio Fabi intitulé Le mouchoir de Marilyn Monroe qui représente la star toujours vivante, nonagénaire, en conversation avec une petite fille et évoquant le fabuleux destin de Marilyn.

Espérons que la Comédie Italienne réussit à surmonter cette crise qui nuit tellement à nos théâtres bien-aimés.

MARILYN MONROE’S HANDKERCHIEF

Nobody knows how many theatres are going to survive the Covid-19 epidemic. Their future is in the balance and maybe only the strongest and most dynamic amongst them will see the good times again.

The creator of an unusual theatre decided to save his brainchild, the Comédie Italienne. Situated in the heart of the 14th arrondissement, the theatre with the eye-catching facade is a little piece of Italy in Paris, where they only put on Italian plays translated into French.

To pay off this unique place’s debts, its creator, Attilio Maggiuli, sold an object which used to belong to the film star, Marilyn Monroe. The handkerchief embroidered with lace has changed hands several times since it was discovered in the toilets of the Waldorf Astoria in New York. Maggiuli must have found it really hard to part with his good luck charm, really heart-breaking for him, but a godsend for the theatre. The little square of silk fetched 300,000 euros.

Two years ago, Maggiuli staged a Fabio Fabi play entitled “Marilyn Monroe’s handkerchief” in which the star is still alive, in her nineties, talking with a young girl and evoking the amazing fate of Marilyn.

Let’s hope that the Comédie Italienne manages to ride out the crisis which is doing such harm to our beloved theatres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :