LE RETOUR DU CASTOR

Nous vivons des heures sombres, c’est indéniable. Jouer les Cassandre fait fureur et à juste titre. Mais parmi toutes les mauvaises nouvelles se cachent de temps en temps des bonnes. Des traces de la présence des castors ont été découvertes dans le nord de la France où, à toutes fins pratiques, ils avaient disparu. Le grand rongeur arriverait de la Belgique où il a été réintroduit il y a une dizaine d’années. Pour autant, personne n’a vu l’animal lui-même.

Les castors étaient présents partout en France jusqu’au XVIIe siècle. Mais malheureusement les chasseurs étaient présents eux aussi, la fourrure de l’animal étant très prisée. Les castors ont changé leur comportement pour devenir nocturnes et ainsi éviter la menace humaine.

En France, les castors sont une espèce protégée depuis 1968. Au Royaume-Uni, selon le Woodland Trust, on estime la population de castors à 400. Pourtant il n’y a pas de protection juridique et les propriétaires terriens peuvent les abattre sans réglementation.

Parfois les castors font des dégâts sur les arbres en bordure des cours d’eau, mais, en construisant des barrages, ils créent de nouvelles zones humides et contribuent à la biodiversité avec de nouveaux habitats. Dans certaines régions le risque d’inondation est diminué grâce à ces bosseurs, un grand avantage dans cette période de crues.

Vous vous rappellerez peut-être que Jean-Paul Sartre appelait Simone de Beauvoir “Castor” car son nom rappelait l’anglais “beaver”. Il tenait en estime les castors “qui vont en bande et qui ont l’esprit constructeur”. Il nous incombe de les respecter, nous aussi.

THE RETURN OF THE BEAVER

We’re living in dark times, that’s for sure. Spreading doom and gloom is all the rage and justifiably so. But in amongst all the bad news, good news is occasionally hidden. Beaver tracks have been found in the north of France where, to all intents and purposes, they’d become extinct. The large rodent is said to have come from Belgium where it was reintroduced about ten years ago. Even so, no-one’s actually seen the animal itself.

Beavers were around in France until the seventeenth century. But unfortunately, hunters were also around, the animal’s fur being very sought after. Beavers changed their behaviour to become nocturnal and thus avoid the threat from humans.

In France, beavers have been a protected species since 1968. In the UK, according to the Woodland Trust, the population is estimated at 400. However, there is no legal protection and landowners can cull them without regulation.

Sometimes beavers cause damage to trees on the banks of water courses, but, by building dams, they create new wetland areas and contribute to biodiversity with new habitats. In some areas, the flood risk is diminished thanks to these hard workers, a big advantage in this time of rising waters.

You may remember that Jean-Paul Sartre used to call Simone de Beauvoir “Castor” as her name was reminiscent of the English “beaver”. He held beavers in high respect “they’re team players and have a constructive spirit”. It’s incumbent on us too to respect them.

One Response to LE RETOUR DU CASTOR

  1. Roger S dit :

    Hi everyone,
    I am Belgian,I have always stayed scout in my mind with my totem « Castor » and I’m proud.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :