ACCÉLÉREZ, IL NOUS RESTE DES ENFANTS!

mai 27, 2019

Guy Galéa, maire de Lugny en Saône-et-Loire, en avait marre des excès de vitesse dans la rue de la Folie qui porte bien son nom.

Même l’instauration d’une zone 30 devant l’école n’a pas eu l’effet recherché. Les automobilistes continuaient d’aller à toute vitesse. Monsieur Galéa a donc décidé que seule une méthode de choc convaincrait les automobilistes à modifier leur comportement.

Il s’est inspiré des avertissements devenus communs aujourd’hui qui empêchent les automobilistes valides de se garer sur une place réservée aux handicapés: “Si vous prenez ma place, prenez aussi mon handicap”.

Accélérez, il nous reste des enfants!” indiquent les panneaux. Au moyen de l’ironie, il veut choquer, secouer, éveiller les consciences, faire réagir et faire rire. Il reste à voir si cet humour noir va marcher, mais ça vaut la peine d’essayer, non?

ACCELERATE, WE’VE STILL GOT SOME CHILDREN LEFT!

Guy Galéa, mayor of Lugny in Saône-et-Loire, had had enough of speeding in the aptly-named rue de la Folie (Madness Road) .

Even setting up a 30 kmph zone in front of the school didn’t have the required effect. Drivers continued to speed. So Mr Galéa decided that only shock tactics would persuade motorists to change their behaviour.

He drew inspiration from the now commonplace warnings which stop able-bodied drivers parking on disabled parking spaces. “If you take my space, take my handicap too”.

Accelerate, there are still some children left!” say the signs. By means of irony, he wants to shock, shake people up, raise awareness, provoke a reaction and make people laugh. It remains to be seen whether this black humour works, but it’s worth a try, isn’t it?


JOURNÉE MONDIALE DES ABEILLES

mai 20, 2019

C’est aujourd’hui la journée mondiale des abeilles. De nos jours, il y a tant de journées internationales – journée de la femme, de l’eau, des toilettes pour n’en citer que quelques-unes. Peut-être on n’y prête plus attention. Mais l’importance des abeilles ne doit pas être sous-estimée. La survie de l’humanité en dépend.

Les colonies d’abeilles sont menacées sur tous les fronts:  les pesticides, les changements d’utilisation des terres, l’agriculture intensive et les pratiques de monoculture, le réchauffement de la planète. Mais les abeilles pollinisent 170 000 espèces de plantes, sans lesquelles notre sécurité alimentaire serait totalement dégradée. Une contribution fondamentale à notre bien-être.

Depuis le 1 septembre 2018, les néonicotinoïdes sont interdits dans les champs français, afin de protéger les colonies d’abeilles décimées par ces produits chimiques.

Chacun peut faire sa part en cultivant des plantes à fleurs et s’abstenir d’utiliser des produits chimiques dans son jardin. Quelques exemples de plantes mellifères qui feront le bonheur des abeilles: la lavande, le coquelicot, la bourrache, le fenouil, la marguerite, le bleuet. Il y en a plein d’autres: à vous de choisir …

WORLD BEE DAY

Today is world bee day. Nowadays there are so many international days – women, water, toilets to name but a few. Perhaps we no longer pay much attention. But the importance of bees shouldn’t be under-estimated. The survival of humanity depends on them.

Bee colonies are threatened on all fronts: pesticides, changes in land use, intensive agriculture, monocultures, global heating. But bees pollinate 170 000 species of plant, without which our food security would be totally degraded. A fundamental contribution to our well-being.

Since 1st September 2018, neonicotinoids have been banned in French agriculture, in order to protect bee colonies decimated by these chemical products.

Everyone can do their bit by growing flowering plants and abstaining from using chemicals in the garden. Some examples of nectar-producing plants which bees will love: lavender, poppies, borage, fennel, daisies, cornflowers. There are many more: it’s up to you.


LA PÉTANQUE MENACÉE

mai 13, 2019

La pétanque, le jeu de boules d’origine provençale (pèdtanca – les pieds plantés) a quelque 600 000 licenciés qui sont repartis dans le monde entier. Il y a aussi évidemment des millions d’amateurs qui jouent le dimanche ou en vacances.

Une mauvaise nouvelle pour les passionnés français: la menace d’une pénurie de cochonnets. Le seul fabricant français de la petite blanche se trouve dans une situation inquiétante: une chenille destructrice, la pyrale du buis, dévore les feuilles jusqu’à souvent tuer les arbres.

Le patron de la tournerie Monneret qui fabrique environ un million de cochonnets en bois par an prévoit ”qu’il n’y aura plus de buis dans le Jura d’ici cinq ou sept ans« . Il cherche d’autres solutions, mais entretemps il espère accumuler suffisamment de bois pour les dix prochaines années.

D’autres nouvelles du monde de la pétanque. La pétanque brigue d’intégrer les Jeux olympiques de Paris de 2024. En compétition fédérale, le port du jean est désormais interdit. Seul est autorisé le pantalon ou le pantacourt.

On a prolongé la saison en échangeant le gravier pour la glace. Le premier club de pétanque sur glace s’est ouvert à Avignon et maintenant il y a même des championnats du monde.

À Decazeville dans l’Aveyron on a interdit la pratique de la pétanque dans les lieux publics entre 23 heures et 8 heures du matin pour lutter contre les nuisances sonores qui empêchent les riverains de dormir.

PÉTANQUE UNDER THREAT

Pétanque, the bowling game which originated in Provence (pèdtanca feet – firmly planted) has some 600,000 registered players spread over the whole world. Of course there are also millions of amateurs who play on Sundays or on holiday.

There’s some bad news for French enthusiasts: the threat of a shortage of jacks. The only French manufacturer of the little white ball is in a worrying situation: a destructive caterpillar, the box-tree caterpillar, is devouring the leaves to the point of often killing the trees.

The boss of the Monneret wood-turning factory which makes about a million wooden jacks per year predicts “that there will be no more boxwood in the Jura in five or seven years’ time”. He’s looking for other solutions, but meanwhile hopes to accumulate sufficient wood for the next ten years.

Other news from the pétanque world. Pétanque is aspiring to be included in the Paris Olympics in 2024. In club competition, jeans are no longer allowed. You can only wear trousers or capri pants.

The season has been extended by exchanging gravel for ice. The first ice pétanque club has opened in Avignon and now there are even world championships.

At Decazeville in the Aveyron, playing pétanque in public places between 11pm and 8 am has been banned to prevent the noise nuisance which has been keeping residents awake.