COLETTE: UNE ROMANCIÈRE EN AVANCE SUR SON ÉPOQUE

Colette, c’est tout un personnage. Interprétée par Keira Knightley dans un film biographique britannique récemment sorti en salles, la romancière polyvalente, née vers la fin du XIXe siècle, était sûrement en avance sur son époque.

Après une enfance heureuse, Sidonie-Gabrielle Colette (Colette c’est son nom de famille) est arrachée de sa Bourgogne natale et emmenée à Paris par un homme sophistiqué plus âgé qu’elle, Henry Gauthier-Villars, surnommé Willy. Elle s’est mariée avec lui en 1893 à l’âge de 20 ans. Willy était un auteur de romans, souvent écrits par des nègres. C’est ainsi que les premiers romans semi-autobiographiques de Colette sont parus sous le nom de Willy: Claudine à l’école, Claudine à Paris, Claudine en ménage et Claudine s’en va.

C’était un mariage non conventionnel et le couple s’est divorcé en 1906. Pour gagner sa vie, Colette a poursuivi une carrière de mime au music-hall, en vivant plusieurs relations lesbiennes. Elle s’est battue pour surmonter les contraintes de la société du début du XXe siècle et franchir l’interdit. Par la suite, elle a écrit encore beaucoup de romans et a travaillé comme journaliste.

J’adore les premières lignes de son roman La naissance du jour où sa mère écrit une lettre au deuxième mari de Colette refusant à regret son invitation à aller voir sa fille à cause d’un cactus rose qui ne fleurit que tous les quatre ans: elle ne veut pas s’absenter de peur de manquer la floraison.

Vous avez vu le film? Dites-nous ce que vous en pensez. Avez-vous lu des romans de Colette? Lesquels préférez-vous?

COLETTE: A NOVELIST AHEAD OF HER TIME

Colette is quite a character. Played by Keira Knightley in a recently-released British biopic, the versatile novelist born towards the end of the nineteenth century was surely ahead of her time.

After a happy childhood, Sidonie-Gabrielle Colette (Colette is her surname) was whisked away from her native Burgundy and taken to Paris by a sophisticated older man, Henri Gauthier-Villars, nicknamed Willy. She married him in 1893 at the age of 20. Willy was a novelist whose books were often ghost-written. This was how Colette’s first semi-autobiographical novels were published in Willy’s name: “Claudine at school”, “Claudine in Paris”, “Claudine married” and “Claudine goes away” (translated into English as “Claudine and Annie”).

Theirs was an unconventional marriage and the couple divorced in 1906. To earn a living, Colette made a career of mime in music halls, whilst having several lesbian relationships. She fought to overcome the constraints of early twentieth century society and to bust taboos. She went on to write many more novels and to work as a journalist.

I love the opening lines of her novel “Daybreak” where her mother writes a letter to Colette’s second husband regretfully declining his invitation for her to visit her daughter because of a pink cactus which only flowers once every four years: she doesn’t want to go away for fear of missing the flowering.

Have you seen the film? Tell us what you think of it. Have you read any of Colette’s novels? Which are your favourites?

Publicités

One Response to COLETTE: UNE ROMANCIÈRE EN AVANCE SUR SON ÉPOQUE

  1. salianne dit :

    Commentaire reçu d’Eric: J’ai apprecié beaucoup le film sur la vie de Colette et KKnightley est excellente mais D. West a volé la vedette à mon avis avec sa représentation de son mari ‘Willi’.C’est un movie somptueux que je recommande vivement.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :