UNE NOUVELLE MONNAIE ENTRE EN CIRCULATION EN FRANCE

février 26, 2018

Ce printemps la Normandie lance une monnaie régionale. Elle s’appelle le Rollon et elle sera entièrement numérique. Les citoyens des cinq départements de la Normandie vont désormais pouvoir effectuer des paiements depuis leur compte Rollons en ligne et au moyen d’une appli sur smartphone ou d’une carte de paiement.

Une quarantaine de villes françaises ont déjà leur monnaie locale (voir mon billet dans l’archive du 19 avril 2013 https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2013/04/19/les-monnaies-locales/ ).

La nouvelle monnaie a pour but le développement de l’économie régionale, le développement durable et le soutien du commerce de proximité. Elle aura une parité de change avec l’euro, c’est-à-dire un Rollon vaudra un euro. Les deux barres sur le logo représentent cette parité.

Pourquoi Rollon? Le chef Viking Rollon était le premier duc de Normandie au IXe siècle et c’est lui le premier à créer une monnaie normande gravée à son effigie.

De nos jours, les monnaies alternatives font une percée discrète dans le commerce quotidien. Auront-elles un avenir à long terme? On verra bien …

NEW CURRENCY COMING INTO CIRCULATION IN FRANCE

This spring Normandy is launching a regional currency. It’s called the Rollon and will be completely digital. In future, citizens of Normandy’s five départements will be able to make payments from their online Rollons account by means of a smartphone app or a payment card.

Around forty French towns already have local currencies (see my article in the archive dated 19 April 2013 https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2013/04/19/les-monnaies-locales/ ).

The aim of the new currency is to promote the development of the regional economy, sustainable development and support for local business. It will have parity with the euro, i.e. one Rollon will be worth one euro. The two lines on the logo represent this parity.

Why Rollon? The Viking chief Rollon was the first duke of Normandy in the ninth century and he was the first person to create a Norman currency engraved with his likeness.

Nowadays, alternative currencies are making a discreet breakthrough in everyday business. Will they have a long-term future? We’ll see …

Publicités

À QUOI SERT UN JARDIN?

février 19, 2018

Selon le dictionnaire, la définition d’un jardin est la suivante: terrain où l’on plante des végétaux comestibles ou d’agrément. C’est une définition assez générale car les jardins ne signifient pas la même chose pour tout le monde.

La liste des activités qu’on peut faire dans un jardin est sans limite, mais comprennent, entre autres: cultiver, jouer, se détendre, se reposer, cuisiner, manger, observer, communier avec la nature, s’entraîner et ainsi de suite.

Qu’est-ce que ça représente pour vous? Un passe-temps ou une corvée? Une compétence pratique qu’on peut apprendre ou un art? On dit qu’avoir la main verte est un talent inné, mais des millions de jardiniers réfutent cette notion.

Grand ou petit, un jardin vous permet d’échapper le train-train quotidien. Si le métro, boulot, dodo vous donne le cafard, rien ne vaut une petite heure au jardin. Et même si vous n’avez qu’un balcon, il est quand même possible d’accomplir des miracles de jardinage. Comme dit Voltaire: Il faut cultiver notre jardin.

Lecture complémentaire: Voir article dans l’archive du 11 novembre 2014 https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2014/11/18/il-faut-cultiver-notre-jardin/

WHAT’S A GARDEN FOR?

According to the dictionary, a garden is defined as follows: land where you plant edible or ornamental vegetation. It’s rather a broad definition as gardens mean different things to different people.

The list of things you can do in a garden is endless but includes, amongst others: growing, playing, relaxing, resting, cooking, eating, observing, communing with nature, working out and so on.

What does a garden mean to you? A pastime or a chore? A practical skill that can be learnt or an art? They say that having green fingers is an innate talent, but millions of gardeners refute this idea.

Large or small, a garden can allow you to escape the daily grind. If the nine-to-five routine is getting you down, there’s nothing better than spending an hour in the garden. And even if you only have a balcony, it’s still possible to work gardening miracles. As Voltaire says: We must cultivate our gardens.

Further reading: See my article in the archive dated 11 November 2014   https://saliannefrenchfocus.wordpress.com/2014/11/18/il-faut-cultiver-notre-jardin/


L’ENSEIGNE “AU NÈGRE JOYEUX” RETIRÉ

février 12, 2018

La poussée du politiquement correct continue avec l’enlèvement d’une enseigne controversée. Il s’agit de l’ex-chocolaterie parisienne de la rue Mouffetard dans le Ve : Au nègre joyeux. La peinture sera désormais exposée dans un musée.

La chocolaterie, une des premières de Paris, aurait été ouverte en 1748. La peinture représente un homme noir et une femme blanche attablée. On se demande si les détracteurs ont mal compris la peinture. À première vue, on pourrait avoir l’impression que l’homme est serviteur, mais il porte une serviette autour du cou et la chaise derrière lui montre qu’il vient de se lever. Les deux personnages se sourient comme égaux et, comme dit l’enseigne, l’homme est joyeux. Il n’y a aucun soupçon d’ humiliation ou d’exploitation.

Est-ce peut-être le mot nègre qui choque? En fait, il semble plus une question de détails pratiques plutôt que de principe: c’est les riverains qui ont demandé l’enlèvement de la peinture à cause de vandalisme répété.

Selon le groupe communiste au Conseil de Paris la peinture est une “présence insultante et blessante” qui rappelle des crimes de l’esclavage. Mais d’autres mettent en question l’effacement des traces de l’histoire. Les écologistes, par exemple, ont voté pour le maintien de l’enseigne “pour ne pas cacher l’histoire, mais au contraire pour se souvenir.” Ils proposaient une plaque explicative sur la façade du bâtiment. Sont-ils tous passés à côté de la question?

HAPPY NEGRO” SIGN TO BE TAKEN DOWN.

The outbreak of political correctness goes on with the removal of a controversial sign. It’s all about the former Parisian chocolate shop in the rue Mouffetard in the 5th arrondissement: “The Happy Negro”. In future, the painting will be exhibited in a museum.

The chocolate shop, one of the first in Paris, is said to have opened in 1748. The painting shows a black man and a white woman sitting at a table. You wonder whether the critics have got the wrong end of the stick about the painting. At first sight, you might have the impression that the man is a servant, but he’s wearing a napkin round his neck and the chair behind him shows that he’s just stood up. Both people are smiling like equals and, as the sign says, the man is happy. There’s no hint of humiliation or exploitation.

Perhaps it’s the word “negro” which shocks people? In fact, it seems to be more a question of practicality than principle: it’s local residents who requested the removal of the painting because of continuous vandalism.

According to the Communist group on Paris City Council, the picture is an “insulting and wounding presence” which recalls crimes of slavery. But others question the removal of historical reminders. The Greens, for example, voted to keep the sign in place “in order not to hide history but on the contrary, to remind ourselves of it.” They were proposing an explanatory plaque on the side of the building. Have they all missed the point?


VEILLER SUR MES PARENTS

février 6, 2018

Vous habitez loin de votre parent qui habite seul? Vous vous inquiétez pour sa santé, sa sécurité, son isolement? Vous aimeriez pouvoir appeler quelqu’un à la rescousse?

Plus de quoi vous inquiéter: La Poste est à votre service. Elle se met en avant avec son nouveau service Veiller sur mes parents. On peut programmer des visites régulières du facteur pour s’assurer que tout va bien.

En accord avec votre parent, vous décidez la fréquence et les jours des visites (1, 2, 4 ou 6 fois par semaine) et l’identité de la personne à contacter en cas de besoin. Les facteurs sont spécialement formés aux relations avec les personnes âgées.

En temps de canicule, La Poste a souvent offert ce service gratuitement. Maintenant, il faut payer, ce qui scandalise beaucoup de gens qui n’approuvent pas la monétisation du service. D’autres acceptent que les temps aient changé et se réjouissent de cette réinjection de l’humain dans la vie de leurs proches, surtout en zone rurale.

Un Français sur dix vit seul. Pour ceux qui sont confinés chez eux, une visite du postier peut être une planche de salut.

N’oubiez pas que le mot parent en français ne se limite pas au père et à la mère et comprend tous les membres de la famille.

KEEP AN EYE ON MY RELATIVES

Do you live a long way from a parent who lives alone? Do you worry about their health, safety, isolation? Would you like to be able to call someone to the rescue?

No need to worry any more: the French Post Office is at your service. It’s stepping up to the plate with its new “Keep an eye on my relatives” service. You can book regular visits by the postman to make sure that everything is alright.

In agreement with your relative, you decide the frequency and days of the week for the visits (1, 2, 4 or 6 times a week) and provide a contact name in case of need. The postmen are specially trained in interacting with older people.

When there’s a heatwave, the Post Office has often offered this service for free. Now you have to pay, which is horrifying some people who don’t agree with the monetisation of the service. Others accept that times are changing and are happy about this reinjection of the human touch in the life of their relatives, particularly in rural areas.

One French person in ten lives alone. For those who are housebound, a visit from the postman can be a lifeline.

Don’t forget that the word ‘parent’ in French doesn’t just mean father or mother but includes all the members of the family.