LA PLUS ANCIENNE PÂTISSERIE DE PARIS

Nicolas Stohrer, Alsacien de naissance, a appris le métier de cuisinier et de pâtissier auprès du roi de Pologne, Stanislas Leszczynski. En 1725, Marie, la fille du roi, s’est mariée avec Louis XV et a emmené son pâtissier préféré avec elle à Versailles. En 1730, Nicolas Stohrer a quitté le palais pour ouvrir sa propre pâtisserie au 51, rue de Montorgueil dans le IIe arrondissement de Paris.

La création la plus célèbre de Stohrer est le baba au rhum. Cette pâtisserie est composée de brioche sèche, arrosée de vin de Malaga, parfumée au safran et fourrée de crème pâtissière, raisins secs et frais. Avec le temps, la crème chantilly a remplacé la crème pâtissière. À l’origine, ça s’appelait un Ali Baba, tenant son nom du personnage du conte des Mille et Une Nuits, dont le roi Stanislas était lecteur assidu.

Le puits d’amour est une autre spécialité de la maison dont la première recette est censée dater de 1735. Selon la légende, Louis XV avait l’habitude d’offrir cet entremets à ses maitresses comme preuve d’amour. Aujourd’hui c’est le gâteau incontournable à la Saint Valentin.

Si vous avez le bec sucré, ne manquez pas la pâtisserie Stohler lors de votre prochain passage à Paris.

THE OLDEST PATISSERIE IN PARIS

Nicolas Stohrer, born in Alsace, learnt the profession of chef and confectioner with the King of Poland, Stanislas Leszczynski. In 1725, Mary, the king’s daughter, married Louis XV and took her favourite confectioner with her to Versailles. In 1730, Nicolas Stohrer left the palace to open his own patisserie at 51, rue de Montorgueil in the second arrondissement of Paris.

Stohrer’s most famous creation is the rum baba. This patisserie is made of dry brioche, sprinkled with Malaga wine, flavoured with saffron and filled with confectioner’s custard, raisins and grapes. Over time, whipped cream has replaced confectioner’s custard. Originally, this was called an Ali Baba, taking its name from the character in the story of the Thousand and One Nights (Arabian Nights), of which King Stanislas was an avid reader.

The well of love is another house speciality whose original recipe is said to date from 1735. According to legend, Louis XV was in the habit of giving this sweet to his mistresses as proof of his love. Today it’s a must-have cake on Valentines Day.

If you’ve got a sweet tooth, don’t miss the Stohler Patisserie on your next visit to Paris.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :