UNE HISTOIRE RÉCONFORTANTE

Ce matin j’ai lu dans le Nouvel Obs une histoire vraie qui réchauffe le coeur. Il s’agit du parcours d’un jeune Camerounais sans papiers, Williams Kemadjou Tchatchoua, qui vient d’être nommé meilleur ouvrier de Bretagne.

Williams raconte sa vie au Cameroun, où il a dû quitter l’école à 11 ans pour se rabattre sur des petits boulots à la sauvette. À l’âge de 16 ans, il a quitté le Cameroun pour traverser l’Afrique pour tenter de gagner la France, un périple long et difficile, en passant par le Nigeria, le Niger, l’Algérie, le Maroc et l’Espagne.

En novembre 2014 il a passé deux semaines à Paris où il dormait dans la rue et se rendait aux Restos du Coeur pour survivre. Monté dans un train au hasard, il s’est retrouvé en Bretagne où il a été placé dans une famille d’accueil à Bourg-Blanc dans le Finistère. Il s’est inscrit en CAP en métallerie serrurerie et a fini par participer au concours régional des Olympiades des métiers. L’année prochaine il ira au concours national à Bordeaux.

Je vous recommande vivement de lire ce récit véridique qui témoigne du courage et du talent de ce jeune homme et aussi de la gentillesse et du soutien des individus et associations qui l’ont aidé au cours de ce parcours qui résume le summum du XXIe siècle. Cependant, l’histoire n’est pas encore terminée: le jeune homme espère recevoir prochainement son titre de séjour pour régulariser sa situation. Croisons les doigts.

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1612239-camerounais-j-ai-ete-elu-meilleur-ouvrier-de-bretagne-j-espere-avoir-enfin-mes-papiers.html#xtor=EPR-1-[ObsActu8h]-20161121

Lecture complémentaire dans l’archive: mon article du 28 novembre 2012 intitulé Les Restos du Coeur

A HEART-WARMING STORY

This morning I read a heart-warming true story in the ‘Nouvel Obs’. It’s about the journey of a young man from Cameroon without papers, Williams Kemadjou Tchatchoua, who has just been nominated Brittany’s best worker.

Williams tells of his life in Cameroon, where he had to leave school at 11 to fall back on working unlicensed as a street trader. At the age of 16, he left Cameroon to cross Africa in an attempt to reach France, a long and difficult journey, passing through Nigeria, Niger, Algeria Morocco and Spain.

In November 2014 he spent two weeks in Paris where he slept rough and went to ‘Restos du Coeur’ in order to survive. Having boarded a trainat random, he fetched up in Brittany where he was placed in a host family at Bourg-Blanc in Finistère. He enrolled on a CAP course (Certificat d’aptitude professionnelle) in metallurgy and locksmithery and ended up taking part in the regional competitions of the trades Olympiad. Next year he’ll be going to the national competition in Bordeaux.

I highly recommend reading this true life story which shows the courage and talent of this young man and the kindness and support of people and charities who helped him along this path which sums up the best of the 21st century. However, the story isn’t over yet: the young man is still to receive his residence permit to regularise his situation. Let’s keep our fingers crossed.

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1612239-camerounais-j-ai-ete-elu-meilleur-ouvrier-de-bretagne-j-espere-avoir-enfin-mes-papiers.html#xtor=EPR-1-[ObsActu8h]-20161121

Further reading in the archive: my blog post dated 28 November 2012 ‘Les Restos du Coeur’ (Restaurants of the Heart)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :