JOURNAL DE FRANCE

Le photographe acclamé Raymond Depardon, Lauréat du Prix Pulitzer en 1977, qui est aussi photojournaliste et réalisateur, a fait le tour de la France avec sa compagne Claudine Nougaret, afin de capturer des images de rues, de bâtiments, de paysages et d’une culture qui sont en train de disparaître.

Contrairement à ce qu’on aurait pu attendre, ce film ne se contente pas de la France. Ces images d’un maître en train d’exercer son métier sont entrecoupées d’extraits des documentaires tournés par Depardon pendant un demi-siècle, une sorte de rétrospective de son œuvre parfois émouvante, parfois intrigante. Du Biafra à Prague, des malades mentaux aux paparazzi, des petits délinquants aux otages, de Nelson Mandela à Valéry Giscard d’Estaing: quelle panoplie d’évènements et de personnages du 20e siècle.

C’est un film très personnel qui vous accorde des aperçus uniques. La bande sonore est aussi très variée, virante de Mahler à Patti Smith en passant par la légende du rock français Alain Bashung.

Si vous avez l’occasion d’aller voir ce film, ça vaut vraiment la peine. Pour voir la bande-annonce: https://www.youtube.com/watch?v=DzXZXE4b9CE

Encore des critiques de film (en texte bilingue) sont disponibles gratuitement sur la page Au Cinoche de mon site web : www.saliannefrenchfocus.com avec des liens aux bandes-annonces.

JOURNAL DE FRANCE

The acclaimed photographer Raymond Depardon, a Pulitzer prizewinner in 1977, who is also a photo-journalist and director, went round France with his partner Claudine Nougaret, in order to capture images of streets, buildings, landscapes and a culture which are disappearing.

Contrary to what you might have expected, this film is not limited to France. These images of a master at work are interspersed with clips from documentaries Depardon filmed over a half-century, a sort of retrospective of his work, sometimes moving, sometimes intriguing. From Biafra to Prague, from mental patients to paparazzi, from petty criminals to hostages, from Nelson Mandela to Valéry Giscard d’Estaing: what an array of events and personalities from the 20th century.

It’s a very personal film which allows you unique insights. The soundtrack is also very varied, swinging from Mahler to Patti Smith by way of French rock legend Alain Bashung.

If you get the chance to see this film, it’s really worth it. To see the trailer: https://www.youtube.com/watch?v=DzXZXE4b9CE

More film reviews (bilingual text) are available for free on the ‘At the Flicks’ page of my website : www.saliannefrenchfocus.com with links to trailers.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :