LA CITÉ DU VIN: UN DISNEYLAND POUR ADULTES?

Hybride de parc à thème et musée dédié à la célébration du vin, la Cité du Vin à Bordeaux vient d’ouvrir ses portes au public. La pièce maitresse du complexe de 700 m² est un bâtiment futuriste à 10 étages en forme d’un tourbillon de vin dans un gobelet. Avec ses vingt espaces thématiques, ce lieu pédagogique et culturel n’a pas lésiné sur ses installations qui ont coûté 81 millions euros (contre 63 initialement prévus).

Inaugurée la semaine dernière par François Hollande, la cérémonie d’ouverture n’était pas sans incident. Des opposants au loi Travail ont coupé le courant plongeant une partie de la Cité dans le noir et un collectif d’associations environnementales a projeté sur la façade le message Stop Pesticides entouré d’une tête de mort et d’un masque à gaz et a aussi organisé un “ci-git”.

La problématique de l’usage des pesticides en viticulture est passée sous silence dans la Cité du Vin, malgré le fait que les vignobles en France ne représentent que 3.7% de la surface agricole mais utilisent 20% des pesticides. L’exposition importante des travailleurs et riverains qui voient leurs performances à des tests neurocomportementaux diminuer est une vérité inconfortable. À noter que la France est le plus grand consommateur de pesticides en Europe.

Saviez-vous que les Aricains sont devenus les premiers consommateurs en volume de vin, devançant ainsi les Français? L’engouement évident des visiteurs américains pour cette nouvelle attraction architecturale et touristique va sûrement renforcer l’oenotourisme dans les châteaux du vignoble bordelais et le statut de Bordeaux comme capitale mondiale du vin. Si vous êtes amoureux du pinard, dirigez-vous cet été à la Cité du Vin: votre entrée vous coûtera 20 euros.

WINE CITY: DISNEYLAND FOR ADULTS?

A cross between a theme park and a museum dedicated to celebrating wine, ‘Wine City’ in Bordeaux has just opened its doors to the public. The centrepiece of the 700 m² complex is a futuristic 10-storey building in the shape of a swirl of wine in a goblet. With its twenty themed spaces, this educational and cultural site hasn’t stinted on its facilities which cost 81 million euros (compared to the 63 originally expected).

Inaugurated last week by François Hollande, the opening ceremony wasn’t without incident. Opponents of the ‘loi Travail’ (labour law) cut the power, plunging part of the ‘city’ into darkness and a collective of environmental groups projected the message ‘Stop Pesticides’ onto the facade, surrounded by a skull and crossbones and a gas mask and also organised a “ci-git” (here lies).

The problem of pesticide use in wine growing has been ignored in ‘Wine City’, despite the fact that vineyards in France which occupy only 3.7% of agricultural land use 20% of pesticides. The heavy exposure of workers and local people who are seeing their performance in neuro-behavioural tests diminish is an uncomfortable truth. It’s notable that France is Europe’s largest pesticide user.

Did you know that the Americans have become the biggest wine consumers by volume, overtaking the French? American visitors’ obvious enthusiasm for this new architectural and tourist attraction will certainly strengthen wine tourism in the Bordeaux châteaux vineyards and Bordeaux’ status as the world wine capital. If you’re a fan of plonk, you should go to ‘Wine City’ this summer: it’ll cost you 20 euros to get in.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :