MADAME LA MAIRE, J’AI UNE IDÉE

La plateforme du budget participatif de la ville de Paris, dont j’ai fait mention dans mon article précédent, contient plein d’idées qui trouvent un écho chez les habitants de la ville lumière et qui fournissent un aperçu fascinant de la société française au début du 21e siècle.

Les catégories des projets proposés sont: cadre de vie, culture, économie et emploi, éducation et jeunesse, environnement, nature en ville, participation citoyenne, prévention et sécurité, propreté, solidarité, sport, transport et mobilité.

Parmi les idées: rendre les rues aux enfants au moyen de barrières mobiles pour les fermer à certaines heures, des fontaines à boire dans tout Paris, faire disparaître des murs aveugles en les végétalisant, plus de pistes cyclables, une journée sans pub, et ainsi de suite.

Même les idées qui paraissent un peu farfelues ont des mérites: Un Petit Lien de Parapluie suggère que les participants nouent un ruban à une baleine de leur parapluie qui invite un(e) inconnu(e) ‘à faire quelques pas au sec avec vous’. L’auteur estime l’impact social du projet serait considérable en réenchantant le quotidien des Parisiens.

Avec une population urbaine toujours en train d’augmenter, on décèle un fort désir de renouer avec la nature et de s’évader de la pollution. De la piétonnisation à la végétalisation, des rénovations aux installations, les gens veulent à tout prix améliorer leur qualité de vie et celle de leurs concitoyens.


MADAM MAYOR, I’VE GOT AN IDEA

The participatory budget platform of the city of Paris, which I mentioned in my previous post, contains loads of ideas which resonate with the inhabitants of the city of light and which provide a fascinating snapshot of French society in the early 21st century.

The categories for the proposed projects are: living environment, culture, economy and employment, education and youth, environment, nature in the town, citizen involvement, safety and security, cleanliness, solidarity, sport, transport and mobility.

Amongst the ideas: give the streets back to children by means of mobile barriers to close them at certain times, drinking fountains all over Paris, getting rid of blank walls by covering them in vegetation, more cycle paths, an advertising-free day, and so on.

Even the ideas which seem a bit whacky have their merits: ‘Sharing in the Rain’ suggests that participants tie a ribbon to a spoke of their umbrella which invites a stranger to ‘take a few steps in the dry with you’. The originator reckons that the project would have considerable social impact by bringing delight back into the daily lives of Parisians.

With an ever-increasing urban population, you can detect a strong desire to reconnect with nature and to get away from pollution. From pedestrianisation to greening of spaces, from renovations to installations, people are desperate to improve their quality of life and that of their fellow citizens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :