LA PEINTURE ANTI-PIPI

Il paraît que plusieurs arrondissements de Paris et aussi la ville de Bordeaux ont décidé de tester le principe de la peinture hydrophobe afin de s’occuper du problème des personnes qui se soulagent n’importe où et urinent contre les murs. Non, je vous assure, ce n’est pas une blague du premier avril.

Xavier Delaporte, membre du public, a déposé son idée sur la plateforme du budget participatif de la ville de Paris. Si vous n’êtes pas déjà au courant, sachez que chaque Parisien ou Parisienne de n’importe quel âge ou nationalité a le droit de proposer un projet d’investissement pour leur arrondissement et/ou pour tout Paris. 5% du budget d’investissement de la ville (soit près d’un demi-milliard d’euros jusqu’en 2020) est consacré à ces projets. Pour voir le texte de Xavier:

https://budgetparticipatif.paris.fr/bp/jsp/site/Portal.jsp?page=idee&campagne=C&idee=478

Selon Xavier, son quartier dans le 18e est dégueulasse et il en a ras-le-bol: jour et nuit, des gens urinent contre les murs. Avec la peinture spéciale, la personne qui fait pipi voit son urine ricocher et arroser son pantalon. Cette solution dissuasive a fait ses preuves à Hambourg et a également été mis en oeuvre à San Francisco.

Malheureusement il y a un hic, c’est le prix: 500 euros pour recouvrir une surface de 6 mètres carrés. Entretemps, on attend une augmentation de l’amende pour ‘l’urine sauvage’ de 35 euros à 68 euros.

Voir mon article dans l’archive du 20 février 2015 ‘Aller voir Bernard – un vocabulaire des toilettes’.

ANTI-PEE PAINT

Apparently several Paris ‘arrondissements’ have decided to test the idea of hydrophobic paint in order to deal with the problem of people relieving themselves all over the place and urinating against walls. No, I assure you, it’s not an April fool.

Xavier Delaporte, a member of the public, has registered his idea on the participatory budget platform of the city of Paris. If you’re not already familiar with this, note that every Parisian of any age or nationality has the right to suggest an investment project for their ‘arrondissement’ and/or the whole of Paris. 5% of the town’s investment budget (ie nearly half a million euros until 2020) is dedicated to these projects. To see Xavier’s text:

https://budgetparticipatif.paris.fr/bp/jsp/site/Portal.jsp?page=idee&campagne=C&idee=478

According to Xavier, his district in the 18th ‘arrondissement’ is disgusting and he’s had enough: day and night, people urinate against the walls. With the special paint, anyone doing a pee will find that their urine bounces back and wets their trousers. This dissuasive solution has proved successful in Hamburg and has also been implemented in San Francisco.

Unfortunately there’s a snag, it’s the price: 500 euros to cover a surface area of 6 square metres. Meanwhile, an increase is expected in the fine for ‘urination in the wild’ from 35 euros to 68 euros.

See my article in the archive for 20 February 2015 ‘Going to see Bernard – toilet vocabulary’.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :