LA LAICITÉ DANS LE SPORT

Comme vous le savez sans doute, la laïcité est un concept clé de la constitution française: ‘la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale’. Grâce à Jules Ferry, la laïcité des écoles va de soi. Mais selon un rapport que vient de publier le service central de renseignement territorial (SCRT), on observe des dérives préoccupantes partout en France dans le monde du sport amateur.

On a noté par exemple le décalage du coup d’envoi de certains matchs de football afin de permettre aux joueurs de finir leurs prières – à proprement parler, l’arbitre devrait obliger une équipe qui n’est pas présente sur le terrain au moment convenu à déclarer forfait. D’après RTL, on a même vu des joueurs prier sur la pelouse sous le regard des arbitres médusés.

Est-ce un phénomène qu’il faut combattre si les clubs de sport sont en train de devenir des foyers d’intégrisme ? Vaut-il mieux respecter les différences et ne pas en faire toute une histoire? Faut-il une charte de la laïcité dans le sport, comme dans les écoles? Ou est-ce plutôt une tempête dans un verre d’eau?

Beaucoup de questions auxquelles le gouvernement va bientôt devoir répondre. Après les événements de janvier dernier, ils ne vont pas vouloir risquer que le sport amateur devienne vecteur de radicalité. Permettre de s’allier sport et religion, ce serait sûrement chercher des ennuis.

Voir mon article ‘La laïcité des écoles françaises’ dans l’archive, daté le 10 septembre 2013.

football 2

SECULARISM IN SPORT

As you doubtless know, secularism is a key concept of the French constitution: ‘France is an indivisible, secular, democratic and social republic’. Thanks to Jules Ferry, secularism in schools is a given. But according to a report just published by the SCRT (central department of territorial information), worrying deviations are noticeable in the amateur sport world all over France.

For example, they noted the delaying of the kick-off in certain football matches in order to allow players to finish their prayers – strictly speaking, the referee should make a team not present on the pitch at the agreed time forfeit the game. According to RTL, players have even been seen praying on the pitch in front of dumbfounded referees.

Is this a phenomenon to be combatted if sports clubs are in the process of becoming fundamentalist hotbeds? Is it better to respect differences and not make a big fuss? Do we need a secular charter for sport, like in schools? Or is this rather a storm in a teacup?

A lot of questions which the government will soon have to answer. After last January’s events, they won’t want to risk amateur sport becoming a vector for radicalism. Allowing an alliance between sport and religion would certainly be asking for it.

See my article ‘Secularism in French schools’ in the archive, dated 10 September 2013.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :