LE 14 JUILLET FAIT POLÉMIQUE

C’est le 14 juillet! Beaucoup de gens ont fait le pont et partout en France depuis le week-end des sapeurs-pompiers préparent des bals populaires. C’est la fête et ce soir on verra bien des feux d’artifice.

Mais, comme chaque année, il y a des controverses. L’année dernière on craignait un éventuel renvoi du défilé traditionnel du Champs Élysées si la France atteignait la finale de la Coupe du Monde de football (elle n’y est pas arrivée). Cette année c’est l’invitation au Mexique de tenir la place d’honneur au défilé.

Les ONG de défense des droits de l’Homme ne sont pas contents qu’un détachement de l’armée mexicaine ouvre le défilé militaire. La torture, la corruption, les exécutions extra-judiciaires, les disparitions – notamment celle d’une cinquantaine d’étudiants il y a moins d’un an – tout ça empêche le Mexique de s’attirer les faveurs des défenseurs des droits de l’Homme.

Ailleurs, la prohibition des drones au-dessus des centres de population entre le 9 et le 14 juillet contrarie les dronistes  – une espèce en voie de prolifération – qui tiennent à tourner des vidéos ou prendre des photos à l’intérieur même des feux d’artifice.  Ils exagèrent, quand même ? Prudence est mère de sûreté.

feux dartifice a paris

THE 14 JULY CAUSES CONTROVERSY 

It’s the fourteenth of July ! Lots of people have taken a long weekend and all over France since the weekend,  firemen have been arranging local dances. It’s party time and this evening there’ll be lots of fireworks to see.

But, like every year, there are controversies. Last year there were fears that the traditional parade on the Champs Élysées would have to be postponed if France got to the final of the football World Cup (they didn’t manage it). This year it’s the invitation to Mexico to take pride of place in the parade.

Human rights NGOs aren’t happy that a detachment of the Mexican army should lead the military parade. Torture, corruption, extra-judicial executions and disappearances – notably that of around 50 students less than a year ago – all this is preventing Mexico from finding favour with human rights defenders.

Elsewhere, the ban on drones flying over population centres between 9 and 14 July is upsetting drone pilots – a proliferating species – who are keen to make videos and take photos from right inside firework displays. That’s too much, surely? Better safe than sorry.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :