LE CHAPEAU DE MITTERRAND

Pensez-vous que le simple fait de porter un certain chapeau pourrait vous changer la vie ? C’est la prémisse de base du roman d’Antoine Laurain Le Chapeau de Mitterrand qui brosse un tableau réjouissant de la France des années quatre-vingt à travers plusieurs personnages qui se voient propriétaires temporaires du chapeau du grand homme.

Le couvre-chef du Président passe de main en main nous plongeant dans les dilemmes des porteurs de cette France de l’ère d’avant les téléphones portables. Pas besoin de croire qu’un chapeau puisse posséder de vrais pouvoirs magiques : les femmes reconnaîtront comment des vêtements sont capables de vous faire voir la vie autrement.

Le style d’écriture est simple et facile à suivre mais pour autant pas simpliste. Ça me rappelle un peu les romans de la série de Scotland Street d’Alexander McCall Smith, mais avec une atmosphère française bien sûr.

Je vous recommande vivement ce récit plein de charme et de fantaisie gallique qui conviendrait même à ceux qui se battent pour lire un roman entier en français. Il est court, quelque 190 de pages en livre de poche, et les chapitres sont courts aussi. Une traduction anglaise est aussi disponible pour acheter au cas où… Le dernier roman de Laurain La Femme au Carnet Rouge est également une vraie perle.

chapeau de mitterrand 1 chapeau de mitterrand 2

MITTERRAND’S HAT

Do you think the mere fact of wearing a certain hat could change your life ? That’s the basic premise of Antoine Laurain’s novel ‘Le Chapeau de Mitterrand’which paints a delightful picture of France in the 1980s through various characters who find themselves in temporary possession of the great man’s hat. 

The President’s titfer passes from hand to hand, immersing us in the dilemmas of the wearers in this pre-mobile phone era in France. No need to believe that a hat can actually have magic powers: women will recognise how clothes are able to make you see life differently. 

The writing style is straightforward and easy to follow, but not simplistic for all that. It reminds me a bit of the Scotland Street novels of Alexander McCall Smith, but with a French flavour of course.

I really recommend this story full of charm and Gallic whimsy which would also be suitable for people who struggle to get through a whole French novel. It’s short, some 190 pages in paperback, and the chapters are short too. An English version is also available to buy just in case… Laurain’s latest novel ‘La Femme au Carnet Rouge’ (The Red Notebook) is another little gem.

 

Un commentaire pour LE CHAPEAU DE MITTERRAND

  1. hatterstyles dit :

    On voit que vous maîtrisez bien le sujet, l’article est
    vraiment enrichissant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :