PARIS-ROUBAIX SPECTACULAIRE

La course cycliste classique Paris-Roubaix a eu plus que sa juste part de drame dimanche quand plusieurs cyclistes ont risqué leur vie en ignorant les barrières d’un passage à niveau et en traversant les rails quelques secondes avant le passage d’un TGV.

L’incident a eu lieu 87 kilomètres avant l’arrivée. Une trentaine de coureurs, dont le champion français Arnaud Démare, sont parvenus à se faufiler entre les barrières, avant que les responsables n’aient empêché les autres coureurs de faire de même.

La course sur route d’un jour commence à Compiègne, à quatre-vingts kilomètres au nord-est de Paris, et termine dans la ville de Roubaix, près de la frontière belge. Elle est réputée pour son itinéraire difficile avec des pavés à gogo et de multiples passages à niveau. Le peloton a été pris au passage près de Wallers où plusieurs coureurs ont été frappés par la barrière.

Plus tard, le peloton s’est regroupé, permettant ceux qui avaient été retenus de rattraper les leaders. Le Britannique Geraint Thomas a évité l’incident, mais la chance ne lui a pas souri : il a crevé pour la deuxième fois peu de temps après. C’ést l’Allemand John Degenkolb qui a remporté la « reine des classiques »

Mon site web : www.saliannefrenchfocus.com

 Paris Roubaix

Photos Eurosport

DRAMATIC PARIS-ROUBAIX CYCLE RACE

The Paris-Roubaix one-day classic cycle race had more than its fair share of drama on Sunday when several cyclists risked their lives by ignoring the barriers and crossing a railway line just seconds before a TGV went through.

The incident took place 87 kilometres from the finishing line. Around 30 competitors,  including French champion Arnaud Démare, managed to sneak past the barriers before officials stopped othesr from following suit.

The one-day road race starts in Compiègne, fifty miles north-east of Paris and finishes in the town of Roubaix near the border with Belgium. It is notorious for its difficult route with cobbles galore and many level crossings. The peloton was caught out at the crossing near Wallers where several riders were struck by the barrier.

Later, the peloton regrouped, allowing those who’d been held up to catch up with the leaders. Britain’s Geraint Thomas avoided the incident, but his luck didn’t hold out as he suffered a second puncture of the day shortly afterwards. It was the German John Degenkolb who won the “queen of classics”.

My website : www.saliannefrenchfocus.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :