LA FRANCE EN DEUIL

Mercredi soir, des rassemblements spontanés ont eu lieu partout en France pour condamner le massacre à Charlie Hebdo et rendre hommage aux victimes. Les placards portant les mots ‘Je suis Charlie’ ont poussé comme des champignons dans la rue et sur Internet.

Jeudi a été déclaré une journée de deuil national. Les drapeaux étaient en berne et on a observé une minute de silence à midi. Les deuils nationaux sont rares en France : en 1930 suite à des inondations dans le sud de la France, à l’occasion des décès de Présidents de la République, après les attentats du 11 septembre 2001 et à la mort du pape Jean Paul.

Je préfère mourir debout que vivre à genoux’  pour citer la formule célèbre de Charb, un des victimes de l’attaque meurtrière. Chez Charlie Hebdo, tout et tout le monde étaient cible légitime : des politiques au pape, des célébrités à Mohammed.

Qui seront les gagnants de ce triste épisode dans l’histoire de la France ? Les xénophobes ? Le Front National ? Les perdants seront sans doute le gouvernement actuel et les musulmans inoffensifs bien intégrés dans la société française.

L’ironie veut que cette semaine on ait vu la publication du dernier roman controversé de Michel Houllebecq ‘Soumission’ qui imagine une France sous la tutelle d’un Président islamiste. L’auteur nie toute accusation d’islamophobie.

 

je suis charlie 1

 

FRANCE IN MOURNING

On Wednesday evening, spontaneous gatherings took place all around France to condemn the Charlie Hebdo (Charlie Weekly) massacre and pay tribute to the vicitms. Signs bearing the words ‘I am Charlie’ sprang up in the streets and on the Internet.

Thursday was declared a day of national mourning. Flags were at half mast and a minute’s silence was observed at midday. National mourning is rare in France: in 1930 after floods in the south of France, on the deaths of French presidents, after the 9/11 attacks and on the death of Pope Jean Paul.

Charb, one of the victims of the murderous attack,  famously said ‘I prefer to die standing up than to live on my knees’ At Charlie Hebdo, everything and everyone was fair game: from politicians to the pope, from celebrities to Mohammed.  

Who will be the winners from this sad episode in French history? Xenophobes? The National Front? The losers will doubtless be the current government and harmless Muslims well integrated into French society.

It’s ironic that this week has seen the publication of Michel Houllebecq’s latest controversial novel ‘Submission’ which imagines France under an Islamist President. The author denies accusations of xenophobia.

 

3 commentaires pour LA FRANCE EN DEUIL

  1. Marilyn & John dit :

    We discussed your article at our French class this morning – time well spent – Marilyn Murrell

  2. James Simmons dit :

    Since « Je suis… » has 2 possible translations in English : « I am » and « I follow », I wondered if native French readers see the same the ambiguity in the phrase « Je suis Charlie » that we English speakers do.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :