LES PIEDS TANQUÉS

Le jeu provençal, comme on appelait autrefois le jeu de boules, a fait fureur dans le Midi dès la fin du XIXe siècle. L’objectif était de marquer des points en lançant ses boules plus près du but que son adversaire. Familièrement, on appelle le but le bouchon, la petite boule, le cochonnet ou le petit.

La légende veut que ce soit à La Ciotat, près de Marseille, en 1907 que Jules Hugues, un monsieur handicapé perclus de rhumatismes, s’est joint au jeu de ses amis en lançant la boule sans faire des pas avant de lancer, c’est-à-dire les pieds tanqués dans le sol – à pes tanca, comme on disait en provençal. La pétanque est née.

On ne pourrait pas vous reprocher de penser que la pétanque était un jeu exclusivement masculin, mais aujourd’hui en France 14% des licenciés sont des femmes. Elles jouent au même niveau que les hommes, mais dans une ambiance moins tendue, paraît-il. C’est un des rares sports où on voit aussi des compétitions mixtes.

Malgré le temps capricieux de cet été en France, vous verrez certainement pas mal de gens qui jouent à la pétanque sur les plages ou sur les boulodromes, les terrains dédiés au sport que l’on trouve dans presque tous les villages.

Voir mon article de blog du 7 mars 2014 La Pétanque au Brésil

 

petanque 1

 

FEET PLANTED

The Provençal game, as the game of bowls used to be known, was all the rage in the south of France from the end of the 19th century. The aim was to score points by throwing your bowls closer to the jack than those of your opponent. In familiar language, the jack is called ‘le bouchon’, ‘la petite boule’, ‘le cochonnet’ or ‘le petit’.

Legend has it that it was at La Ciota, near Marseille, in 1907 that Jules Hugues, a handicapped gentleman crippled with rheumatism,  joined in his friends’ game by throwing his bowl without stepping forward before throwing, i.e. with his feet planted on the ground – ‘à pes tanca’, as they called it in the provençal language. Pétanque was born.

You could be forgiven for thinking that pétanque was an exclusively male game, but today in France 14% of registered players are women. They play at the same level as the men, but in a more relaxed atmosphere, or so it seems. It’s one of the rare sports where you see mixed competitions.

Despite the capricious weather in France this summer, you’ll certainly see quite a lot of people playing pétanque on the beaches or the ‘boulodromes’, the pitches dedicated to the sport which can be found in almost all villages.

See my blog post of 7 March 2014 ‘La Pétanque au Brésil

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :