FAIRE CAMPAGNE À LA FRANÇAISE

Deux campagnes ont retenu mon attention la semaine dernière : celle qui décrétait une zone anti-relou à Paris et celle des lycéens de Nantes pour lutter contre le sexisme.

Le mot relou, verlan de lourd, veut dire pénible, désagréable, grossier. Les responsables de cette campagne ont pour but non seulement de mettre fin au harcèlement dans la rue de Lappe dans le 11e où elles se sont installées pour sensibiliser le public aux problèmes que connaissent beaucoup de jeunes parisiennes, mais aussi d’ouvrir de telles zones dans les bars, les transports etc. ‘Je ne suis pas ta jolie’, ‘Me siffler n’est pas un compliment’ étaient les slogans du jour.

Pour voir une courte vidéo :

http://www.liberation.fr/video/2014/04/25/harcelement-de-rue-une-zone-anti-relou-inauguree-a-paris_1004547

À Nantes, le 16 mai était une journée de lutte contre le sexisme qui a fait polémique. Les garçons des lycées étaient invités à porter une jupe pour montrer leur solidarité  en même temps que leurs guibolles. L’opération Ce que soulève la jupe a fait du grabuge sur les réseaux sociaux. Malgré ce que certains ont prétendu, personne n’était obligé d’y participer.

 

la jupe

 

CAMPAIGNING FRENCH-STYLE

Two campaigns caught my attention last week : the one which declared an anti-harassment zone in Paris and the one by Nantes schoolchildren  fighting against sexism.

The world ‘relou’, back slang for ‘lourd’ (heavy), means annoying, unpleasant, uncouth. The organisers of this campaign are aiming not only to put a stop to sexual harassment in the rue de Lappe in the 11th arrondissement of Paris, where they set themselves up to raise public awareness of the problems faced by a lot of young Parisian women, but also to open similar zones in bars, public transport etc. ‘I’m not your pretty thing’, ‘Whistling isn’t a compliment’ were the slogans of the day.

To see a short video :

http://www.liberation.fr/video/2014/04/25/harcelement-de-rue-une-zone-anti-relou-inauguree-a-paris_1004547

In Nantes on 16th May it was a day of fighting against sexism which stirred up controversy. Schoolboys were invited to wear skirts to show their solidarity as well as their ‘pins’. The ‘Ce que soulève la juppe’ event (‘raised by the skirt’ –  ‘lifting the lid on skirts’ ) caused havoc on social media. Despite what some people claimed, no-one was obliged to take part.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :