LE PERMIS DE CONDUIRE

De nos jours, le permis de conduire est souvent une condition essentielle pour trouver un emploi. C’est même parfois le sésame qui ouvre des portes qui, autrement, pourraient vous être fermées à jamais.

Pourtant, obtenir son permis semble de plus en plus difficile et revenir de plus en plus cher.  Maintenant on propose de rendre public le taux de réussite des auto-écoles apparemment pour aider les conducteurs débutants à les évaluer.

Les préfectures attribuent des quotas de places à l’examen à chaque école en fonction du nombre d’élèves qu’elles ont présenté à l’examen pour la première fois l’année précédente. Un système singulier et bien bizarre qui résulte en un délai moyen de 98 jours pour repasser l’examen si vous échouez. Dans les autres pays européens ce délai n’est que de 30 à 40 jours. Se payer des leçons de conduite dans l’intérim (qui peut durer jusqu’à 135 jours dans la région parisienne) est parfois écrasant.

En 1898, la duchesse d’Uzès était la première femme française à obtenir son permis de conduire. Malheureusement elle était aussi la première femme à recevoir une contravention, le 3 juillet 1898, pour excès de vitesse supérieur aux 20 km/h autorisés au Bois de Boulogne.

 

permis de conduire

 

DRIVING LICENCE

Nowadays, a driving licence is often a pre-requisite for finding a job. Sometimes it’s the only way to open doors which could otherwise be closed to you forever.

And yet, getting your licence seems to be more and more difficult and more and more costly. Now they’re proposing to make public the success rates of driving schools, ostensibly to help learner drivers to evaluate them.

The ‘préfectures’ (local authorities) allocate quotas of test places to each school according the number of pupils they put in for the test for the first time the year before. An idiosyncratic and rather bizarre system which results in an average wait of 98 days to resit the test if you fail. In other European countries, the wait is only 30-40 days. Paying for driving lessons in the interim (which can last up to 135 days in the Paris area) can sometimes be crippling.

In 1898, the Duchess of Uzès was the first French woman to pass her driving test. Unfortunately, she was also the first woman to be booked for exceeding the speed limit of 20 km/hour permitted in the Bois de Boulogne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :