TOUT LE MONDE DESCEND!

Non, ce n’est pas une blague, un poisson d’avril. La débâcle des élections municipales pour le parti socialiste a abouti à l’arrivée au pouvoir de Manuel Valls. Il n’est pas encore la tête d’affiche – ce rôle appartient toujours à François Hollande – mais le nouveau venu à Matignon attend en coulisses.

Né en Espagne et naturalisé Français, l’ancien maire d’Évry est l’homme le plus à droite des gauchistes et un homme politique populaire. Un Tony Blair à la française.

La participation au gouvernement des verts est en question après le départ des deux ministres écologistes, Cécile Duflot et Pascal Canfin, au moment où un nouveau rapport des Nations Unies souligne en termes décisifs les dangers auxquels notre planète fait face grâce au changement climatique.

Cependant, au même moment, la ville de Grenoble, avec ses 156 000 habitants, devient ‘un laboratoire de la transition écologique’ avec l’élection dimanche d’Éric Piolle, le premier maire écologiste d’une grande ville française.

Tout nouveau, tout beau ? Selon le journal L’Humanité, le nouveau Premier ministre ‘rassure la droite, inquiète la gauche et froisse les écologistes’. L’avenir nous le dira.    

manuel walls

ALL CHANGE!  

No, it’s not a joke for the first of April. The socialist party’s collapse in the local elections has led to Manuel Valls’ arrival in power. He’s not got the lead role yet – this still belongs to François Hollande – but the new prime minister is waiting in the wings.  

Born in Spain and a naturalised Frenchman, the former mayor of  Évry is the furthest to the right of the left wingers and a popular politician. A French Tony Blair.  

The participation of the greens in government is in question after the departure of two green ministers, Cécile Duflot and Pascal Canfin, at the moment when a new report from the United Nations stresses in decisive terms the dangers faced by our planet because of climate change.  

And yet, at the same moment, the town of Grenoble, with its 156,000 inhabitants, is becoming ‘a laboratory for ecological transition’ with the election on Sunday of Éric Piolle, the first green mayor of a large French town.  

A new broom sweeps clean ?According to the newspaper ‘Humanity’, the new prime minister is ‘reassuring the right, worrying the left and offending the greens’. Time will tell.    

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :