MADE IN FRANCE

Mercredi soir, les téléspectateurs de la chaîne payante Canal+ ont eu l’occasion de voir un documentaire qui pourrait fair flipper les capitaines de l’industrie française. Depuis des mois, les politiques, et surtout Arnaud Montebourg, n’ont que le thème ‘Made in France’ à la bouche (l’ironie du fait que la phrase est en anglais paraît leur échapper). Ce film raconte les expériences du jeune journaliste, Benjamin Carle, qui a décidé de passer une année en n’achetant que des produits 100% français avec un salaire net de 1 800 euros par mois.

Interviewé sur RTL, Benjamin a avoué que cette expérience était un vrai défi, une ‘chasse au trésor’, un ‘casse-tête permanent’ et un boulot à plein temps. Ce qui lui manquait le plus, c’était le café (on en cultive dans les Dom-Tom, mais très peu), un jean, un frigo, un portable, un téléviseur : aucune marque française disponible. Conçue peut-être, assemblée sans doute, mais 100% français ? Même les célèbres Vélibs de Paris ont été fabriqués en Hongrie.

Une brosse à dents de manufacture française, c’était comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Une lame de rasoir, la même histoire. Pourtant, le savon de Marseille, il l’a facilement trouvé. Ce retour en arrière à l’époque de la prémondialisation lui a fait beaucoup réfléchir. Le patrimoine industriel français a pratiquement disparu et le savoir-faire français est un lointain souvenir.

Voir mon article ‘Pleyel Baisse le Rideau’ dans l’archive de novembre 2013

Pour faire des progrès en conversation française, regardez et écoutez mon site web : www.saliannefrenchfocus.com

 

made in france 2

 

MADE IN FRANCE

On Wednesday evening, viewers of the pay-to-view channel Canal+ were able to see a documentary which may have made the captains of French industry freak out. For months now, politicians, in particular Arnaud Montebourg, have talked of nothing but ‘Made in France’ (the irony of the phrase being in English seems to have escaped them). This film is about the experiences of a young journalist, Benjamin Carle, who decided to spend a year buying only French products on a net salary of 1,800 euros a month.

Interviewed on RTL, Benjamin admitted that the experience was a real challenge, a ‘treasure-hunt’, a ‘permanent headache’ and a full-time job. What he missed most was coffee (it is grown in French overseas territories, but only small amounts), jeans, a fridge, a mobile phone, a television: there were no French brands available. Designed perhaps, assembled for sure, but 100% French? Even Paris’ famous ‘Vélibs’ (bike sharing scheme) were made in Hungary.

Finding a French-manufactured toothbrush was like looking for a needle in a haystack. A razor blade, the same story. However, he had no trouble finding Marseille soap. This return to the pre-globalisation era gave him pause for thought. France’s industrial heritage has virtually disappeared and French know-how is a distant memory.

See my article ‘Pleyel brings down the curtain’ in the archive for November 2013

For help with your French conversation skills, take a look and a listen to my website www.saliannefrenchfocus.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :