VÉLO BOULOT DODO

L’expression un peu éculée métro boulot dodo, (métonymie qui désigne le quotidien des Parisiens et des citadins en général), est en train de se transformer en une version plutôt écolo et très branchée : vélo boulot dodo.

L’entichement actuel pour la bécane a encouragé le gouvernement à prendre le train en marche avec de nouvelles initiatives pour encourager les déplacements domicile-travail à vélo. Diverses entreprises volontaires vont accepter de rembourser les frais kilométriques de leurs salariés qui viennent au travail en pédalant et vont offrir un garage sécurisé, du matériel de réparation, des casques, des gilets haute visibilité et des douches.

Beaucoup de Parisiens ont grande envie d’éviter de passer des heures pare-choc contre pare-choc (en moyenne 55 heures par habitant par an dans les embouteillages) et de ne plus traîner leur flemme. Conçues pour les cyclistes urbains, les bicycletteries ont pignon sur rue, aussi bien à Lyon qu’à Paris. Ce sont des cafés où on peut en même temps prendre un café et bichonner sa petite reine.

Les villes qui ne suivent pas cette tendance de donner un coup de pouce aux cyclistes vont payer les pots cassés à l’avenir : plus de pollution, plus de citadins en mauvaise santé et plus de circulation ingérable. Par contre, pour ceux qui ont fait du vélo pendant la journée un bon gros dodo est assuré.

Pour pratiquer votre français, regardez mon site web : www.saliannefrenchfocus.com

Terrasse-La-Bicycletterie-1024x1024

BIKE, WORK, SLEEPY-BYES

The somewhat hackneyed expression métro boulot dodo,(metonymy for the everyday life of Parisians and citizens in general), is in the process of turning into a greener, more trendy version: vélo boulot dodo.

The current bike craze has prompted the government to jump on the bandwagon with new initiatives to encourage people to cycle to work. Various companies have volunteered to reimburse their mileage costs to employees who use pedal power to get to work and to offer a secure garage, repairs equipment, helmets, hi-viz jackets and showers.

Many Parisians are really keen to avoid spending hours bumper to bumper (inhabitants spend an average of 55 hours per year in traffic jams) and to no longer be couch potatoes. Designed for urban cyclists, bicycletteries (bicycle centres) are well-established, in Lyon as well as in Paris. These are cafés where you can drink a cup of coffee and look after your ‘little queen’.

Towns which don’t follow this trend of encouraging cyclists will pay the price in the future: more pollution, more unhealthy citizens and more unmanageable traffic. On the other hand, people who’ve done some cycling during the day are assured of a good night’s sleep.

To practise your French, take a look at my website: www.saliannefrenchfocus.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :